Libérer le potentiel des commerçantes transfrontières informelles pour transformer le commerce intra

Autonomiser les femmes travaillant dans le commerce transfrontière informel a un effet multiplicateur positif sur la réduction de la pauvreté, la croissance économique, les revenus gouvernementaux et la création d'emplois, entre autres facteurs. En Afrique, par exemple, la contribution des commerçantes informelles au PIB national compte pour 64% de la valeur ajoutée au niveau commercial au Bénin, pour 46% au Mali et pour 41% au Tchad.

ONU Femmes travaille sur la question des femmes participant au commerce transfrontière informel depuis 2005, commençant par réaliser des états des lieux globaux dans chaque sous-région afin d'orienter sa programmation. Il s'est également attaché à encourager les gouvernements, les communautés économiques régionales et les partenaires du développement à élargir les opportunités au niveau des accords commerciaux régionaux et, en fin de compte, à autonomiser les femmes.

Cette brochure présente les grandes lignes de ce qu'ONU Femmes fait pour les femmes travaillant dans le commerce transfrontière informel, les défis rencontrés au niveau de l'égalité des sexes, les pratiques prometteuses identifiées jusqu'à maintenant ainsi que les faits et chiffres qui illustrent le rôle important joué par les femmes pour ce qui est de favoriser le commerce transfrontière et d'alimenter les économies.

Visionnez / téléchargez

Anglais

Informations bibliographiques

Couverture géographique : Afrique

Thèmes : Autonomisation économique ; Égalité des sexes et autonomisation de la femme ; Marchés

Type de ressource : Travaux d’investigation

Bureau d’ONU Femmes impliqué dans la production : Siège d’ONU Femmes

Année de publication : 2010

Nombre de pages : 4

Entités éditrices : Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes