News
Articles
121 résultats trouvés
Sélectionner des filtres
Sujet
1 - 20 de 121 résultats

Où je me tiens : « L’absence de criminalisation pénale des violences domestiques au Kazakhstan est néfaste pour les femmes pendant la pandémie de COVID-19 »

mardi 14 avril 2020

Dina Smailova, militante bien connue au Kazakhstan, a récemment discuté avec ONU Femmes de la hausse des signalements de violences domestiques depuis l’introduction des mesures de confinement pour endiguer la propagation du virus COVID-19. Alors que 4 milliards de personnes à travers le monde sont confinées chez elles, de nombreuses femmes se retrouvent en situation d’isolement avec un partenaire abusif, incapables d’accéder à des ressources vitales et à des systèmes de soutien. Dans certains pays, les lignes d’assistance ont enregistré plus de 30 pour cent d’augmentation des appels.

Dans une ville de Serbie, les survivantes de la violence domestique cousent des masques pour celles qui sont en première ligne dans les interventions contre le COVID-19

mardi 14 avril 2020

À peine quelques semaines après l’introduction de mesures de confinement, les survivantes de la violence se trouvant dans les refuges unissent leurs efforts pour aider ceux et celles qui fournissent des services essentiels.

Elena Crasmari : Comment une femme moldave en situation de handicap, se battant pour ses droits, a fini par remporter une élection

vendredi 20 mars 2020

Elena Crasmari, qui est en situation de handicap, s’est présentée aux élections et a remporté un siège de conseillère municipale de son village natal, dans la campagne moldave. Son histoire fait partie d’une nouvelle série Internet, « 25 femmes », produite par les bureaux d’ONU Femmes pour l’Europe et l’Asie centrale dans le cadre de la campagne Génération Égalité, qui marque le 25e anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing.

Anastasiia Yeva Domani : Comment, dans sa lutte pour faire valoir ses droits, une femme transgenre en Ukraine s’est découvert une fibre de militante

mercredi 26 février 2020

L’histoire d’Anastasiia Yeva Domani fait partie d’une nouvelle série web intitulée « 25 femmes », produite par les bureaux d’ONU Femmes pour l’Europe et l’Asie centrale, dans le cadre de la campagne Génération Égalité menée pour marquer le 25e anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing.

Je suis de la Génération Égalité : Teodora Mileska, défenseuse des droits en matière de santé reproductive et sexuelle

mardi 26 novembre 2019

Tous les jours, des milliards de personnes à travers le monde se tiennent du bon côté de l’histoire. Elles font entendre leur voix, prennent position et se mobilisent et agissent en faveur des droits des femmes au travers d’actions de petite ou grande envergure. C’est ce qui caractérise la Génération Égalité. Teodora Mileska est étudiante en études internationales et interculturelles en Macédoine et elle aspire à exercer éventuellement en tant que diplomate en se consacrant à la résolution pacifique des conflits.

Je suis de la Génération Égalité : Fatmira Dajlani, victime d’un mariage forcé dans son enfance et militante

lundi 18 novembre 2019

Chaque jour, un peu partout dans le monde, des milliards de personnes choisissent de se placer du bon côté de l’Histoire. Elles s’expriment, prennent position, se mobilisent, et entreprennent des actions, grandes ou modestes, pour faire avancer les droits des femmes. Elles sont de la Génération Égalité. Fatmira Dajlani milite depuis 14 ans en Albanie et dirige l’organisation « Passerelle pour l’intégration des Roms » à Fushë-Krujë.

Je suis de la Génération Égalité : « Je suis une enfant née d’un viol de guerre »

lundi 18 novembre 2019

Chaque jour, un peu partout dans le monde, des milliards de personnes choisissent de se placer du bon côté de l’Histoire. Elles s’expriment, prennent position, se mobilisent, et entreprennent des actions, grandes ou modestes, pour faire avancer les droits des femmes. Elles appartiennent à la Génération Égalité. Ajna Jusić, 26 ans, est une psychologue et une féministe de Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine. Elle préside l’association « Zaboravljena djeca rata » (Les enfants oubliés de la guerre).

Mon avis, ton avis : les droits des femmes au Kosovo, hier et aujourd’hui

mardi 22 octobre 2019

Dans cette nouvelle série intergénérationnelle de la campagne Génération Égalité, les jeunes prennent l’initiative de la conversation. Marigona Shabiu, 26 ans, militante kosovare des droits des personnes, échange avec Igballe Rogova, 58 ans, qui milite pour les droits des femmes depuis trente ans.

Au Kirghizistan rural, la Caravane de codification favorise le leadership et l’esprit d’entrepreunariat des filles

jeudi 8 août 2019

Au Kirghizistan rural, la toute première Caravane de codification de Technovation dédiée aux filles a enseigné à plus de 600 participantes les rudiments de la programmation informatique. Lancée dans la province de Talas, la caravane a atteint les provinces d’Issyk-Kul, de Naryn, Jalal-Abad, Batken et d’Osh ce printemps.

Où je me tiens : « Nous combattons les préjugés en élevant nos voix »

jeudi 8 août 2019

Alexandra Tomasevic, 25 ans, est une journaliste en herbe et étudiante en littérature à Belgrade, en Serbie. Elle souffre d’une paralysie cérébrale. Alexandra plaide en faveur des enfants et des jeunes en situation de handicap depuis son plus jeune âge et participe au programme de mentorat d’ONU Femmes.

