News
Articles
38 résultats trouvés
Sélectionner des filtres
1 - 20 de 38 résultats

Quand les réfugiées prennent leur destin en main : la résilience, selon cinq femmes vivant dans l’un des plus grands camps de réfugiés au monde

lundi 19 août 2019

À l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, allons à la rencontre de cinq de ces femmes et de ces filles qui contribuent à la vie du camp, en s’acquittant de tâches tant habituelles qu’inhabituelles, et aspirent à un autre avenir.

Prenez cinq minutes : « Aborder les problèmes d’égalité des sexes et de protection dans le cadre de l’action humanitaire sauve des vies, et la planification et la budgétisation doivent en tenir compte »

vendredi 16 août 2019

ONU Femmes a employé Nimarta Khuman en tant que conseillère en genre et protection en août 2018, dans le cadre du programme « Australia Assists », géré par RedR Australia. Son rôle consiste à aider le Département des affaires féminines et du groupe de la promotion de la femme et de la protection des femmes du gouvernement de Vanuatu à traiter les problèmes liés à l’égalité des sexes et à la protection liés à la crise d’Ambae et à d’autres catastrophes naturelles. Dans une récente entrevue avec ONU Femmes, Nim explique ce que signifie l’intégration du genre et de la protection dans l’action humanitaire et pourquoi c’est important.

Dans les propos de Madina Mousa : « Je ne pouvais demeurer impassible devant la misère »

vendredi 16 août 2019

Madina Mousa a fui la guerre en Syrie avec sa famille en 2013, et elle vit à présent dans le camp de réfugiés de Kawergosk, dans la région du Kurdistan en Irak. Elle a commencé à faire du bénévolat pour aider d’autres réfugiés, et elle travaille maintenant en tant que responsable de la protection auprès de l’organisme d’autonomisation des femmes OAF, partenaire local d’ONU Femmes mettant en œuvre le programme régional « Renforcer la résilience des femmes et des filles syriennes et des communautés hôtes en Irak, en Jordanie et en Turquie », qui est financé par l’Union européenne dans le cadre du Fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne (Fonds MADAD).

Dans les propos de Nur Omar : « Mes blessures de la guerre ont guéri et j’ai davantage confiance en l’avenir »

mercredi 30 janvier 2019

Nur Omar est une femme syrienne contrainte à se réfugier à Gaziantep après avoir dû fuir Alep avec ses six enfants en 2014.

Les femmes sont à la tête des efforts de reconstruction à la suite du cyclone aux Tonga

lundi 17 septembre 2018

TC Gita, l’un des pires orages des 60 dernières années, a touché terre le 12 février 2018 sous la forme d’un cyclone de catégorie 4 avec des vents atteignant 230 km/h. Aujourd'hui, les femmes rurales des Tonga s'attaquent aux divers défis posés par TC Gita avec un travail acharné et en faisant preuve de leadership.

Pour les réfugiées syriennes en Jordanie, l’autonomisation passe par l’emploi

vendredi 7 septembre 2018

La Jordanie accueille actuellement 1,3 million de réfugiés, confirmant son leadership humanitaire dans la gestion de la crise des réfugiés syriens. En 2012, ONU Femmes a ouvert sa première Oasis - un centre pour les femmes et les filles réfugiées où elles ont accès à une aide d’urgence et à des services spécialisés dans les cas de violence basée sur le genre dans le camp de réfugiés de Za’atari, au nord de la Jordanie. Au fil du temps, le modèle de l’Oasis a étendu sa portée et son impact pour intégrer des services pluridisciplinaires qui renforcent la résilience et l’autonomisation des femmes. Aujourd’hui, ONU Femmes gère quatre centres Oasis dans deux camps jordaniens, Za’atari et Azraq.

Déclaration : Les blessures invisibles causées aux femmes et aux filles nous font du tort à tous

dimanche 19 août 2018

Déclaration conjointe de Phumzile Mlambo-Ngcuka, directrice exécutive d’ONU Femmes, et de Christo Stylianides, commissaire européen à l’aide humanitaire et la gestion des crises

Dernières informations à propos de la crise : Récupérer la dignité et rétablir les moyens de subsistance après la crise aux Caraïbes

vendredi 17 août 2018

Cela fait maintenant près d’un an que des ouragans catastrophiques ont dévasté la région des Caraïbes. Après le passage de l’ouragan Irma, la quasi-totalité de la population de Barbuda, une petite île située dans la partie orientale des Caraïbes, a été forcée de gagner l’île jumelle d’Antigua. À la Dominique, l’ouragan Maria a complètement détruit les cultures, les équipements et les infrastructures.

Dernières informations à propos de la crise : Près d’un million de réfugiés rohingyas se trouve actuellement au Bangladesh

vendredi 17 août 2018

Près d’un million de réfugiés rohingyas se trouvent actuellement à Cox’s Bazar, dont la majorité sont des femmes et des filles. Les Rohingyas, un groupe ethnique originaire du Myanmar, sont maintenant au centre de l’une des crises de réfugiés à la croissance la plus rapide au monde

Dernières informations à propos de la crise : Les femmes en Syrie, après huit années de crise

vendredi 17 août 2018

La crise humanitaire prolongée en Syrie a des conséquences dévastatrices sur les femmes et les filles. Depuis l’insécurité alimentaire jusqu’à la perte des possibilités en matière d’éducation, l’absence de sources d’eau salubre et de services de santé, et les taux élevés de violence basée sur le genre, les femmes et les filles sont frappées de plein fouet par la crise.

