Les femmes et les médias

Les médias peuvent jouer un rôle majeur en matière de normes et de comportements sociaux qui cautionnent la violence à l’égard des femmes, soit en les perpétuant, soit en les remettant en cause. Les nouveaux médias peuvent servir de plate-forme pour l’objectification des femmes et des filles, depuis des images quotidiennes unidimensionnelles fortement sexualisées de femmes et de filles à la violence manifeste. Des espaces virtuels sont parfois utilisés pour perpétuer les attaques directes contre les femmes et les filles, depuis le harcèlement en ligne à la publication d’images inappropriées de femmes. Selon un rapport d'experts  adressé à la Commission sur la condition de la femme, les femmes signalent de plus en plus de cas de vidéos dans lesquelles elles figurent impliquées dans des activités sexuelles, y compris des vidéos de viols publiées sur des sites Internet sans leur consentement.

ONU Femmes soutient des études sur les médias visant à surveiller la représentation des femmes dans les médias. Nous impliquons des professionnels des médias en les sensibilisant à l’égalité des sexes et à la violence contre les femmes, notamment par des ateliers spécialisés et des trousses à outils, en vue d’encourager la prise en compte des sexospécificités dans le journalisme. Nous soutenons les défenseurs des droits des femmes pour développer des compétences en communications et dans les relations avec les médias afin de leur permettre de s’impliquer efficacement avec les journalistes et de mener des campagnes efficaces de sensibilisation à la violence, voire d’exposer les agresseurs.

Des journalistes présentent des récits de survivantes en Géorgie

Dans le cadre d’un atelier organisé par ONU Femmes, 21 journalistes géorgiens ont bénéficié d’une formation à la prise en compte des sexospécificités dans le journalisme et à la manière de couvrir la violence à l’égard des femmes dans les médias. Selon une étude des stéréotypes liés au genre dans les médias géorgiens, la majorité des journalistes manquent de connaissances sur les questions ayant trait à l’égalité des sexes, et les comportements stéréotypés prévalent dans la couverture médiatique des problèmes auxquels les femmes sont confrontées. Au cours de la formation, les journalistes ont publié des récits de survivantes sur la violence domestique pour une exposition et une présentation théâtrale interactives. 

Au Cambodge, les causes sociales font appel aux technologies

Au Cambodge, ONU Femmes soutient l’Open Institute, une ONG locale, dans son travail de suivi des actes de violence à l’égard des femmes, à l’aide de technologies de l’information et des communications. Des applications, des messages textuels et un site Internet de signalement des cas de violence permettent aux femmes de rapporter les cas de violence et de s’avertir les unes les autres d’éventuelles menaces, améliorant ainsi également l’exactitude des données recueillies sur les cas de violence à l’égard des femmes. Le projet emploie en outre la technologie pour surveiller et documenter la manière dont les médias relatent les actes de violence contre les femmes au Cambodge. (Seulement disponible en anglais)

Ce que dit la Déclaration de Beijing sur les femmes et les médias

Retournez à notre kit de rédaction au sujet de la violence à l’égard des femmes, a l’occasion de 25 Novembre 2014

Vidéo
Vidéo
La Directrice exécutive d’ONU Femmes s’entretient avec des lycéenes et lycéens vietnamiens sur la violence sexiste

La vérité de la saisie semi-automatique, créée pour ONU Femmes par Memac Ogilvy & Mather Dubai, a donné lieu à un débat mondial et viral sur l’égalité des sexes. Cette publicité, la plus partagée d’Adweek en 2013, a été élue campagne de l’année pour sa contribution au bien-être de la société par l’association The Ad Council pour cette même année. Et mieux encore, elle a relancé un débat que tout le monde croyait clos.

  • Gender Disparity in Film
    This first-ever global study on female characters in popular films, commissioned by the Geena Davis Institute on Gender in Media with the support of UN Women, reveals deep-seated discrimination and pervasive stereotyping of women and girls by the international film industry. More