News
Articles
57 résultats trouvés
Sélectionner des filtres
Sujet
1 - 20 de 57 résultats

Le micro est à : Aisha, Kenya

mercredi 18 novembre 2020

Aisha, 12 ans, vit désormais dans un refuge dans la région côtière du Kenya, avec 34 autres enfants qui ont subi de la violence basée sur le genre. Lorsque les écoles ont fermé à cause de la pandémie de COVID-19, ces filles ont été victimes d’abus sexuels chez elles.

Je suis de la Génération Égalité : Cindy Sirinya Bishop, personnage public et militante

lundi 24 février 2020

Cindy Sirinya Bishop est une mannequin, actrice, animatrice de télévision et militante thaïlandaise, qui s’efforce de changer les comportements sociaux relatifs à la violence sexuelle et à la prise en charge des victimes. Elle a organisé, en collaboration avec ONU Femmes, une exposition qui a suscité un débat public ainsi que le lancement, sur les réseaux sociaux en Thaïlande, de #donttellmehowtodress, une campagne sur les agressions et le harcèlement sexuels.

ONU Femmes mobilise ses partenaires pour s’élever contre la violence sexuelle à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

lundi 25 novembre 2019

À compter du 25 novembre, qui marque la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, de nombreux évènements tels que des marches, des concours artistiques, des rallyes cyclistes et des marathons seront organisés partout dans le monde dans le cadre des activités du système des Nations Unies pour les 16 Jours d’activisme pour mettre fin à la violence faite aux femmes. Le but est d’exhorter à l’action pour éliminer ce fléau qui touche une femme sur trois dans le monde.

Les responsables de mouvements étudiants guatémaltèques font avancer la recherche et le militantisme dans la lutte contre le harcèlement sexuel

mercredi 20 novembre 2019

Le harcèlement et la violence sexuels sont depuis beaucoup trop longtemps monnaie courante sur les campus universitaires du Guatemala. De là est née une culture du viol généralisée. Grâce à des données et des travaux de recherche récents, les étudiants influencent et façonnent l’opinion publique pour que le harcèlement sexuel soit criminalisé.

En matière de consentement, il n’y a pas de « frontières floues ».

lundi 18 novembre 2019

Bien que ceux qui utilisent ces propos puissent avoir une compréhension floue du consentement, sa définition est parfaitement claire. En matière de consentement, il n’y a pas de « frontières floues ».

16 façons de lutter contre la culture du viol

lundi 18 novembre 2019

Nous pouvons chaque jour analyser nos comportements et nos croyances afin de déceler les préjugés qui permettent à la culture du viol de perdurer. Qu’il s’agisse des attitudes que nous avons à l’égard des identités de genre ou des politiques que nous soutenons dans nos collectivités, nous pouvons tous agir pour lutter contre la culture du viol.

Je suis de la Génération Égalité : Fatmira Dajlani, victime d’un mariage forcé dans son enfance et militante

lundi 18 novembre 2019

Chaque jour, un peu partout dans le monde, des milliards de personnes choisissent de se placer du bon côté de l’Histoire. Elles s’expriment, prennent position, se mobilisent, et entreprennent des actions, grandes ou modestes, pour faire avancer les droits des femmes. Elles sont de la Génération Égalité. Fatmira Dajlani milite depuis 14 ans en Albanie et dirige l’organisation « Passerelle pour l’intégration des Roms » à Fushë-Krujë.

Je suis de la Génération Égalité : « Je suis une enfant née d’un viol de guerre »

lundi 18 novembre 2019

Chaque jour, un peu partout dans le monde, des milliards de personnes choisissent de se placer du bon côté de l’Histoire. Elles s’expriment, prennent position, se mobilisent, et entreprennent des actions, grandes ou modestes, pour faire avancer les droits des femmes. Elles appartiennent à la Génération Égalité. Ajna Jusić, 26 ans, est une psychologue et une féministe de Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine. Elle préside l’association « Zaboravljena djeca rata » (Les enfants oubliés de la guerre).

Où je me tiens : « C’est en parlant davantage du harcèlement sexuel que nous parviendrons à faire évoluer les mentalités de nos sociétés »

lundi 18 novembre 2019

Diplômée en droit et militante des droits des femmes en Thaïlande, Thararat Panya, 23 ans, a été victime d’agression sexuelle et utilise ce vécu pour faire évoluer les mentalités à l’université Thammasat de Bangkok.

Je suis de la Génération Égalité : Demecia Yat continue de se battre pour obtenir justice

lundi 18 novembre 2019

Cette interview présente Demecia Yat, l’une des 15 femmes victimes de violences sexuelles liées aux conflits du Guatemala. Entre 2011 et 2016, elles se sont battues pour obtenir justice auprès d’un tribunal de grande instance du pays. À l’issue de ce jugement sans précédent, deux anciens officiers militaires ont été condamnés pour crimes contre l’humanité et 18 mesures de réparation ont été prononcées en faveur des survivantes et de leurs communautés.

La réforme des lois qui contraignaient les femmes à épouser leurs violeurs est une victoire historique

mardi 16 juillet 2019

Des années de mobilisation collective, de stratégies et d’innovation par les groupes de défense des droits des femmes ont abouti à l’abrogation ou à la réforme de lois archaïques dans la région de l’Afrique du Nord et de l’Asie occidentale.

