News
Articles
392 résultats trouvés
Sélectionner des filtres
Sujet
Pays
1 - 20 de 392 résultats

La réforme des lois qui contraignaient les femmes à épouser leurs violeurs est une victoire historique

mardi 16 juillet 2019

Des années de mobilisation collective, de stratégies et d’innovation par les groupes de défense des droits des femmes ont abouti à l’abrogation ou à la réforme de lois archaïques dans la région de l’Afrique du Nord et de l’Asie occidentale.

El Alto, une ville sûre pour les femmes et les filles en Bolivie

mercredi 6 mars 2019

À El Alto, le nouveau programme « Ville sûre » vise à renforcer la sécurité et à améliorer la qualité de vie des femmes en élaborant et en mettant en œuvre une approche locale pour prévenir et combattre la violence sexuelle dans les espaces publics.

Écouter, croire, soutenir : l’importance de la santé mentale pour les survivantes de la violence

mardi 5 mars 2019

Pour chaque femme qui a été victime de la violence, la guérison du traumatisme est un processus unique, qui commence toujours par un partage de son histoire. Suite au traumatisme qu’elles ont subi, de nombreuses survivantes souffrent de problèmes émotionnels ou mentaux qui nécessitent un traitement adapté, global et professionnel. Mais trop souvent, ce service de santé essentiel n’est pas disponible ou accessible pour une vaste majorité de survivantes, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Une nouvelle loi en Albanie permettra aux victimes de la violence domestique d’accéder à des logements à bas prix

mardi 5 mars 2019

« Mais pourquoi ne s’en va-t-elle pas ? », voilà une question malheureusement trop souvent posée au sujet des femmes qui vivent une relation marquée par la violence. La question s’accompagne souvent de sentiments d’incrédulité... Si la situation était vraiment si insupportable, pourquoi n’est-elle pas partie ?

Déclaration : Prendre des mesures pour éliminer les mutilations génitales féminines d’ici à 2030

mardi 5 février 2019

Dans une déclaration conjointe à l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines, la directrice exécutive d’ONU Femmes Phumzile Mlambo-Ngcuka, la directrice exécutive du FNUAP Natalia Kanem et la directrice exécutive de l’UNICEF Henrietta H. Fore ont réaffirmé leur volonté de mettre fin à cette violation des droits humains.

Des survivantes prennent la parole : les femmes leaders du mouvement pour mettre fin aux mutilations génitales féminines

lundi 4 février 2019

À l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines, le 6 février, voici quatre femmes qui, parmi tant d’autres, luttent pour que les filles n’aient plus à subir des MGF.

Où je me tiens : « Nous devons croire en nous-mêmes pour pouvoir être des leaders »

mercredi 30 janvier 2019

Betty Mtehemu, vice-présidente de Fabric Clothes Sector et présidente du Syndicat des femmes du marché Mchikichini de Dar es Salaam a constaté que la sensibilisation aux droits des femmes sur le lieu de travail avait amélioré la sécurité du marché.

Lutte contre la traite des êtres humains au Myanmar

mercredi 30 janvier 2019

En 2005, le Myanmar a adopté une loi contre la traite des êtres humains, mais la traite reste généralisée dans cet État touché par le conflit.

Où je me tiens : « Ils m’ont forcée à tomber enceinte »

mercredi 30 janvier 2019

Aung Ja avait 18 ans quand une femme de Myitkina, dans le nord du Myanmar, l’a convaincue d’accepter un emploi dans une usine en Chine.

Un nouveau regard et un nouveau départ pour les survivantes de la traite des êtres humains au Cambodge

mercredi 30 janvier 2019

Au Cambodge, le manque d’emplois contraint ou incite les femmes et les filles à travailler dans des établissements sexuels « indirects.»

Le retour de Fatouma à l’école

mardi 29 janvier 2019

ONU Femmes aide les filles et les jeunes femmes au Mali à réussir les examens du secondaire et à poursuivre leurs rêves.

