News
Articles
18 résultats trouvés
Sélectionner des filtres
1 - 18 de 18 résultats

À Gaza, nous aidons les mères à retrouver leurs enfants dont elles ont été séparées en raison du confinement dû à la COVID-19

jeudi 6 août 2020

En Palestine, le confinement dû à la COVID-19 a laissé de nombreuses femmes sans soutien légal pour obtenir le droit de visite et de garde des enfants. Les anciens partenaires ont profité de la paralysie juridique pour empêcher les mères de voir leurs enfants ou pour cesser de payer les pensions alimentaires. Un programme conjoint d’ONU Femmes, du PNUD et de l’UNICEF a permis de former des avocats et de fournir une aide juridique gratuite à 371 Palestiniennes.

Les hommes qui se dressent contre le mariage précoce dans la bande de Gaza

lundi 18 novembre 2019

Lorsque deux hommes se sont présentés au domicile de Freeh Abu T’ema à Abasan Alkabeerah, un village situé au sud de la bande de Gaza, il ne savait pas que sa vie, tout comme celle de sa fille, allait prendre un tournant décisif.

Où je me tiens : « Je suis retourné à l'université pour décrocher un diplôme en études sur le genre ; je suis le seul étudiant de sexe masculin dans ma classe »

lundi 12 novembre 2018

Voici Imad Natour, un agent de police palestinien de l'Unité de protection familiale et juvénile, spécialiste des cas de violence domestique. Cette unité, soutenue par un programme conjoint ONU Femmes-PNUD-UNICEF, offre aux survivantes de la violence une aide médicale, une assistance juridique, un hébergement provisoire et une protection policière. Elle contribue également à créer de puissants défenseurs de l'égalité des sexes, comme Imad Natour, au sein des communautés.

Pour les femmes de Gaza, avoir son propre revenu est crucial pour changer la dynamique du pouvoir à la maison

jeudi 2 août 2018

Il est 7 heures un lundi matin à Gaza, en Palestine. La cuisine de 70 mètres carrés, située au rez-de-chaussée du Centre Hayat, le premier centre anti-violence de la bande de Gaza, déborde d'activités. Cinq femmes en tenue de chef préparent joyeusement des ingrédients pour cuisiner.

Guérir des traumatismes à Gaza, touchée par les conflits

lundi 16 juillet 2018

1,9 millions de personnes vivent à Gaza : 72 pour cent sont des réfugiées et réfugiés. Samia Asaf et sa famille vivent en tant que réfugiées depuis trois générations maintenant. Après une blessure dévastatrice, Mme Asaf s’est reconstruite, grâce à un programme soutenu par ONU Femmes. Aujourd'hui, elle est une source d’inspiration pour beaucoup d'autres.

Où je me tiens: « Le secteur des TIC me permet de progresser sans m’imposer aucune limite »

mardi 29 mai 2018

Pour Reem El-Dabbagh, originaire de Gaza en Palestine, le secteur des TIC offre aux femmes un potentiel incomparable et infini de progrès. Cette jeune femme met actuellement au point une application Web pour fournir des services en ligne étendus aux victimes de violence basée sur le genre.

Un jardin pour toutes et tous : à Gaza, des femmes et des jeunes reconstruisent des espaces sûrs et ouverts à toutes et tous

lundi 12 mars 2018

Dans certaines régions du monde, on ne s’étonne pas de pouvoir se réunir, se détendre et faire une pause dans des espaces verts ouverts à toutes et tous. Pour les femmes et les filles d’Al-Shoka, un quartier touché par la guerre à Gaza, c’était jusqu’à récemment un rêve lointain. Il a fallu trois femmes architectes et un groupe de jeunes pour reconstruire le seul jardin public d’Al-Shoka qui avait été détruit pendant le conflit de 2014.

Se battre au quotidien pour les victimes devant le tribunal islamique : Ayah al-Wakil est déterminée à ne laisser aucune femme sur le bord du chemin

mercredi 15 novembre 2017

Ayah al-Wakil a participé à la formation des avocates assurée par le PCHR dans le cadre du programme « Promouvoir l'état de droit dans le territoire palestinien occupé » – ou Sawasya, comme on l'appelle localement – mis en œuvre conjointement par ONU Femmes, le PNUD et l'UNICEF, et généreusement financé par le gouvernement des Pays-Bas, l'Agence suédoise de développement international (SIDA), le Département britannique pour le développement international (DFID) et l'Union européenne (UE).