Écouter, croire, soutenir : l’importance de la santé mentale pour les survivantes de la violence

mardi 5 mars 2019

Pour chaque femme qui a été victime de la violence, la guérison du traumatisme est un processus unique, qui commence toujours par un partage de son histoire. Suite au traumatisme qu’elles ont subi, de nombreuses survivantes souffrent de problèmes émotionnels ou mentaux qui nécessitent un traitement adapté, global et professionnel. Mais trop souvent, ce service de santé essentiel n’est pas disponible ou accessible pour une vaste majorité de survivantes, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Selon les propos de Bettie Johnson Mbayo : « Il faut impliquer les hommes dans la couverture médiatique de ce problème, car ils sont majoritaires dans les salles de rédaction »

vendredi 16 novembre 2018

L’an dernier, la journaliste primée Bettie Johnson Mbayo du magazine Frontpage Africa a traversé le sud-est du Liberia pendant 16 heures en moto à la recherche d’une fille de 13 ans qui avait été violée par un législateur. Suite au viol, la fille est tombée enceinte, ce qui a suscité l’indignation des femmes au Liberia et de la diaspora. Bien qu’elle ait été la cible de menaces, Mme Mbayo a poursuivi son enquête sans relâche, suivant des pistes sur les médias sociaux et interviewant des membres de la famille de la victime, des voisins, des responsables de son école et des agents de police. Grâce à l’enquête qu’elle a menée, l’auteur allégué a été arrêté.

Dans les propos de Emmanuella Zandi Mudherwa : « Je voudrais que chaque survivante soit qualifiée de victorieuse »

mardi 13 novembre 2018

Emmanuella Zandi Mudherwa, âgée de 21 ans, a fondé sa propre organisation à but non lucratif « Ma voisine » à Kinshasa, en République démocratique du Congo, dont le but est d’encourager l’autonomisation des filles par les filles. Elle compte aujourd’hui 12 000 membres dans tout le pays et collabore avec ONU Femmes dans le cadre d’initiatives de sensibilisation à la violence faite aux femmes.

Où je me tiens : « J’ai lancé Thaiconsent pour introduire le concept de consentement »

mardi 13 novembre 2018

En Thaïlande, les femmes refusent désormais de garder le silence et de coexister avec la culture du viol. Lancée en 2015 par une jeune activiste, la campagne ThaiConsent ouvre des espaces aux hommes et aux femmes pour parler du consentement.

Où je me tiens : « Ne me dites pas comment m’habiller ! »

lundi 12 novembre 2018

La top-modèle thaïlandaise, Cindy Sirinya Bishop, est à l’origine d’une campagne pour que cesse le blâme des victimes, qui a galvanisé les femmes dans tout le pays. Elle mène aujourd’hui sa campagne à travers diverses plates-formes et manifestations publiques, et dans les universités de Thaïlande et d’autres pays.

Dans les paroles d’Anny T. Modi : « Les jeunes femmes veulent être considérées comme des actrices et des agents du changement »

lundi 6 août 2018

Anny Tengandide Modi est une jeune mère célibataire de 36 ans qui vit à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC). Au mois de juillet 2017, elle a rejoint le Réseau des femmes leaders africaines, initiative lancée par ONU Femmes, la Commission de l’Union africaine et la Mission permanente de l’Allemagne. Anny Modi préside en particulier au plaidoyer pour la jeunesse au sein du Réseau. Elle est également directrice exécutive de l’organisation Afia Mama (Santé des femmes) qui travaille dans les domaines de la santé de la procréation et de l’amélioration de l’accès à la justice pour les femmes, ainsi que sur les questions de développement du leadership, de l’autonomisation économique, de l’aide juridique et du développement social des jeunes femmes.

L’abrogation de la loi sur le viol par le parlement libanais marque un jour historique pour les femmes du pays

lundi 21 août 2017

Après l’abrogation de lois discriminatoires sur le viol en Jordanie et en Tunisie, le parlement libanais a à son tour convenu le 16 août d’abolir l’article 522 du Code pénal, la tristement célèbre « loi sur le viol » ou loi « viol-mariage », qui permettait à un violeur d’échapper à toute sanction s’il épousait sa victime

Où je me tiens : « Ce n’est pas nous qui devons être montrées du doigt ! Nos agresseurs devraient avoir honte et être poursuivis en justice ! »

jeudi 17 août 2017

Dina Smailova, qui a été victime d’un viol collectif, a décidé de sortir de son silence, vingt-cinq ans après son agression. Aujourd’hui, elle dirige le mouvement national kazakh de lutte contre la violence sexuelle.

Le Parlement jordanien abolit la loi qui permettait aux violeurs d’éviter des poursuites judiciaires en épousant leurs victimes

mardi 8 août 2017

Jusqu’à présent, la loi au Royaume de Jordanie permettait à l’auteur d’un viol d’éviter des poursuites judiciaires en épousant sa victime et en vivant avec elle pendant au moins cinq ans. Le 3 août, le Parlement jordanien a pris la décision historique de voter l’abolition de la tristement célèbre « loi sur le viol » – l’article 308 du Code pénal.

1 - 20 de 57 résultats