Repenser l’urbanisme, les infrastructures et la sécurité en Europe de l’Est

mercredi 6 mars 2019

Le fait de faciliter la participation des femmes aux consultations publiques a influencé de façon les prises de décision au niveau local relatives aux services publics et aux infrastructures durables.

Une nouvelle loi en Albanie permettra aux victimes de la violence domestique d’accéder à des logements à bas prix

mardi 5 mars 2019

« Mais pourquoi ne s’en va-t-elle pas ? », voilà une question malheureusement trop souvent posée au sujet des femmes qui vivent une relation marquée par la violence. La question s’accompagne souvent de sentiments d’incrédulité... Si la situation était vraiment si insupportable, pourquoi n’est-elle pas partie ?

Les femmes des zones rurales au Kirghizistan améliorent leur qualité de vie en disposant d’eau, de technologies et de meilleures infrastructures

lundi 4 mars 2019

Shakhodat Teshebayeva, une femme de 50 ans qui vit à Khalmion, un village du sud du Kirghizistan situé à la frontière avec l’Ouzbékistan, est le seul soutien de sa famille. Elle est ouvrière agricole et travaille 8 à 10 heures par jour dans les champs. Elle ne rechigne pas à travailler dur, mais récemment, c’est devenu impossible en raison de l’intensification de la crise de l’eau.

Dans les zones rurales de Géorgie, les femmes demandent la création d’écoles maternelles: en voici la raison

mercredi 27 février 2019

Dans les villages reculés de l’ensemble de la Géorgie, l’amélioration des routes et la création d’écoles maternelles sont une priorité pour les femmes, ce qui est tout à fait compréhensible. Le temps que les mères peuvent consacrer chaque jour à un travail rémunéré est limité et qu’elles doivent parcourir de longues distances pour bénéficier de services de garde d’enfants à un coût abordable.

Dans les propos de Nur Omar : « Mes blessures de la guerre ont guéri et j’ai davantage confiance en l’avenir »

mercredi 30 janvier 2019

Nur Omar est une femme syrienne contrainte à se réfugier à Gaziantep après avoir dû fuir Alep avec ses six enfants en 2014.

Dans les propos d’Aiman Umarova : « Si la violence est condamnée au silence, elle n’est pas absente de notre vie pour autant »

vendredi 16 novembre 2018

Aiman Umarova est une avocate kazakhstanaise reconnue qui milite en faveur des droits fondamentaux et se spécialise dans les crimes sexuels perpétrés contre des femmes et des enfants, ainsi que dans les crimes liés à l’extrémisme violent et la torture. Mme Umarova collabore avec ONU Femmes lors des 16 Jours d’activisme contre la violence basée sur le genre et apporte un soutien spécialisé dans le cadre des projets d’ONU Femmes visant à éliminer la violence à l’égard des femmes au Kazakhstan. Elle a dédié sa vie à la lutte contre la violence à l’égard des femmes, malgré des menaces de violence dont elle-même a été la cible. Elle a fait l’objet de nombreuses tentatives d’assassinat, d’actes d’intimidation et de diffamation anonyme.

Vidéo : Ce que cela signifie d'être victime d'un « mariage par enlèvement » - l'histoire de Kyial au Kirghizistan

vendredi 16 novembre 2018

Ce reportage vidéo fait partie d'une série intitulée « Une histoire vraie, mon histoire » (A true story, my story) produite par le Bureau régional d'ONU Femmes pour l'Europe et l'Asie centrale dans le cadre de la campagne « 16 Jours d'activisme contre la violence faite aux femmes ».

Où je me tiens : « Nous devons combattre l’idée que ce qui se passe au sein de la famille ne doit pas être divulgué au-dehors »

jeudi 15 novembre 2018

Pour Ina Grădinaru, psychologue dans un centre de femmes en Moldavie, son travail auprès de victimes de la violence est beaucoup plus qu’un simple travail. Il s’agit d’une responsabilité sociale, et même d’une mission. Dans le cadre de la campagne #ÉcoutezMoiAussi, Mme Grădinaru évoque son travail, les difficultés persistantes et les mythes qui doivent être brisés pour mettre fin à la violence.

Où je me tiens : « Les personnes en situation de handicap ne parlent pas des violences qu’elles subissent parce que, souvent, cela signifierait dénoncer leurs proches »

mardi 13 novembre 2018

À la suite d’un diagnostic, Amira Kushta* a appris qu’elle était atteinte d’une tumeur rare à la colonne vertébrale ; une chirurgie du dos lui a été pratiquée quand elle avait 19 ans dont elle est restée paralysée. Sa maison est devenue sa prison pendant 24 ans.

Dans les propos de Spartak Kosta : « Les médias doivent sensibiliser le public à la question de la traite des femmes et des filles »

lundi 17 septembre 2018

Spartak Kosta est étudiant en troisième année de journalisme à l'Université d'histoire et de philologie de Tirana, en Albanie. Il faisait partie du premier groupe d'étudiants à suivre un nouveau cours universitaire sur le signalement de la traite des femmes et des filles. Le cours de formation a été élaboré sur la recommandation d'un rapport de suivi d'ONU Femmes. L’étude montre que les journalistes écrivent souvent des histoires superficielles sur la traite des êtres humains qui manquent d’analyse approfondie et utilisent un langage contraire à l’éthique concernant les victimes.

1 - 20 de 121 résultats