Campagne « Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes d’ici à 2030 »

ONU Femmes Laos/Daniel Hodgson

La campagne « Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes d’ici à 2030 » du Secrétaire général des Nations Unies (Campagne « Tous UNiS »), organisée par ONU Femmes, est un effort pluriannuel qui vise à prévenir et éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles dans toutes les régions du monde. Elle appelle les gouvernements, la société civile, les organisations de femmes, les jeunes, le secteur privé, les médias et l’ensemble du système des Nations Unies à unir leurs forces pour faire face à la pandémie mondiale de la violence à l’égard des femmes et des filles. Lire plus.

Contexte de l’année 2021 et thème de la campagne « Tous UNiS »

Les chiffres de prévalence publiés par l’Organisation mondiale de la santé qui reposent sur les données de l’année 2018 confirment qu’une femme sur trois a subi des violences physiques ou sexuelles de la part d’un partenaire intime ou d’une autre personne, indiquant que le degré de violence à l’égard des femmes et des filles demeure alarmant et que les gains obtenus en matière des droits des femmes restent fragiles [1]. Dans les cas les plus extrêmes, la violence à l’égard des femmes entraîne la mort : à l’échelle mondiale, on estime à 137 le nombre de femmes tuées chaque jour par leur partenaire intime ou par un membre de leur famille. Environ une femme sur sept a subi des actes de violence physique et/ou sexuelle de la part d’un partenaire intime ou d’un mari au cours des douze derniers mois (13 pour cent de femmes âgées de 15 à 49 ans) [2]. Ces chiffres ne reflètent pas l’impact de la pandémie de COVID-19.

Le nombre de cas de violence sexistes liés à la COVID-19 et aux mesures de confinement est en augmentation. Ces cas continuent d’être signalés aux numéros d’urgence, aux forces de police et autres prestataires, et ils suscitent de fortes préoccupations. Pendant la pandémie, les appels aux numéros d’urgence ont été multipliés par cinq dans certains pays et le taux de signalement d’actes de violence conjugale a augmenté [3]. Les restrictions de déplacement, l’isolement social et l’insécurité économique augmentent la vulnérabilité des femmes face à la violence au sein du foyer partout dans le monde.

Outre l’impact de la COVID-19, la violence à l’égard des femmes et des filles ne cesse d’augmenter à l’échelle mondiale en raison des crises qui sévissent suite à la survenue de catastrophes naturelles, comme le tremblement de terre en Haïti, et de catastrophes d’origine humaine, telles les conflits et la guerre, sans oublier la situation complexe qui perdure en Afghanistan. Par conséquent, il est indispensable de maintenir les progrès accomplis et durement gagnés en matière de droits des femmes et d’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles.

C’est pour cela qu’en 2021, la campagne « Tous UNiS » a pris pour thème l’interdépendance des contextes en constante évolution face aux crises et de la montée de la violence à l’égard des femmes et des filles sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations, « Orangez le monde : mettre fin dès maintenant à la violence à l’égard des femmes ! »

Visionnez la note conceptuelle.
Téléchargez le logo “Orangez le monde”.

Rejoignez Dites NON–Tous UNiS sur Facebook et Twitter, et inscrivez-vous pour recevoir des e-mails d’alerte, faire partie d’un réseau mondial de personnes déterminées à réaliser un avenir exempt de violence à l’égard des femmes et des filles.


Faites une différence ! FAITES UN DON
Faire un don Pour mettre fin  a la violence contre les femmes