News
Articles
120 résultats trouvés
Sélectionner des filtres
Sujet
1 - 20 de 120 résultats

Je suis de la Génération Égalité : Saif Dabbas, militant HeForShe en faveur des jeunes

mercredi 26 février 2020

Saif Dabbas, 19 ans, est un membre actif de l’initiative HeForShe en Jordanie, un mouvement solidaire de promotion de l’égalité des sexes piloté par ONU Femmes. Saif promeut le féminisme depuis qu’il a 14 ans et pense que la jeunesse devrait être à l’avant-garde du mouvement de promotion de l’égalité entre les sexes.

Je suis de la Génération Égalité : Racha Haffar, militante contre la traite des êtres humains

mardi 26 novembre 2019

Chaque jour, un peu partout dans le monde, des milliards de personnes choisissent de se placer du bon côté de l’Histoire. Elles s’expriment, prennent position, se mobilisent et entreprennent des actions, grandes ou modestes, pour faire avancer les droits des femmes. Elles appartiennent à la Génération Égalité.

Les hommes qui se dressent contre le mariage précoce dans la bande de Gaza

lundi 18 novembre 2019

Lorsque deux hommes se sont présentés au domicile de Freeh Abu T’ema à Abasan Alkabeerah, un village situé au sud de la bande de Gaza, il ne savait pas que sa vie, tout comme celle de sa fille, allait prendre un tournant décisif.

Je suis de la Génération Égalité : Demecia Yat continue de se battre pour obtenir justice

lundi 18 novembre 2019

Cette interview présente Demecia Yat, l’une des 15 femmes victimes de violences sexuelles liées aux conflits du Guatemala. Entre 2011 et 2016, elles se sont battues pour obtenir justice auprès d’un tribunal de grande instance du pays. À l’issue de ce jugement sans précédent, deux anciens officiers militaires ont été condamnés pour crimes contre l’humanité et 18 mesures de réparation ont été prononcées en faveur des survivantes et de leurs communautés.

Où je me tiens : « Une femme peut et devrait pouvoir travailler »

vendredi 16 août 2019

Au cœur de la communauté rurale de Karak se trouve la ville de Taibeh, où Mona Ahmed Alqkla, âgée de 39 ans, a trouvé un endroit sûr pour sa famille il y a sept ans, après avoir fui le conflit à Dara’a, en Syrie. Elle n’avait jamais eu l’occasion de travailler jusqu’à maintenant. Elle a récemment rejoint le programme de volontariat incitatif en tant que couturière au Centre Oasis de Taibeh, qui a été lancé par le ministère du Développement social en partenariat avec ONU Femmes en mars 2019.

Dans les propos de Madina Mousa : « Je ne pouvais demeurer impassible devant la misère »

vendredi 16 août 2019

Madina Mousa a fui la guerre en Syrie avec sa famille en 2013, et elle vit à présent dans le camp de réfugiés de Kawergosk, dans la région du Kurdistan en Irak. Elle a commencé à faire du bénévolat pour aider d’autres réfugiés, et elle travaille maintenant en tant que responsable de la protection auprès de l’organisme d’autonomisation des femmes OAF, partenaire local d’ONU Femmes mettant en œuvre le programme régional « Renforcer la résilience des femmes et des filles syriennes et des communautés hôtes en Irak, en Jordanie et en Turquie », qui est financé par l’Union européenne dans le cadre du Fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne (Fonds MADAD).

Où je me tiens : « L’égalité entre les hommes et les femmes... est une obligation morale »

jeudi 8 août 2019

Taher Sellami, jeune entrepreneur et étudiant en commerce, s’ingénie à favoriser le changement social en Tunisie et dans le reste du monde grâce aux nouvelles technologies.

La réforme des lois qui contraignaient les femmes à épouser leurs violeurs est une victoire historique

mardi 16 juillet 2019

Des années de mobilisation collective, de stratégies et d’innovation par les groupes de défense des droits des femmes ont abouti à l’abrogation ou à la réforme de lois archaïques dans la région de l’Afrique du Nord et de l’Asie occidentale.

Prenez cinq minutes : « pour améliorer le statut des femmes, des initiatives de leaders religieux », voilà ce qu’il nous faut

mercredi 24 avril 2019

Bukuru Élie Khalfan, Président et Représentant Légal de l’Alliance des Imams du Corridor Nord pour le Développement Humanitaire (AICNDH) au Burundi. Impliqué dans la Campagne #ImamsForShe – initiative organisée par Muslims for Progressive Values (Musulmans pour les Valeurs Progressistes) dans l’esprit de la campagne #HeForShe d’ONU Femmes – Khalfan s’engage dans la promotion des droits de la femme, leur accès à l'éducation, et l'autonomisation de la femme en créant des coopératives féminines, en organisant des débats, des ateliers de formations, des émissions radios, des sermons de vendredi, des camps d'été, et l'interprétation égalitaire des textes islamiques pour assurer l’égalité entre les sexes. Khalfan participe au Forum de Tunis sur l’Egalité de Genre, du 24 au 26 avril 2019.

Dans les propos de Nur Omar : « Mes blessures de la guerre ont guéri et j’ai davantage confiance en l’avenir »

mercredi 30 janvier 2019

Nur Omar est une femme syrienne contrainte à se réfugier à Gaziantep après avoir dû fuir Alep avec ses six enfants en 2014.

Où je me tiens : « La coopérative de Yanouh m’a permis d’accroître mes revenus et ma liberté de mouvement »

mardi 29 janvier 2019

Malgré une certaine résistance de la part de son mari, Ibtissam Jaber a pu devenir membre de la coopérative de Yanouh, située en zone rurale au Sud-Liban. Mère de sept enfants, Ibtissam Jaber aime confectionner des produits agroalimentaires traditionnels et sait combien il est important qu’elle contribue aux revenus de son ménage.

