Gros plan : CSW61

CSW61


Articles | Vidéo | Infographie | Quiz | Reportage photo | Médias sociaux | Photos

Le sujet

La 61e session de la Commission de la condition de la femme (CSW61), qui se tiendra au siège des Nations Unies à New York du 13 au 24 mars 2017, aura pour thème « l'autonomisation économique des femmes dans un monde du travail en pleine évolution »". La Commission est l'un des plus grands rassemblements annuels consacré à l'état des droits et à l'autonomisation des femmes et des filles dans le monde entier. Elle réunit des leaders mondiaux, des ONG, des actrices et acteurs du secteur privé, des partenaires des Nations Unies et des activistes du monde entier.

La session de cette année se tient à une période charnière, alors que le monde du travail évolue rapidement, stimulé par l'innovation, la mondialisation et une plus grande mobilité humaine. Mais, dans le même temps, le monde du travail subit les effets indésirables du changement climatique, des crises humanitaires, de l'informalité de plus en plus répandue du travail et des inégalités économiques. Pour que les économies soient saines et durables, le monde du travail doit autonomiser les femmes et mettre fin aux inégalités persistantes qui empêchent les femmes de se retrouver sur un pied d'égalité avec les hommes.

Les thèmes essentiels concernant les femmes dans un monde du travail en plein évolution abordés par ONU Femmes sont nombreux : égalité des salaires, du travail non rémunéré des femmes à un travail décent, élimination des obstacles liés à la discrimination et octroi d’investissements pour que les femmes puissent avoir accès à des économies vertes et numériques.

Reportage photo

Monde en évolution, travail en évolution

Thailand, 2015. UN Women/Pornvit Visitoran; Kenya, 2016. CIAT/Georgina Smith; Lebanon, 2015. UN Women/Joe Saad
Thailand, 2015. Photo: UN Women/Pornvit Visitoran.  | Lebanon, 2015. Photo: UN Women/Joe Saad. | Kenya, 2016. Photo: CIAT/Georgina Smith.

Le monde du travail évolue rapidement, en raison de l'innovation et de l'accroissement de la mobilité et de l'informalité. Mais cela ne suffit pas, il doit évoluer encore plus vite afin d'autonomiser les femmes, dont le travail a déjà contribué à l’échelle mondiale à un grand nombre de progrès au cours des dernières décennies. Aujourd’hui encore, les femmes occupent principalement des emplois qui sont moins rémunérés et qui ne leur apportent pas d'avantages sociaux. Elles gagnent moins d'argent que les hommes, alors même que repose sur leurs épaules le lourd fardeau, essentiel sur le plan économique, du travail de soins et ménager non rémunéré. L'autonomisation économique des femmes doit passer par un changement transformateur pour que la prospérité soit partagée de façon équitable et que personne ne soit laissé pour compte. Tel est l’engagement que la communauté internationale a pris dans le cadre du Programme de développement durable à l'horizon 2030.  Chaque femme devrait pouvoir exercer son droit à un travail décent. En tant que défenseuse mondiale de l'égalité entre les sexes et de l'autonomisation des femmes, ONU Femmes s'interroge : De quoi avons-nous besoin pour atteindre cet objectif ? Et aussi»


Que nous disent les données ?

Les femmes au sein de la population active mondiale

Voir l'intégralité de l'infographie>


Articles


 



Video

Quelle est la valeur réelle du travail non rémunéré ?

Partout dans le monde, les femmes assument très majoritairement le travail non rémunéré, notamment en ce qui concerne la garde des enfants, la cuisine, les tâches ménagères et les travaux de la ferme. Le travail non rémunéré est essentiel au fonctionnement des ménages et des économies, mais il est aussi bien moins valorisé que le travail rémunéré. Shahra Razavi, spécialiste chez ONU Femmes, révèle la véritable valeur du travail non rémunéré et la façon dont nous pouvons réduire le fardeau qui pèse sur les femmes en luttant contre les stéréotypes solidement ancrés.

Au delà de Tanganyika

Plongez dans la première experience de réalité virtuelle de l’ONU Femmes. Finess est une réfugiée dans le camp de Lusenda en Republique Democratique du Congo. Les violences politiques de sa ville d’origine ont forcé Finess a fuir de l’autre cote du lac Tanganyika au milieu de la nuit, laissant derrière elle ses deux filles. Avec l’aide de UN Women’s Safe Spaces, Finess apprend de nouvelles compétences et commence a mettre de l’argent de côté pour son trajet de retour au Burundi. Regardez Finess retrouver ses enfants et devenir un pilier de sa communauté dans le camp de réfugiés.


 

Vous pensez tout savoir des femmes sur le plan de l’économie ? Vérifiez vos connaissances avec notre quiz !


Photos de la CSW61



Participez aux discussions de la #CSW61 !

  • Dites-nous pourquoi vous participez à la #CSW61, partagez vos expériences et discutez de l'autonomisation économique des femmes dans un monde du travail en pleine évolution avec des milliers de participants !
  • Découvrez les dernières informations sur la logistique, les sessions officielles et les événements parallèles avec @UN_CSW sur Twitter et UN CSW sur Facebook.
  • Utilisez #CSW61 pour tweeter en direct des événements.
  • Découvrez une plus large couverture des contenus des médias sociaux sur la #CSW61 et les thèmes abordés sur la CSW sur nos compte ONU Femmes : @UN_Women (anglais), @ONUMujeres (espagnol), et @ONUFemmes (français) sur Twitter ; UN Women (anglais), ONU Mujeres (espagnol), et ONU Femmes (français) sur Facebook. Ne manquez pas nos récits en direct : ONU Femmes sur Snapchat et Instagram !
  • Si vous vous trouvez à la CSW, rendez-vous au stand photo à côté du Visitor's Lobby ! Prenez une photo avec nos accessoires pour lutter contre les stéréotypes basés sur le genre au travail et postez-la sur Twitter via #CSW61. Vous serez peut-être retweeté par @UN_CSW.
  • Retrouvez l'ensemble de nos messages types pour les médias sociaux en anglais, espagnol et français ici.
  • Partagez votre premier tweet #CSW61 maintenant !

Participez à la campagne pour l'égalité de rémunération

Participez à la campagne de l’ONU Femmes #StopTheRobbery pour sensibiliser à l'écart salarial entre les sexes. Globalement, les femmes ne gagnent que 77 cents pour chaque dollar gagné par les hommes, ce qui correspond à un « vol ». Visitez 23percentrobbery.com pour faire passer le message et aider à arrêter le plus grand vol de l'histoire.


           

Abonnez-vous

@un_csw, @un_women, @onumujeres, @onufemmes, @phumzileunwomen sur Twitter
UN CSW, UN Women, ONU Mujeres, ONU Femmes sur Facebook
ONU Femmes sur Google+
ONU Femmes sur Instagram
ONU Femmes sur LinkedIn
ONU Femmes sur Pinterest
ONU Femmes sur Snapchat

Voir les anciens articles relatifs à CSW60, CSW59, CSW58, CSW57 and CSW56.