L'éducation et la formation des femmes

La violence à l’égard des femmes et des filles peut survenir sur le chemin de l’école ou dans des institutions d’enseignement. Selon un Rapport du Secrétaire général des Nations Unies, aux États-Unis, 83 pour cent des filles de la huitième à la onzième année des écoles publiques (âgées de 12 à 16 ans) ont subi une forme ou une autre de harcèlement sexuel.

L'éducation et les formations peuvent jouer un rôle significatif pour changer les stéréotypes néfastes et discriminatoires liés au genre qui promeuvent ou cautionnent la violence à l’égard des femmes et des filles.

Pour répondre à ces problèmes, ONU Femmes mène des programmes éducatifs visant à promouvoir l’égalité des sexes et les droits des femmes, elle revoit les politiques et les programmes scolaires officiels et forme les enseignants, les élèves et les parents. Nous avons également travaillé avec des partenaires pour développer un programme éducatif non formel visant à lutter contre la violence, et les éducateurs et les animateurs suivent actuellement des formations pour introduire le programme dans 12 pays.

En Chine, des initiatives aident les filles délaissées à se protéger

Dans le contexte de la croissance économique rapide de la Chine, beaucoup de parents migrent vers les villes  industrielles pour travailler, laissant leurs enfants derrière eux et exposant les « filles délaissées » en Chine à des risques accrus de violence sexuelle. Grâce à un programme financé par le Fonds d'affectation spéciale des Nations Unies pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, ONU Femmes a aidé à former 500 enseignants locaux, 5 000 élèves et 2 200 tuteurs sur la sensibilisation aux abus sexuels infligés aux enfants et sur leur prévention. 

Les jeunes se font les champions de l'égalité des sexes au Kirghizistan

Avec le soutien d’ONU Femmes, plus de 40 élèves et plusieurs enseignants venus de sept régions du Kirghizistan se sont réunis en juillet 2014 pour approfondir leurs connaissances en matière d’égalité des sexes. Le projet, parrainé par le Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix, éduque les élèves et les enseignants sur l’inégalité, la violence sexiste, la violence à l’égard des femmes et les crimes, comme le mariage par enlèvement et le mariage forcé à un âge précoce. Au total, 15 ensembles de formations destinées à 200 pairs éducateurs et à 80 enseignants venus de 30 villes et villages kirghizes ont été organisées tout au long de l’année 2014. 

Ce que dit la Déclaration de Beijing sur l'éducation et formation des femmes

Retournez à notre kit de rédaction au sujet de la violence à l’égard des femmes, a l’occasion de 25 Novembre 2014

Publication

Des voix contre la violence

Des voix contre la violence
Ce curriculum éducatif non formel fut développé par l’Association mondiale des guides et des éclaireuses et ONU Femmes, avec la participation des jeunes, afin de mettre un terme à la violence contre les filles et les jeunes femmes. Et aussi

D'autres publications

Vidéo
Vidéo
La Directrice exécutive d’ONU Femmes s’entretient avec des lycéenes et lycéens vietnamiens sur la violence sexiste

À l’occasion d’une visite de trois jours au Vietnam qui s’est déroulée fin mars 2014, la Directrice exécutive d’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, s’est rendue au lycée historique Chu Van An, fondé il y a 105 ans, pour parler de la lutte contre la violence basée sur le genre. Son principal message, qu’elle a adressé à environ 450 élèves venues pour participer au dialogue, consistait à les encourager à prendre conscience de leurs droits et à savoir où trouver de l’aide si elles et ils sont soumis à des actes de violence ou témoins d’actes de violence contre des femmes et des filles.