Remettre en cause les stéréotypes de genre dans le sport en Égypte

mercredi 23 janvier 2019

Les normes et les stéréotypes de genre ont cours dans toute l’Égypte, même dans sa capitale animée, Le Caire. C’est là qu’un projet novateur, une équipe de football américain entièrement féminine, remet en question les normes de genre dans le sport.

Au Liban, on soigne les blessures de la violence grâce au théâtre

vendredi 16 novembre 2018

Grâce à des représentations théâtrales participatives mêlant la dramaturgie et les marionnettes, des femmes et des hommes revendiquent leurs droits, dont certains sont en passe de devenir des mobilisateurs communautaires.

Les centres communautaires assurent des services essentiels de protection, de prévention et d’accompagnement au profit de femmes et de filles vulnérables en Jordanie.

jeudi 15 novembre 2018

Dunya Khalil et Basma Hamed* sont deux victimes de la violence domestique. Vivant dans des zones rurales et ne disposant que de moyens de subsistance limités tout en ayant à nourrir leurs enfants, elles ont trouvé un accueil et une aide psychosociale au centre pour femmes et jeunes filles d’Ajloun, géré par l’Institut de santé familiale et ONU Femmes avec le soutien généreux du gouvernement du Japon.

Où je me tiens : « Pour les 16 Jours d'activisme, je souhaite mettre en lumière les femmes qui dénoncent le harcèlement »

mardi 13 novembre 2018

Nesrine est journaliste radio à Alger, la capitale de l'Algérie. En 2017, elle a participé à une formation Genre et média adressée aux journalistes et organisée par ONU Femmes en partenariat avec le ministère algérien de la Communication. Un an plus tard, Nesrine Charikhi explique en quoi cette formation l'a aidée à changer sa façon de rendre compte de la violence à l'égard des femmes et des filles dans ses reportages, notamment dans son émission radio « Au cœur de la société ».

Où je me tiens : « Je suis retourné à l'université pour décrocher un diplôme en études sur le genre ; je suis le seul étudiant de sexe masculin dans ma classe »

lundi 12 novembre 2018

Voici Imad Natour, un agent de police palestinien de l'Unité de protection familiale et juvénile, spécialiste des cas de violence domestique. Cette unité, soutenue par un programme conjoint ONU Femmes-PNUD-UNICEF, offre aux survivantes de la violence une aide médicale, une assistance juridique, un hébergement provisoire et une protection policière. Elle contribue également à créer de puissants défenseurs de l'égalité des sexes, comme Imad Natour, au sein des communautés.

#ÉcoutezMoiAussi : Femmes afghanes, visages du changement

vendredi 9 novembre 2018

Le Centre de protection pour femmes fait partie d’un réseau de 11 refuges répartis dans neuf provinces afghanes. Soutenus par ONU Femmes et financés par les gouvernements australien, islandais, suédois et norvégien, ces lieux ont offert un refuge à plus de 1 600 victimes de violences sexistes cette année, ainsi qu'un ensemble de services médicaux, juridiques et psychosociaux et de formation professionnelle, afin que les femmes puissent reprendre leur vie en main.

Dans les propos de Hajer Sharief : « La consolidation de la paix, c'est l'élimination de la violence, mais également sa prévention »

vendredi 9 novembre 2018

Hajer Sharief est la cofondatrice de l'organisation « Together We Build it », qui entend promouvoir une transition démocratique pacifique en Libye, ouverte aux femmes et aux jeunes. L’organisation s’emploie à promouvoir les résolutions 1325 et 2250 du Conseil de sécurité des Nations Unies (UNSCR), respectivement sur les femmes, la paix et la sécurité, et sur la jeunesse, la paix et la sécurité, et à encourager les jeunes femmes à participer activement au processus de consolidation de la paix en Libye.

Dans les propos de Tanya Gilly Khailany : « S’agissant des droits des femmes, il n’y a pas de place pour la diplomatie »

vendredi 19 octobre 2018

Tanya Gilly Khailany, originaire du Kurdistan irakien, est une ancienne députée irakienne (de 2006 à 2010) et une co-fondatrice de la Fondation SEED, une organisation qui travaille avec les victimes de violences et du trafic des personnes en Irak. Fervente militante des droits des femmes, Mme Gilly Khailany a été l’une des principales députées à promulguer la loi sur le quota de 25 pour cent de femmes aux conseils provinciaux en Irak.

Dans les propos de Taffan Ako : « Selon moi, il faut faire partie du système pour pouvoir le changer »

lundi 8 octobre 2018

Une réfugiée provenant du Kurdistan iraquien, Taffan Ako s’est enfuie en Suède en 1997 avec sa famille. Aujourd’hui, elle est Coordinatrice de « One Young World Ambassadors for Scandinavia and Eastern Europe » et fondatrice de « EmpowHERmen », une organisation qui soutient les femmes et les jeunes filles, anciennes esclaves du sexe de l’ISIS ou victimes de la traite des êtres humains. Sa fondation finance des projets d’intégration en faveur des enfants et des femmes en Europe et au Kurdistan iraquien. Taffan Ako, a été l’une des Jeunes leaders ayant participé aux Journées européennes du développement de juin 2018 organisées par l’Union européenne et a partagé son expérience avec ONU Femmes en tant que réfugiée en Suède et en tant, aujourd’hui, qu’activiste.

1 - 20 de 120 résultats