ODD 14 : Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable

In Seychelles, women  work to find practical solutions to counter the negative impacts of climate change and degradation of ocean environments. Photo: UN Women/Ryan Brown
Photo: UN Women/Ryan Brown

Cibles

  • D’ici à 2025, prévenir et réduire nettement la pollution marine de tous types, en particulier celle résultant des activités terrestres, y compris les déchets en mer et la pollution par les nutriments
  • D’ici à 2020, gérer et protéger durablement les écosystèmes marins et côtiers, notamment en renforçant leur résilience, afin d’éviter les graves conséquences de leur dégradation et prendre des mesures en faveur de leur restauration pour rétablir la santé et la productivité des océans
  • Réduire au maximum l’acidification des océans et lutter contre ses effets, notamment en renforçant la coopération scientifique à tous les niveaux
  • D’ici à 2020, réglementer efficacement la pêche, mettre un terme à la surpêche, à la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et aux pratiques de pêche destructrices et exécuter des plans de gestion fondés sur des données scientifiques, l’objectif étant de rétablir les stocks de poissons le plus rapidement possible, au moins à des niveaux permettant d’obtenir un rendement constant maximal compte tenu des caractéristiques biologiques
  • D’ici à 2020, préserver au moins 10 % des zones marines et côtières, conformément au droit national et international et compte tenu des meilleures informations scientifiques disponibles
  • D’ici à 2020, interdire les subventions à la pêche qui contribuent à la surcapacité et à la surpêche, supprimer celles qui favorisent la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et s’abstenir d’en accorder de nouvelles, sachant que l’octroi d’un traitement spécial et différencié efficace et approprié aux pays en développement et aux pays les moins avancés doit faire partie intégrante des négociations sur les subventions à la pêche menées dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce
  • D’ici à 2030, faire mieux bénéficier les petits États insulaires en développement et les pays les moins avancés des retombées économiques de l’exploitation durable des ressources marines, notamment grâce à une gestion durable des pêches, de l’aquaculture et du tourisme
  • Approfondir les connaissances scientifiques, renforcer les capacités de recherche et transférer les techniques marines, conformément aux Critères et principes directeurs de la Commission océanographique intergouvernementale concernant le transfert de techniques marines, l’objectif étant d’améliorer la santé des océans et de renforcer la contribution de la biodiversité marine au développement des pays en développement, en particulier des petits États insulaires en développement et des pays les moins avancés
  • Garantir aux petits pêcheurs l’accès aux ressources marines et aux marchés
  • Améliorer la conservation des océans et de leurs ressources et les exploiter de manière plus durable en application des dispositions du droit international, énoncées dans la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, qui fournit le cadre juridique requis pour la conservation et l’exploitation durable des océans et de leurs ressources, comme il est rappelé au paragraphe 158 de « L’avenir que nous voulons »
ODD 14 : Vie aquatique

Les océans du monde – qui couvrent plus de 70 pour cent de la planète – sont dans une situation critique en raison de la surpêche, de la pollution et de l’acidification. Il est essentiel d’assurer une gestion durable des océans, car leur évolution peut entraîner d’importants bouleversements climatiques à l’échelle mondiale. De même, il est impératif de protéger les moyens de subsistance des êtres humains.

la pollution des oceans affecte les moyens de subsistence des femmes, leur sante et cello leurs enfants

Près d’un milliard de personnes, soit 12 pour cent de la population mondiale, dépendent des océans, des mers et des ressources marines pour assurer leur survie. Les femmes sont confrontées aux risques de dégradation des océans – une réduction des actifs et des alternatives pour assurer leurs revenus, et un affaiblissement de leur résilience face aux pertes croissantes.

La pêche et l’aquaculture sont des secteurs où la ségrégation professionnelle est très marquée, car les hommes sont principalement impliqués dans la capture de poissons et l’aquaculture, et les femmes sont confinées à des emplois secondaires peu qualifiés et mal rémunérés, par exemple, des activités de transformation et de commercialisation du poisson. Elles travaillent souvent sans contrat, et leurs droits à la santé, à la sécurité et du travail ne sont pas protégés. Nombre d’entre elles sont limitées par un manque d’accès aux technologies et à d’autres ressources, même à des moyens élémentaires de réfrigération pour maintenir la fraîcheur des stocks de poissons.

