ODD 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables

Srey Sros walks through a market in Sangkat Chaom Chao, shopping for food, on her way back home from the factory. Photo: UN Women/Charles Fox
Photo: ONU Femmes/Charles Fox

Cibles

  • D’ici à 2030, assurer l’accès de tous à des systèmes de transport sûrs, accessibles et viables, à un coût abordable, en améliorant la sécurité routière, notamment en développant les transports publics, une attention particulière devant être accordée aux besoins des personnes en situation vulnérable, des femmes, des enfants, des personnes handicapées et des personnes âgées.
  • D’ici à 2030, assurer l’accès de tous, en particulier des femmes et des enfants, des personnes âgées et des personnes handicapées, à des espaces verts et des espaces publics sûrs.
  • D’ici à 2030, assurer l’accès de tous à un logement et des services de base adéquats et sûrs, à un coût abordable, et assainir les quartiers de taudis.
  • D’ici à 2030, renforcer l’urbanisation durable pour tous et les capacités de planification et de gestion participatives, intégrées et durables des établissements humains dans tous les pays.
  • Renforcer les efforts de protection et de préservation du patrimoine culturel et naturel mondial.
  • D’ici à 2030, réduire considérablement le nombre de personnes tuées et le nombre de personnes touchées par les catastrophes, y compris celles d’origine hydrique, et réduire considérablement le montant des pertes économiques qui sont dues directement à ces catastrophes exprimé en proportion du produit intérieur brut mondial, l’accent étant mis sur la protection des pauvres et des personnes en situation vulnérable.
  • D’ici à 2030, réduire l’impact environnemental négatif des villes par habitant, y compris en accordant une attention particulière à la qualité de l’air et à la gestion, notamment municipale, des déchets.
  • Favoriser l’établissement de liens économiques, sociaux et environnementaux positifs entre zones urbaines, périurbaines et rurales en renforçant la planification du développement à l’échelle nationale et régionale.
  • D’ici à 2020, accroître considérablement le nombre de villes et d’établissements humains qui adoptent et mettent en œuvre des politiques et plans d’action intégrés en faveur de l’insertion de tous, de l’utilisation rationnelle des ressources, de l’adaptation aux effets des changements climatiques et de leur atténuation et de la résilience face aux catastrophes, et élaborer et mettre en œuvre, conformément au Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe (2015-2030), une gestion globale des risques de catastrophe à tous les niveaux.
  • Aider les pays les moins avancés, y compris par une assistance financière et technique, à construire des bâtiments durables et résilients en utilisant des matériaux locaux.
ODD 11 : Villes et communautés durables

D’ici 2030, on prévoit qu’un taux historique de 60 pour cent de personnes dans le monde vivront dans des villes. Pour les femmes et les filles, la vie urbaine peut leur permettre d’augmenter leurs revenus, d’accéder à des emplois meilleurs et de jouir d’une indépendance plus étendue. Pourtant, nombre d’entre elles, en particulier les femmes aux revenus inférieurs, sont loin de disposer de droits égaux relativement à l’ensemble des avantages et des opportunités que les zones urbaines peuvent offrir.

Plus de 50% des femmes/filles dans les zones urbaines des pays en développement vivent sans au minimum une de ces ressources : lances a l’eau propre ; des installations sanitaires améliorées ; un logement durable; une surface habitable suffisante

Les espaces urbains ne sont pas toujours sûrs pour ces femmes et limitent leur droit à se déplacer librement. Il leur arrive d’être confrontées à des discriminations en matière d’emploi ou de propriété foncière, ainsi que dans le secteur des services. Une femme qui ne peut pas utiliser les moyens de transport public dont elle a besoin pour accéder à des soins médicaux, par exemple, peut en subir de graves conséquences, telles que la mort ou un handicap lors d’un accouchement.

Les femmes en situation de pauvreté vivant dans des ghettos urbains sont confrontées à des défis spécifiques. Dans les pays en développement, plus de la moitié des femmes et des filles urbaines n’ont pas accès à au moins l’un des éléments suivants : de l’eau propre, des installations sanitaires améliorées, un logement durable et/ou un espace de vie suffisant. Les pénuries en logements imposent des fardeaux supplémentaires aux femmes, qui passent plus de temps chez elles. L’entassement d’occupants dans un lieu d’habitation et des conditions insalubres peuvent exposer les membres des ménages à des maladies, et c’est aux femmes que revient la prise en charge des malades.

