La Directrice exécutive d’ONU Femmes lancera un appel en faveur de la pleine participation des femmes à la Renaissance africaine lors du prochain Sommet de l’Union africaine

Date : vendredi 25 janvier 2013

Accroître la participation des femmes aux activités politiques et économiques et mettre fin à la violence contre les femmes seront deux objectifs prioritaires de la visite de la Directrice exécutive.

La Secrétaire générale adjointe et Directrice exécutive d’ONU Femmes, Michelle Bachelet, se rendra à Addis-Abeba, en Éthiopie, du 26 au 29 janvier pour participer, en capacité de membre de la délégation du Secrétaire général Ban Ki-moon, au 20 e Sommet de l’Union africaine. Le thème du Sommet sera « Le Panafricanisme et la Renaissance africaine ».

Mme Bachelet va exhorter les dirigeants africains à donner la possibilité aux femmes de participer pleinement à la Renaissance africaine, et elle saluera l’élection de la première femme présidente de la Commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma. La Commission de l’Union africaine s’emploie à réaliser la parité entre les sexes dans ses structures d’emploi et à veiller à ce que les femmes accèdent à des postes de décision, et elle préconise le développement de la présence et du rôle des femmes sur tout le continent dans le cadre du programme pour la Décennie de la femme africaine.

La Directrice exécutive d’ONU Femmes réaffirmera la nécessité urgente de mettre fin à la violence contre les femmes et les filles, de promouvoir la participation et le leadership politiques des femmes, de renforcer leur autonomisation économique, d’accroître leur participation et leurs prises de décision au maintien et à la consolidation de la paix, et d’appuyer les plans et les budgets nationaux visant à faire avancer l’égalité des sexes.

Pendant la période précédant la tenue de la Commission de la condition de la femme, qui sera consacrée cette année à l’élimination et à la prévention de toutes les formes de violence contre les femmes et les filles, Mme Bachelet exhortera les dirigeants africains à mettre en œuvre des politiques musclées pour mettre fin à la violence contre les femmes, qui touche jusqu’à sept femmes sur dix dans de nombreux pays du monde. Elle leur demandera de S’ENGAGER – grâce à une initiative d’ONU Femmes qui vient d’être lancée – à prendre des mesures nouvelles et concrètes dans leurs pays pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles.

Au cours de sa visite de trois jours, Mme Bachelet rencontrera des chefs d’État et de gouvernement, en tant que membre de la délégation du Secrétaire général de l’ONU. Elle rencontrera aussi la Présidente de la Commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, le Directeur exécutif de la Commission économique pour l’Afrique, Carlos Lopes, et des femmes dirigeantes, y compris des ministres, des ambassadeurs et des représentantes de la société civile.

Mme Bachelet participera à plusieurs manifestations de haut niveau, y compris un dîner où participeront des ambassadrices auprès de l’Union africaine, et au Dialogue intergénérationnel africain de haut niveau sur la Renaissance africaine et le Programme de l’après 2015 : Les jeunes femmes et l’avenir que nous désirons.