6
résultats trouvés
1 - 6 de 6 résultats
Date:
Le « Plan stratégique 2022–2025 » vise à orienter les travaux d’ONU Femmes pour les quatre prochaines années. Il présente la manière dont ONU Femmes tirera parti de son triple mandat unique—qui englobe l’appui à l’établissement de normes, la coordination du système des Nations Unies et les activités opérationnelles—pour mobiliser une action urgente et soutenue en faveur de l’égalité femmes-hommes et de l’autonomisation de toutes les femmes et les filles.
Date:
Ce rapport expose la situation actuelle concernant le problème de la violence à l’égard des travailleuses migrantes. Il donne des informations sur les mesures prises par les États Membres et les activités menées par les organismes des Nations Unies pour y remédier et assurer la protection des droits de la personne reconnus aux migrantes.
Date:
Ce manuel sur le genre et l’économie vise à fournir une formation de base et intermédiaire aux praticiens du développement, y compris les gouvernements et le personnel des politiques et des programmes des agences internationales de développement. L’objectif global du cours est de renforcer la capacité des conseillers techniques et du personnel du programme sur l’importance d’une politique économique sensible au genre.
Date:
Le Plan stratégique 2018–2021 d’ONU Femmes présente les orientations, objectifs et approches stratégiques pour soutenir les efforts visant à atteindre l’égalité des sexes et l’autonomisation de toutes les femmes et filles d’ici à 2030.
Date:
Le « Manuel d’évaluation d’ONU Femmes sur la gestion des évaluations sensibles au genre » est un guide pratique qui s’adresse à ceux qui préparent, gèrent et/ou utilisent les évaluations sensibles au genre. Bien que spécifique aux processus d’évaluation d’ONU Femmes, ce manuel pourra aussi servir aux évaluateurs et aux professionnels du développement international, particulièrement ceux qui travaillent sur l’égalité des sexes, l’autonomisation des femmes et les droits humains.
Date:
Autonomiser les femmes travaillant dans le commerce transfrontière informel a un effet multiplicateur positif sur la réduction de la pauvreté, la croissance économique, les revenus gouvernementaux et la création d'emplois, entre autres facteurs. En Afrique, par exemple, la contribution des commerçantes informelles au PIB national compte pour 64% de la valeur ajoutée au niveau commercial au Bénin, pour 46% au Mali et pour 41% au Tchad.