Gros plan : Journée internationale des femmes et des filles de science

In 2010,  a woman works on an award-winning project lead by the Department of Health of Chocó, Colombia succeeded in reorienting and strengthening malaria control and prevention efforts, which helped reduce the incidence of malaria in Chocó by more than half.    Photo: Pan American Health Organization
Photo: Pan American Health Organization

Principaux reportages | Social media


La science reflète les acteurs de la discipline.

Le monde a besoin de la science, et la science a besoin des femmes et des filles.

Aujourd’hui, 30 pour cent seulement des chercheurs dans le monde sont des femmes, et les femmes ne comptent que pour 35 pour cent de l’ensemble des étudiants inscrits dans les domaines d’études scientifiques et techniques. 

Déclaration de la Directrice exécutive

Dans une déclaration à l'occasion de la Journée internationale des femmes et des filles de sciences, Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d'ONU Femmes, appelle à travailler ensemble pour autonomiser toutes les femmes et les filles dans les domaines scientifiques.

Et aussi►

Des études récentes ont révélé que les femmes qui travaillent dans les domaines scientifiques et techniques donnent publication à leurs travaux moins fréquemment, qu’elles sont moins bien payées pour leurs recherches, et qu’elles ne vont pas aussi loin dans leur carrière que les hommes. On leur fait souvent croire qu’elles ne sont pas assez intelligentes pour les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques, ou que les garçons et les hommes ont une affinité naturelle pour ces matières.

En dépit de ces revers, les femmes et les filles continuent d’être à la pointe de l’innovation et de la recherche. Elles ont créé des médicaments qui sauvent des vies, brisé le mur du son, exploré l’univers et préparé le terrain permettant de comprendre la structure de l’ADN. Elles sont une source d’inspiration pour nos générations futures.

Notre avenir, qui sera marqué par le progrès scientifique et technologique, ne pourra se faire que lorsque les femmes et les filles deviendront créatrices, propriétaires et leaders dans les domaines des sciences, de la technologie et de l’innovation. Il est indispensable de combler l’écart entre les sexes dans les domaines scientifiques et techniques si l’on veut atteindre les Objectifs de développement durable et créer des infrastructures, des services et des solutions utiles à toutes et tous.

Nous célébrons la Journée internationale des femmes et des filles de science le 11 février en appelant chacun à briser les stéréotypes, à défier les préjugés sexistes et à éliminer la discrimination qui freinent les femmes et les filles dans les domaines scientifiques et technologiques.

Le monde de l’entreprise, les établissements scientifiques et les instituts de recherche ont tout intérêt à combler l’écart entre les femmes et les hommes. ONU Femmes lance un appel en faveur de l’investissement et de la création d’occasions devant permettre aux femmes et aux filles d’apprendre, de progresser et d’innover en sciences et en technologie. Elle demande aux entreprises du monde entier d’adopter les Principes d’autonomisation des femmes qui favorisent l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes sur le lieu de travail, sur le marché et dans la communauté.

Principaux reportages

Réseaux sociaux

Utilisez le hashtag #WomenInScience pour poster des messages qui brisent les stéréotypes sexistes et relayent la nécessité d’inclure davantage de femmes et de filles dans les domaines scientifiques et techniques ! Un kit pour réseaux sociaux contenant des cartes de données partageables, des cartes de citations inspirantes ainsi que des illustrations de femmes qui ont changé le monde en contribuant à la science et à la technologie est disponible en anglais, en français et en espagnol ici.


Suivez-nous:

@un_women@onumujeres@onufemmes on Twitter
UN WomenONU MujeresONU Femmes, on Facebook
unwomen on Snapchat
UN Women on Instagram
UN Women on Pinterest
UN Women on LinkedIn