Les femmes jouent un rôle clé dans les secours, la reconstruction et la résilience suite à l’éruption volcanique au Guatemala

jeudi 26 juillet 2018

Des milliers de guatémaltèques ont récemment perdu leurs maisons lors de l'éruption du Volcan de Fuego et de nombreuses victimes se sont réfugiées dans des abris temporaires. María Ohong, résidente d'El Porvenir et elle aussi victime de la catastrophe, travaille pour aider celles et ceux qui ont perdu leurs proches, leurs maisons et leurs moyens de subsistance.

Où je me tiens : « Toujours compter sur ses propres ressources »

lundi 18 juin 2018

Maha Aasi Emm Ala’a, une réfugiée syrienne, est venue au centre pour femmes géré par ONU Femmes dans le camp de réfugiés de Za’atari en Jordanie, car elle souffrait d’une grave dépression après le décès de son mari.

Déclaration d’ONU Femmes à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés 2018

lundi 18 juin 2018

À l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, ONU Femmes appelle la communauté internationale à faire en sorte que le pacte mondial sur les réfugiés parvienne à fournir les services, la protection et les ressources dont toutes les personnes réfugiées ont besoin, et à respecter ainsi leurs droits.

Où je me tiens: « Je m’inquiète de la mousson... notre petit abri restera-t-il debout? »

lundi 21 mai 2018

Minara Begum fait partie des milliers de femmes Rohingya qui ont fui la violence déclenchée par l’armée du Myanmar dans son village, Buchidong, au Myanmar. Ayant acquis de nouvelles compétences au Centre multifonctionnel pour femmes du camp de réfugié-e-s de Cox’s Bazar, un centre soutenu par ONU Femmes au Bangladesh, elle raconte son expérience aux responsables du camp et vient en aide à d’autres femmes Rohingya.

Aider les agricultrices à reprendre pied en Dominique

mercredi 7 mars 2018

Six mois plus tard, après le passage de l'ouragan de catégorie 5 qui a dévasté le petit État insulaire, l'évaluation menée par ONU Femmes montre que ce que souhaitent les femmes, c'est une aide pour se remettre sur pied et reprendre le travail. Elles ne veulent pas de charité.

Lampes solaires, combustibles alternatifs, produits d’hygiène féminine : une aide qui répond aux besoins pratiques des femmes réfugiées Rohingya

lundi 26 février 2018

ONU Femmes, en partenariat avec le Ministère des affaires féminines et de l’enfance et d’ActionAid Bangladesh, a distribué des kits de dignité à 7 893 foyers de réfugiés à Cox’ Bazar, au Bangladesh, en décembre et janvier.

« Je veux aider d’autres femmes » – les femmes rohingyas s’efforcent de retrouver une vie digne

vendredi 2 février 2018

Marie Sophie Pettersson est spécialiste du Programme d’action humanitaire et de renforcement de la résilience auprès d’ONU Femmes et travaille actuellement au Myanmar. Elle a passé la période d’octobre à décembre 2017 à Cox’s Bazar au Bangladesh, afin de soutenir l’engagement d’ONU Femmes dans l’intervention face à la crise des réfugiés rohingyas. Mme Pettersson travaille avec ONU Femmes depuis 2014 dans le cadre des interventions et des activités de relèvement, de préparation et de renforcement de la résilience dans les situations de crise et de catastrophe. Avant de rejoindre ONU Femmes, elle avait déjà travaillé au Bangladesh dans le cadre de programmes et d’initiatives innovantes en matière d’autonomisation économique pour lutter contre la pauvreté.

Distribution de trousses d’hygiène pour les femmes et les filles de Barbuda touchées par les ouragans Irma et Jose

lundi 11 septembre 2017

ONU Femmes et le FNUAP accélèrent les efforts de collecte de fonds pour Antigua-et- Barbuda pour aider les femmes et les filles

Où je me tiens : « Je veux que les femmes de ce pays soient sur un pied d’égalité avec les hommes »

mercredi 23 août 2017

Massah Lewally a été l’une des premières femmes conductrice au sein du système des Nations Unies en Sierra Leone. Elle a choisi de se mettre à conduire pour pouvoir se rendre sur les projets de l’ONU et en apprendre davantage. Alors que la crise continue de s’étendre en Sierra Leone, où les coulées de boue ont touché plus de 6 000 personnes, Massah Lewally travaille 24 h sur 24 pour venir en aide aux femmes.

Coulées de boue en Sierra Leone : veiller à ce que les femmes reçoivent l’aide humanitaire

lundi 21 août 2017

Après d’importantes chutes de pluie le 14 août, des coulées de boue ont fait plus de 400 morts et touché plus de 6 000 personnes à Freetown, la capitale de la Sierra Leone. Alors que la pluie et les inondations se poursuivent, le nombre de personnes nécessitant une aide humanitaire est encore amené à augmenter.

1 - 20 de 38 résultats