Amélioration de la situation des femmes dans les organismes des Nations Unies : Rapport du Secrétaire général (2019)

Dans le présent rapport (A/74/220), soumis en application de la résolution 72/147 de l’Assemblée générale, le Secrétaire général évoque la situation des femmes dans le système des Nations Unies pendant la période allant du 1 er janvier 2016 au 31 décembre 2017. Depuis le précédent rapport (A/72/220 et Corr. 1), la part des femmes parmi les administrateurs et fonctionnaires de rang supérieur dans le système des Nations Unies est passée de 42,8 % à 44,2 %. Les augmentations les plus importantes ont été enregistrées aux plus hauts niveaux (parmi les Secrétaires généraux adjoints et les Sous-Secrétaires généraux), ce qui est le résultat direct des efforts déployés par le Secrétaire général conformément à l’engagement qu’il a pris d’atteindre la parité aux plus hauts niveaux d’ici à 2021.

Si le présent rapport met en lumière certaines réalisations positives, il révèle également que les progrès accomplis vers une meilleure représentation des femmes au sein du système des Nations Unies et sur la voie de l’objectif d’une parité femmes-hommes 50/50 sont restés lents et inégaux au cours de la période à l’examen. C’était toujours aux postes de début de carrière, à savoir à P-1 et P-2, que les femmes étaient le mieux représentées, leur part diminuant progressivement à mesure que l’on montait en grade. On constate toujours des écarts entre les sièges et les lieux d’affectation hors sièges, où la part des femmes parmi les administrateurs et fonctionnaires de rang supérieur est inférieure de 8,7 points de pourcentage. C’est dans les lieux d’affection hors sièges, y compris les opérations de paix, que l’écart entre femmes et hommes est le plus marqué et que les progrès sont les plus lents. Des résultats historiques ont été atteints aux plus hauts niveaux, notamment pour ce qui est du nombre de coordonnatrices résidentes, de secrétaires générales adjointes et de sous-secrétaires générales. Toutefois, ces progrès ont été enregistrés après la fin de la période considérée.

Le présent rapport comporte des recommandations qui peuvent aider les organismes des Nations Unies à progresser sur la voie de la parité femmes-hommes, notamment par une application et une harmonisation plus rigoureuses des politiques existantes, telles que les mesures temporaires spéciales, le renforcement des mécanismes en place pour faire appliquer le principe de responsabilité et une meilleure organisation des carrières. La réalisation de la parité femmes-hommes exige l’instauration d’un climat qui y soit propice, dans un environnement de travail accueillant qui attire et retienne les femmes, en accompagnant l’avancement de leur carrière, et qui aide tous les membres du personnel à concilier vie familiale et vie professionnelle.

Visionnez / téléchargez

Informations bibliographiques

Thèmes : Responsabilisation dans le système des Nations Unies ; Égalité des sexes et autonomisation de la femme ; Intégration d’une démarche antisexiste ; Suivi, évaluation et rapports ; Coordination du système des Nations Unies ; Les femmes dans le système des Nations Unies

Type de ressource : Rapports institutionnels ; Rapports intergouvernementales

Bureau d’ONU Femmes impliqué dans la production : Siège d’ONU Femmes

Année de publication : 2019

Nombre de pages : 30

Entités éditrices : Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes ; Secrétariat des Nations Unies