Projets d’ONU Femmes en matière d’innovation et de technologie

ONU Femmes est active partout dans le monde par le biais des initiatives suivantes, destinées à garantir que l’innovation et la technologie font avancer l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles.

L’égalité des sexes et le « big data »

ONU Femmes reconnaît le potentiel de la mise à profit des mégadonnées dans l’amélioration de la planification, la conception, le suivi et l’évaluation de projets, ce qui permet de créer plus d’impact. En collaboration avec ONU Global Pulse, un rapport sur l’égalité entre les sexes et les mégadonnées intitulé « Rendre les données sur le genre plus visibles » a été publié par ONU Femmes. Issues de ce rapport, plusieurs idées axées sur la manière dont les mégadonnées peuvent être utilisées pour améliorer notre compréhension des questions liées à l’égalité des sexes sont en préparation.

Faire fonctionner la technologie « blockchain » en faveur des femmes dans les situations de crise

Blockchain est une technologie qui propose des systèmes décentralisés et sécurisés de bases de données, d’enregistrement et de transferts de fonds en ligne. Il donne la possibilité d’aider les personnes affrontant une crise humanitaire et d’améliorer l’inclusion financière des groupes défavorisés, notamment au bénéfice des 2,5 milliards de personnes n’ayant actuellement pas accès aux services bancaires. ONU Femmes a conclu un partenariat avec Innovation Norway pour évaluer la possibilité de prendre avantage de la technologie blockchain permettant aux femmes d’affronter les défis quotidiens qu’elles rencontrent dans des situations de crise. Récemment, ONU Femmes a organisé un hackathon à la Katapult Future Fest d’Oslo, où des passionnés d’informatique ont développé des solutions innovantes en matière d’enregistrement des données d’identification ainsi que de sécurisation des transferts d’argent pour les femmes entrepreneures dans les situations où l’aide humanitaire a cours.

Autre nouvelle : Le Hackathon d’Oslo explore de nouvelles technologies pour autonomiser les femmes dans les crises humanitaires

La plateforme d’entreprises « Acheter auprès des femmes »

Au Rwanda, en partenariat avec le Gouvernement du pays et le Programme alimentaire mondial (PAM), ONU Femmes a piloté la plateforme d’entreprises « Acheter auprès des femmes », axée sur les données qui relie de petites exploitantes agricoles à la chaîne d’approvisionnement agricole et leur fournit des informations cruciales sur l’évolution de la météo, des prix du marché et des possibilités qui se présentent, via des textos. La plateforme peut aider les agriculteurs à prévoir leurs rendements, et les données de la plateforme peuvent aider à débloquer l’accès à des financements, ce qui permet aux coopératives d’investir dans de la main-d’œuvre et des équipements faisant gagner du temps. Le programme a également permis de former des agricultrices sur les questions d’égalité des sexes, en garantissant une participation égale des femmes à tous les niveaux de la chaîne d’approvisionnement, y compris dans les négociations et les prises de décision de premier plan.

Télécharger la brochure

Autre nouvelle :

École virtuelle pour l’acquisition de compétences

L’École virtuelle pour l’acquisition de compétences (EVAC) est le portail d’apprentissage en ligne innovateur d’ONU Femmes venant en appui à différents programmes, notamment ceux consistant à combler l’écart entre les sexes dans l’agriculture respectueuse du climat, à favoriser l’esprit d’entreprise ainsi qu’à offrir une éducation dite de « deuxième chance » et une formation professionnelle aux femmes dans des situations précaires. Elle comprend du matériel de formation de base pour l’initiation aux notions financières et le développement des affaires, et elle sera connectée aux plates-formes d’apprentissage en ligne contenant des éléments de qualité sur les compétences en entrepreneuriat ainsi qu’en éducation primaire et secondaire et au niveau professionnel, entre autres. Le contenu sera fourni par le biais d’un menu de solutions online et offline basées sur les besoins des groupes cibles spécifiques et des contextes de développement. Un prototype de la plateforme EVAC (WeLearn) peut être consulté sur https://welearn.unwomen.org/.

La prévention des violences sexuelles et sexistes dans les établissements d’enseignement supérieur en Afrique du Sud

La violence sexuelle et sexiste (SGBV) est un problème de plus en plus présent dans les écoles et les établissements d’enseignement supérieur, partout dans le monde. En Afrique du Sud, la violence sexuelle et sexiste dans les institutions d’enseignement supérieur a été mise en lumière ces dernières années, à travers des manifestations d’étudiants exigeant que leurs établissements prennent le problème au sérieux. Cependant, la prévention et les interventions dans les cas de violence sexuelle et sexiste dans les établissements d’enseignement supérieur sont, dans de nombreux cas, restées insuffisantes. En partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et le Programme d’enseignement supérieur et de la formation sur le VIH/sida, ONU Femmes utilise des technologies mobiles novatrices pour lutter contre la violence sexuelle et sexiste, en particulier chez les jeunes. ONU Femmes invite les étudiants de 26 universités et de 51 centres d’enseignement technique et professionnel et de formation à participer à « Ideathons », au cours duquel les étudiants conçoivent des solutions axées sur la technologie qui peuvent résoudre efficacement le problème des violences sexuelles et sexistes. Pour obtenir plus d’informations, visitez http://ideathon.co.za/.

Featured Publication
  • Making innovation and technology work for women

    Making innovation and technology work for women
    The 2030 Sustainable Development Goals, founded on the principle of 'leaving no one behind' call for transformative shifts, integrated approaches, and innovative solutions to overcome the structural barriers to sustainable development. Innovation and technology provide unpreceded opportunities to reach those who are the most likely to be left behind. More

Pour un monde 50-50 en 2030: Franchissons le pas pour l’égalité des sexes