Pour reprendre les propos de Jana Mustafa : « Le handicap ne doit empêcher personne de commencer une nouvelle vie »

mercredi 15 novembre 2017

Jana Mustafa est une ancienne employée d'une ONG internationale et une victime de violences. Elle a perdu son emploi en raison des violences commises par son conjoint et a subi plusieurs années de violences physiques et psychologiques. Elle a obtenu le divorce avec l'aide juridique du Centre Hayat dans la bande de Gaza. Le Centre est soutenu par « Une approche holistique des services d'hébergement destinés aux femmes victimes et survivantes », un programme d'ONU Femmes financé par l'Agence italienne pour la coopération au développement (AICS). Jana Mustafa espère maintenant commencer une nouvelle vie et lancer une petite entreprise pour subvenir aux besoins de son fils Jamal, âgé de six ans, et prouver que son handicap n'est pas un problème.

Dans le tout premier centre One Stop Centre de Palestine, les femmes survivantes de violences se sentent en sécurité, protégées et autonomisées

lundi 28 août 2017

Le One Stop Centre récemment mis en place à Ramallah dans le cadre d’un programme conjoint d’ONU Femmes, du PNUD et de l’UNICEF est unique en son genre. Cet établissement ouvert 24 heures sur 24 fournit sous un même toit un vaste éventail de services dont les survivantes de violences ont besoin : une assistance médicale, juridique, un logement temporaire et une protection policière. Depuis avril 2017, ce centre a déjà porté assistance à plus de 400 femmes et survivantes juvéniles.

En Palestine, des procureures et procureurs spécialisés garantissent l’accès des femmes à la justice

jeudi 20 novembre 2014

ONU Femmes collabore avec le ministère public en Palestine en vue de l’adoption d’une approche axée sur les droits fondamentaux pour le traitement des affaires de violence domestique et de violence basée sur le genre, grâce à la formation de procureures et procureurs généraux conformément aux normes internationales et supporter l’élaboration de procédures opérationnelles spéciales.

Un centre palestinien offre un abri et change les vies des rescapées de la violence

mercredi 13 mars 2013

Au Centre Mehwar, les rescapées pansent leurs plaies, reprennent confiance en elles et se mettent à étudier dans l’espoir de transformer leur vie.

Présentation par Michelle Bachelet et Julia Duncan-Cassell durant l’événement parallèle de haut niveau sur l’initiative COMMIT

mercredi 6 mars 2013

Présentation par Michelle Bachelet et Julia Duncan-Cassell durant l’événement parallèle de haut niveau sur l’initiative COMMIT, le 5 mars, à New York.

Le groupe hip-hop palestinien, DAM, sensibilise à la question des crimes d’honneur à travers un nouveau clip vidéo

vendredi 9 novembre 2012

« Avant d'être assassinée, elle n'était pas vivante. Nous raconterons son histoire à l'envers, depuis son meurtre jusqu'à sa naissance… ». Ainsi commence le texte arabe de la chanson rap, qui se mêle rapidement au triste refrain de la célèbre soliste palestinienne Amal Murkus.

Des jeunes militantes palestiniennes participent au rétablissement de la paix

jeudi 25 octobre 2012

Dans les bureaux de l'Union générale des femmes palestiniennes - un bastion des femmes politiques de l'ancienne génération - deux jeunes femmes palestiniennes assistent aux discussions, un peu intimidées au milieu de ces militantes expérimentées.

Réaliser des profits, changer les mentalités: les coopératives de femmes amènent le changement social dans les territoires palestiniens occupés

mardi 21 août 2012

Dès son plus jeune ge, Khitam Sameeh rêve d'entreprendre une carrière professionnelle sitôt le lycée terminé dans lesterritoires palestiniens occupés. Au lieu de cela, suite à un mariage précoce arrangé alors qu'elle n'a que 15 ans, elle se retrouve avec cinq enfants à élever, et avec bien peu de chances de voir sa lutte économique quotidienne prendre fin un jour. Elle n'est hélas pas la seule dans ce cas : selon le Bureau central palestinien des statistiques, 92,3 pour cent des femmes gées entre 15 et 29 ans étaient mariées en 2011.

Le cabinet palestinien approuve une Stratégie nationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes

lundi 17 janvier 2011

Le Cabinet palestinien a approuvé un plan stratégique national sur neuf ans pour lutter contre la violence à l'égard des femmes dans les territoires palestiniens occupés (oPt), le premier du genre dans la région arabe, élaboré grce à une approche participative. Officiellement adoptée le 11 janvier 2011, et annoncée aujourd'hui lors d'une conférence de presse organisée au ministère palestinien des questions relatives aux femmes, la stratégie emprunte une approche intersectorielle, considérant la violence contre les femmes comme une question de développement qui concerne à la fois les systèmes sociaux, économiques et politiques de la société palestinienne.

Les femmes palestiniennes gagnent leur pain en cuisine

Il est six heures et demie du matin en Cisjordanie située dans les Territoires palestiniens occupés (TPO), et cela fait déjà deux heures qu'Istethkar Abdelkarim travaille. Et pourtant, elle ne pourrait pas être plus heureuse.

1 - 18 de 18 résultats