4
résultats trouvés
1 - 4 de 4 résultats
Date:
Le présent rapport est axé sur la nécessité urgente de combattre la violence dont les femmes et les filles sont l’objet dans les environnements numériques, ainsi que sur la lutte plus générale contre la violence faite aux femmes, en particulier dans le contexte de la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19). Le Secrétaire général y fournit des informations sur les mesures prises par les États Membres et les entités des Nations Unies pour lutter contre la violence à l’égard des femmes et des filles, et formule des conclusions et des recommandations précises quant à l’action à mettre en place.
Date:
Le présent rapport des informations sur la prévalence mondiale de ces mutilations et leurs répercussions sur les femmes et les filles, en faisant référence aux données probantes récentes sur ce qui fonctionne pour les éliminer. Il analyse les progrès accomplis à ce jour par les États Membres, le système des Nations Unies et les autres parties prenantes concernées. Il livre également des informations sur les efforts déployés pour anticiper et traiter les conséquences des crises humanitaires mondiales et des conflits en cours, y compris les changements climatiques et la dégradation de l’environnement ou la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19), sur l’élimination des mutilations génitales féminines. Enfin, le Secrétaire général tire des conclusions et formule des recommandations sur les mesures à prendre.
Date:
Soumis en application de la résolution 73/148 de l’Assemblée générale, le présent rapport (A/75/274) donne des informations sur les mesures prises par les États Membres et les activités menées au sein du système des Nations Unies pour éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles. Dans ce rapport figurent également des conclusions et des recommandations sur les mesures à prendre.
Date:
Ce rapport rend compte des activités menées par les États Membres et les entités des Nations Unies pour aider les femmes et les filles vivant en milieu rural, en particulier les plus pauvres et les plus marginalisées, à améliorer leurs moyens de subsistance, leur bien-être et leur résilience face aux changements climatiques.