ONU Femmes promeut l’instauration de la sécurité dans les espaces publics urbains et l’autonomisation de toutes les femmes et de toutes les filles. Nous soutenons la sécurité dans les plans de développement urbain et dans les programmes locaux sensibles au genre, ainsi que la réalisation d’investissements dans des espaces publics sûrs et économiquement viables. L’initiative phare mondiale « Des villes sûres et des espaces publics sûrs » donne des résultats innovants grâce à l’établissement de partenariats avec les gouvernements locaux et nationaux, des groupes de femmes et d’autres acteurs communautaires.

Reportages

Salma Belhassine. Photo: UN Women/Ryan Brown

Où je me tiens : « Ce monde serait meilleur si les femmes se sentaient en sécurité dans les espaces publics »
À 21 ans, Salma Belhassine, une militante de Tunisie, fait partie du Programme de leadership de la jeunesse, une initiative conjointe du PNUD et d’ONU Femmes. Salma Belhassine et quatre autres étudiantes sont en train de développer SafeNes, une application mobile destinée à protéger les femmes contre le harcèlement sexuel dans les espaces publics.

Huong Duong is a “communicator” on disaster risk reduction in My Thuy commune. Photo: UN Women Viet Nam/Hoang Hiep

Au Vietnam, les femmes jouent un rôle de premier plan dans les opérations de prévention et d’intervention en cas de catastrophe naturelle
Au Vietnam, les femmes sont à la pointe de leurs communautés en matière de préparation aux catastrophes permettant de réduire leurs impacts négatifs. Lorsque le Kien Giang était en crue, le préjudice causé aux vies et aux moyens d’existence des habitants de la commune de My Thuy a été minime, du fait des préparations et adaptations effectuées par les « communicatrices » – des femmes leaders locales formées par un programme d’ONU Femmes.  

Buses donning UN Women logos and Safe Cities messaging were inaugurated in Port Moresby, Papua New Guinea.  Photo: Ginigoada/Lisa Marie Luther

Rendre les transports publics sûrs pour les femmes et les filles en Papouasie-Nouvelle-Guinée
Pour les femmes, monter dans un bus à Port Moresby, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, signifiait la quasi-garantie d’une expérience de violence. Le programme d’ONU Femmes pour la sécurité des femmes et des enfants dans les transports publics a fourni un bus exclusivement destiné aux femmes et aux enfants, avec des systèmes de suivi et trois contrôleurs de bus en uniforme. Être en mesure de voyager en sécurité a également signifié un accès accru aux opportunités économiques pour les femmes.

Objectifs de développement durable (ODD) ODD 15 : Vie terrestre ODD 17 : Partenariats pour la réalisation des Objectifs ODD 16 : Paix, justice et institutions efficaces ODD 14 : Vie aquatique ODD 13 : Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques ODD 12 : Consommation et production responsables ODD 11 : Villes et communautés durables ODD 10 : Inégalités réduites ODD 9 : Industrie, innovation et infrastructure ODD 8 : Travail décent et croissance économique ODD 7 : Énergie propre et d’un coût abordable ODD 6 : Eau propre et assainissement ODD 5 : Égalité entre les sexes ODD 4 : Éducation de qualité ODD 3 : Bonne santé et bien-être ODD 2 : Faim « zero » ODD 1 : Pas de pauvreté Les femmes et les Objectifs de développement durable (ODD)
Vidéo
Vidéo
Rabat, une ville sûre sans violence à l’égard des femmes et des filles

En mars 2015, Rabat est devenue la 20e ville à rejoindre l’initiative mondiale d’ONU Femmes « Villes sûres sans violence à l’égard des femmes et des filles », affirmant sa volonté politique d’en finir avec la violence sexuelle dans ses espaces urbains publics, le harcèlement sexuel compris.

At a glance

Safe Cities and Safe Public Spaces - UN Women Flagship Programme Brief

Publication à la une

Turning promises into action: Gender equality in the 2030 Agenda for Sustainable Development

Des promesses à l’action : l’égalité des sexes dans le Programme à l’horizon 2030

Le rapport phare d’ONU Femmes examine les tendances internationales et régionales afin d’atteindre les Objectifs de développement durable pour les femmes et les filles, en s’appuyant sur les données disponibles. Il offre des recommandations pratiques pour la mise en œuvre de politiques tenant compte du genre et de processus de responsabilisation.

Flagship programmes
Safe cities and safe public spaces