Communiqué de presse : Lors de la clôture de la campagne des 16 Jours d’activisme contre la violence fondée sur le genre, Nicole Kidman, l’ambassadrice de bonne volonté d’ONU Femmes, ainsi que plusieurs survivantes de violences et des activistes ont présenté des solutions pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes

lundi 10 décembre 2018

Rencontre à Los Angeles mettant en avant le mouvement #ÉcoutezMoiAussi et destiné à collecter des fonds pour soutenir le travail du Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Déclaration commune: Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

dimanche 25 novembre 2018

Les chefs du PNUD, de l’UNICEF, d'ONU FEMMES et du FNUAP appellent à la solidarité avec les survivantes, les activistes et les défenseurs des droits des femmes

Communiqué de presse : Pour la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles, la mobilisation s’amplifie partout dans le monde. À cette occasion, ONU Femmes place les survivantes de la violence et leurs défenseurs au devant de la scène

lundi 19 novembre 2018

Le thème retenu par l’ONU cette année, « Oranger le monde : #ÉcoutezMoiAussi » va amplifier les messages, ce qui augmentera le nombre d’initiatives et de mesures qui seront prises au cours de la campagne « 16 Jours d’activisme contre la violence faite aux femmes »

Au Liban, on soigne les blessures de la violence grâce au théâtre

vendredi 16 novembre 2018

Grâce à des représentations théâtrales participatives mêlant la dramaturgie et les marionnettes, des femmes et des hommes revendiquent leurs droits, dont certains sont en passe de devenir des mobilisateurs communautaires.

Dans les propos d’Aiman Umarova : « Si la violence est condamnée au silence, elle n’est pas absente de notre vie pour autant »

vendredi 16 novembre 2018

Aiman Umarova est une avocate kazakhstanaise reconnue qui milite en faveur des droits fondamentaux et se spécialise dans les crimes sexuels perpétrés contre des femmes et des enfants, ainsi que dans les crimes liés à l’extrémisme violent et la torture. Mme Umarova collabore avec ONU Femmes lors des 16 Jours d’activisme contre la violence basée sur le genre et apporte un soutien spécialisé dans le cadre des projets d’ONU Femmes visant à éliminer la violence à l’égard des femmes au Kazakhstan. Elle a dédié sa vie à la lutte contre la violence à l’égard des femmes, malgré des menaces de violence dont elle-même a été la cible. Elle a fait l’objet de nombreuses tentatives d’assassinat, d’actes d’intimidation et de diffamation anonyme.

Vidéo : Ce que cela signifie d'être victime d'un « mariage par enlèvement » - l'histoire de Kyial au Kirghizistan

vendredi 16 novembre 2018

Ce reportage vidéo fait partie d'une série intitulée « Une histoire vraie, mon histoire » (A true story, my story) produite par le Bureau régional d'ONU Femmes pour l'Europe et l'Asie centrale dans le cadre de la campagne « 16 Jours d'activisme contre la violence faite aux femmes ».

Selon les propos de Bettie Johnson Mbayo : « Il faut impliquer les hommes dans la couverture médiatique de ce problème, car ils sont majoritaires dans les salles de rédaction »

vendredi 16 novembre 2018

L’an dernier, la journaliste primée Bettie Johnson Mbayo du magazine Frontpage Africa a traversé le sud-est du Liberia pendant 16 heures en moto à la recherche d’une fille de 13 ans qui avait été violée par un législateur. Suite au viol, la fille est tombée enceinte, ce qui a suscité l’indignation des femmes au Liberia et de la diaspora. Bien qu’elle ait été la cible de menaces, Mme Mbayo a poursuivi son enquête sans relâche, suivant des pistes sur les médias sociaux et interviewant des membres de la famille de la victime, des voisins, des responsables de son école et des agents de police. Grâce à l’enquête qu’elle a menée, l’auteur allégué a été arrêté.

Les centres communautaires assurent des services essentiels de protection, de prévention et d’accompagnement au profit de femmes et de filles vulnérables en Jordanie.

jeudi 15 novembre 2018

Dunya Khalil et Basma Hamed* sont deux victimes de la violence domestique. Vivant dans des zones rurales et ne disposant que de moyens de subsistance limités tout en ayant à nourrir leurs enfants, elles ont trouvé un accueil et une aide psychosociale au centre pour femmes et jeunes filles d’Ajloun, géré par l’Institut de santé familiale et ONU Femmes avec le soutien généreux du gouvernement du Japon.

Où je me tiens : « Nous devons combattre l’idée que ce qui se passe au sein de la famille ne doit pas être divulgué au-dehors »

jeudi 15 novembre 2018

Pour Ina Grădinaru, psychologue dans un centre de femmes en Moldavie, son travail auprès de victimes de la violence est beaucoup plus qu’un simple travail. Il s’agit d’une responsabilité sociale, et même d’une mission. Dans le cadre de la campagne #ÉcoutezMoiAussi, Mme Grădinaru évoque son travail, les difficultés persistantes et les mythes qui doivent être brisés pour mettre fin à la violence.

1 - 20 de 392 résultats