Gros plan : Commission de la condition de la femme des Nations Unies (CSW65)

CSW65 - Commission de la condition de la femme 2021 - bannière

Récits | Vidéos | Nouvelles | Médias sociaux

Cette année, la 65e session de la Commission de la condition de la femme (CDW65) des Nations Unies, le plus grand rassemblement annuel de l’ONU sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, se tiendra du 15 au 26 mars, sur le thème « La participation pleine et efficace des femmes à la prise de décisions dans la sphère publique, à l’élimination de la violence, à la réalisation de l’égalité des sexes et à l’autonomisation de toutes les femmes et de toutes les filles ». La session de cette année se déroulera principalement en mode virtuel en raison de la pandémie de Covid-19.

La CSW65 est une importante passerelle vers le Forum Génération Égalité, convoquée par ONU Femmes et co-présidée par les gouvernements mexicain et français, conjointement avec les jeunes et la société civile et sera une occasion cruciale de changer nos sociétés et de consolider le leadership des femmes dans le cadre de la réponse à la COVID-19. Le Forum se tiendra à Mexico du 29 au 31 mars, et s’achèvera à Paris entre le 29 juin et le 2 juillet 2021.

Les données récemment publiées montrent que les progrès réalisés pour parvenir à l’égalité des sexes dans la vie publique et la prise de décisions ont été trop lents.

  • Les femmes représentent 25 pour cent des parlementaires dans le monde, et seulement trois pays ont 50 pour cent ou plus de femmes dans leurs instances parlementaires.
  • Moins de 1 pour cent des parlementaires sont des femmes âgées de moins de 30 ans.
  • Les femmes ne représentent que 13 pour cent des négociateurs, 6 pour cent des médiateurs et 6 pour cent des signataires participant aux processus de paix formels.
  • En 2020, seulement 7,4 pour cent des entreprises de la liste de Fortune 500 étaient dirigées par des femmes.
  • Seulement 22 pays dans le monde ont une femme à leur tête.

Au rythme où progressent les choses actuellement, il faudra encore 130 ans pour atteindre l’égalité des sexes aux postes de pouvoir les plus élevés.

La pandémie de Covid-19 a eu des répercussions disproportionnées sur les femmes – de la perte d’emplois jusqu’à l’augmentation de la violence à l’égard des femmes et les travaux domestiques non rémunérés. Bien que les femmes soient en première ligne de la réponse à la Covid-19 en tant que travailleuses de la santé, innovatrices et leaders, leur contributions restent moins visibles et moins appréciées. Seuls 3,5 pour cent des équipes de travail sur la Covid-19 dans 87 pays affichent une parité entre les sexes.

Ainsi donc, que se passe-t-il lorsque les femmes dirigent ? Les données probantes montrent que lorsque les femmes sont à des postes de pouvoir, elles investissent dans des mesures politiques souvent négligées – de l’expansion des soins de santé et de l’éducation jusqu’au développement d’économies vertes et l’élimination de la violence à l’égard des femmes – qui contribuent à mettre en place un avenir durable et résilient.

Pour reconstruire en mieux après la Covid-19, les femmes doivent se trouver au centre des mesures, dirigeant, prenant des décisions qui servent à la planète, s’attaquant aux inégalités et parvenant à instaurer un partage équitable du pouvoir.

Il est possible de réaliser l’égalité en matière de leadership et de prises de décisions. Les citations se référant au genre dans les législatures et d’autres secteurs, la tolérance zéro à l’égard de la violence, les mesures spéciales qui permettent aux femmes d’entrer dans le champ politique et les financements dédiés aux organisations féminines se sont avérés être des éléments catalyseurs dans l’apport de changements.

Suivez les discussions à la CSW65, apprenez en plus sur l’impact du partage équitable du pouvoir et découvrez les mesures qui peuvent nous aider à y arriver.


Actualités : les visages du leadership


Vidéo: Ce qu'il faut pour diriger

Tout au long de l'histoire et partout dans le monde, les femmes ont toujours fait preuve d'un leadership exemplaire. Et pourtant, en dépit du fait que les femmes occupent une place grandissante dans les processus décisionnels publics, l’égalité est encore loin. Alors que le monde continue de faire face à des défis urgents – de la pandémie de COVID-19 au changement climatique, en passant par le renforcement des inégalités, les conflits et le recul démocratique – la consolidation d’un leadership féministe inclusif et diversifié est essentielle à un développement durable à l’échelle planétaire.


Médias sociaux

  • Que vous soyez en train d’entrer en communication depuis le siège des Nations Unies ou depuis votre bureau ou votre domicile quelque part dans le monde, utilisez #CSW65 et #GénérationÉgalité pour nous rejoindre en ligne et nous faire part de la façon dont vous êtes en train de participer.
  • Jetez un coup d’œil à notre dossier pour les médias sociaux avec des messages en anglais, en espagnol et en français. Vous y trouverez des conseils en matière de couverture, des modèles du sigle CSW, des ressources, des éditoriaux et d’autres éléments à utiliser.
  • Accédez aux dernières informations sur la logistique, les sessions officielles et les événements parallèles à travers @UN_CSW sur Twitter et UN CSW sur Facebook.