5
résultats trouvés
1 - 5 de 5 résultats
Date:
Premièrement, ce rapport reflète les principaux arguments présentés au cours du séminaire de haut niveau organisé par ONU Femmes, en collaboration avec le ministère italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, et qui s’est tenu à Rome, en Italie, les 3 et 4 décembre 2019, autour de la thèmatique suivante : “Renforcement de la participation des femmes aux processus de paix : Quels rôles et responsabilités pour les États ?”. Sont notamment inclus dans le rapport les principaux arguments relatifs aux obstacles persistants à la participation significative des femmes aux processus de paix et de médiation, ainsi que les possibilités qui existent pour les éliminer.
Date:
Cet article plaide en faveur de l’investissement dans des services universels gratuits de garde d’enfants de haute qualité afin de réduire l’inégalité entre les sexes en matière de revenus et d’emploi. Il estime les effets générateurs d’emplois et fiscaux de l’investissement dans la gratuité des services de garde universels d’enfants en Côte d’Ivoire, au Nigéria, au Rwanda, au Sénégal et en République-Unie de Tanzanie. L’étude estime les coûts totaux de l’investissement dans les services de garde d’enfants afin d’augmenter le taux d’inscription (couverture) des enfants dans les services de garde formels à différents niveaux cibles.
Date:
Ce rapport a été produit par ONU Femmes suite à la Consultation numérique mondiale sur les dimensions de genres des réponses à l’extrémisme violent et au contre-terrorisme, organisée au nom du Groupe de travail sur le genre du Pacte mondial de coordination de la lutte contre le terrorisme des Nations Unies. Il a été présenté aux États membres avant la 7e révision de la Stratégie antiterroriste mondiale ONU, 2021.
Date:
La présente note résume les principes et les recommandations destinés aux personnes qui prévoient d’entreprendre une collecte de données concernant l’impact de la COVID-19 sur la violence à l’égard des femmes et des filles. Elle a été élaborée à la lumière des besoins et des contraintes qui se présentent pour respecter les principes de méthodologie, d’éthique et de sécurité dans le contexte des mesures de distanciation physique et de confinement imposées par de nombreux pays.
Date:
Au niveau mondial, plus de 2,5 milliards femmes et de filles sont pénalisées par des lois discriminatoires et par l’absence de protection juridique. Cette stratégie vise à accélérer l’abrogation des lois discriminatoires dans 100 pays entre 2019 et 2023. Les mesures à prendre seront axées sur six domaines thématiques et elles répondront aux besoins juridiques de plus de 50 millions de femmes et de filles.