Journée humanitaire mondiale

Déclaration d’ONU Femmes à l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, le 19 août 2015

Date : mardi 18 août 2015

En ce jour, le monde rend hommage aux personnes qui consacrent leur vie à mettre un terme à la souffrance d’autrui et qui apportent un peu d’espoir là où celui-ci est bien nécessaire. Leur esprit et leurs actions humanitaires nous inspirent chaque jour.

Le XXIe siècle a déjà vu éclater de nombreuses crises catastrophiques, et plus de 100 millions de femmes, d’hommes et d’enfants ont besoin d’une aide humanitaire vitale. Les inégalités entre les sexes constituent une cause fondamentale de la vulnérabilité des femmes en cas de crise. Du fait de leur statut économique, social, culturel et politique inférieur, les femmes sont confrontées à une discrimination endémique – dans les domaines de l’éducation, des soins de santé, de l’emploi et du contrôle des biens – qui accroît presque inévitablement leur vulnérabilité lors des crises et au lendemain des catastrophes.

Et pourtant, leur genre façonne autant leurs capacités que leur vulnérabilité. En ce jour, il importe de se souvenir que les femmes et les filles sont les premières à se mobiliser pour reconstruire leurs vies et assurer le bien-être de leurs familles et de leurs communautés. Nous devons soutenir leur capacité de résistance au bon moment et à l’aide des bons mécanismes. ONU Femmes s’emploie à garantir l’égalité entre les femmes et les hommes tant comme partenaires que comme bénéficiaires de l’action humanitaire.

Lors de crises humanitaires, l’urgence de l’intervention peut servir à justifier le fait que les besoins et les droits des femmes soient fréquemment ignorés. Nous voulons changer cela. L’incapacité à combattre les effets liés au genre des crises, comme les difficultés d’accès à la santé sexuelle et de la procréation ainsi qu’aux services de protection ou le manque de participation et de leadership des femmes, est une lacune courante et présente d’excellentes possibilités d’amélioration des interventions. Davantage de vies seront sauvées, et les efforts en faveur de la résilience seront renforcés, si nous plaçons l’intervention des femmes et des filles au cœur de l’action humanitaire.

La communauté mondiale s’est clairement engagée à défendre l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Le programme de développement pour l’après-2015 contient un objectif indépendant relatif à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes ainsi que des cibles tenant compte des perspectives de genre dans le cadre des autres objectifs de développement durable. Ceux-ci démontrent de toute évidence que la communauté internationale est résolue à faire en sorte que tous les programmes et politiques adoptés contribuent à l’élimination de la discrimination et à la promotion de l’égalité des sexes.

Le Cadre de Sendai offre un changement de paradigme bienvenu pour les efforts de réduction des risques liés aux catastrophes. Il met l’accent sur les causes sous-jacentes des risques et vulnérabilités, dont la connaissance est indispensable pour déterminer les causes profondes et les contraintes structurelles de l’inégalité entre les sexes, des stéréotypes basés sur le genre omniprésents et des rapports de force inégaux, et permet ainsi de cibler ces différentes formes d’inégalité lors de la recherche de changements transformateurs et durables.

Le Sommet mondial sur l’action humanitaire, qui se tiendra en mai 2016, représente une occasion à ne pas manquer : il s’agira d’une part de prendre une série d’engagements en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes qui contribuera au renforcement des droits des femmes, de leur participation et de leur leadership dans la prévention des crises et les interventions à tous les niveaux, et d’autre part de veiller à ce que les nouvelles solutions humanitaires bénéficient autant aux femmes qu’aux hommes.

ONU Femmes participe à la campagne #ShareHumanity afin de partager sur tous les réseaux sociaux des exemples d’actions philanthropiques menées par des femmes, en puisant dans les efforts extraordinaires de notre propre personnel et de ses nombreux partenaires sur le terrain, notamment dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, l’intervention humanitaire à la suite du séisme au Népal, et les zones de conflit en Irak, en Syrie et au Soudan du Sud.

Pour en savoir plus sur le travail d’ONU Femmes sur l'aide humanitaire, veuillez consulter: https://www.unwomen.org/en/news/stories/2015/8/humanitarian-day

Pour en savoir plus, veuillez consulter le site http://www.worldhumanitarianday.org/fr