L’industrie maritime est presque entièrement dirigée par des hommes. En 2016, seule une des 100 plus grandes entreprises de produits de la mer était dirigée par une femme.

ONU Femmes œuvre à autonomiser les femmes dont les moyens de subsistance dépendent des océans et à mener les efforts de développement durable.

Reportages

Yayi Bayam Diouf. Photo: UN Women Senegal

Où je me tiens : « Je suis devenue la première pêcheuse de ma communauté »;
À 68 ans, Yayi Bayam Diouf a mis à mal de nombreux stéréotypes lorsqu’elle est devenue la première femme pêcheuse de son village au Sénégal. À présent, elle utilise ses compétences et ses connaissances pour aider d’autres femmes à s’assurer un moyen de subsistance au moyen de la pêche et de la pisciculture durables.


In Seychelles, women  work to find practical solutions to counter the negative impacts of climate change and degradation of ocean environments. Photo: UN Women/Ryan Brown

En photos : Des femmes des Seychelles mènent des initiatives favorisant les écosystèmes océaniques sains
Pour les communautés insulaires, la santé déclinante des océans menace les vies, les moyens d’existence et la sécurité alimentaire. Dans la nation insulaire des Seychelles, le tourisme lié à la mer est l’épine dorsale de l’économie, et les femmes et les hommes dépendent de l’océan pour s’assurer des moyens d’existence durables. Les femmes sont également à la pointe de la préservation de l’habitat marin et de l’utilisation durable de l’océan aux Seychelles.

Women of New Life with Representative of UN Women Colombia, Representative of the Embassy of Norway and Colombian Red Cross, entities that developed the initiative. Photo: UN Women

Une nouvelle vie pour les femmes dans le secteur de la pêche artisanale en Colombie
Dans le sud-ouest de la Colombie, où la guerre civile a laissé un impact durable, le projet Nueva Vida (Nouvelle Vie) vise à accroître les revenus des femmes et à renforcer leur participation au secteur de la pêche grâce à des formations aux compétences en affaires, à la législation marine, aux pratiques de pêche durable et à la gestion de l’environnement.

Objectifs de développement durable (ODD) ODD 15 : Vie terrestre ODD 17 : Partenariats pour la réalisation des Objectifs ODD 16 : Paix, justice et institutions efficaces ODD 14 : Vie aquatique ODD 13 : Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques ODD 12 : Consommation et production responsables ODD 11 : Villes et communautés durables ODD 10 : Inégalités réduites ODD 9 : Industrie, innovation et infrastructure ODD 8 : Travail décent et croissance économique ODD 7 : Énergie propre et d’un coût abordable ODD 6 : Eau propre et assainissement ODD 5 : Égalité entre les sexes ODD 4 : Éducation de qualité ODD 3 : Bonne santé et bien-être ODD 2 : Faim « zero » ODD 1 : Pas de pauvreté Les femmes et les Objectifs de développement durable (ODD)
Vidéo
Vidéo
Femmes, océans et préservation

Les océans du monde sont en crise. Le changement climatique a rompu les équilibres des écosystèmes marins, tout comme l’ont fait la pollution et l’acidification des océans. ONU Femmes œuvre pour prendre en considération la vulnérabilité des femmes et des filles au changement climatique et à en faire des leaders du développement durable.

Publication à la une

Turning promises into action: Gender equality in the 2030 Agenda for Sustainable Development

Des promesses à l’action : l’égalité des sexes dans le Programme à l’horizon 2030

Le rapport phare d’ONU Femmes examine les tendances internationales et régionales afin d’atteindre les Objectifs de développement durable pour les femmes et les filles, en s’appuyant sur les données disponibles. Il offre des recommandations pratiques pour la mise en œuvre de politiques tenant compte du genre et de processus de responsabilisation.

In Focus: Women and climate change

Women lead conservation in Seychelles. Photo: UN Women/Ryan Brown

In many parts of the world, women’s contribution, both towards ocean-based livelihoods and conservation efforts, are invisible. UN Women visited the island state of Seychelles, to document how women are leading marine conservation and sustainable use of the ocean. Read more