Articles

1596
résultats trouvés
Date:
En 2022, au milieu de conflits, de crises et d'un recul mondial de l'égalité des sexes, ONU Femmes est allée de l'avant. Alors que nous nous tournons vers l'année prochaine, nous sommes plus déterminées/és que jamais à continuer sur notre lancée et à tenir nos engagements envers les femmes et les filles du monde entier. En 2023, travaillons ensemble pour faire en sorte que les droits des femmes soient respectés, que leur libre arbitre soit respecté, que leur leadership soit garanti, que leurs besoins soient satisfaits en temps de crise et que leurs vies soient toujours exemptes de violence. Rejoignez-nous.
Date:
Le thème de la Journée internationale des femmes, le 8 mars 2023 (JIF 2023) est : « Pour un monde digital inclusif : innovation et technologies pour l’égalité des sexes ». Ce thème est associé au thème prioritaire de la 67e session de la Commission de la condition de la femme (CSW-67), à savoir « L’innovation, le changement technologique et l’éducation à l’ère du numérique pour réaliser l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles ». 
Date:
Jaha Dukureh est l’ambassadrice de bonne volonté d’ONU Femmes pour l’Afrique. Activiste de renom, elle est elle-même une survivante de mutilations génitales féminines (MGF) et du mariage d’enfants. Du 19 au 27 novembre 2022, Jaha Dukureh a entrepris une mission au Liberia pour aider le gouvernement libérien dans ses efforts visant à éliminer toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles, y compris les pratiques néfastes telles que la MGF et le mariage d’enfants.
Date:
Le 29 novembre, la Coalition d’action sur les mouvements et le leadership féministes, en partenariat avec ONU Femmes et le Haut-Commissariat aux droits de l’homme, a organisé sa première commémoration officielle de la Journée internationale des femmes défenseures des droits humains pour centrer les voix et les expériences des femmes défenseures des droits humains et, appelant la communauté internationale à leur apporter le soutien et la protection publics, politiques et financiers nécessaires.
Date:
Le thème de cette année pour la Journée internationale des personnes handicapées souligne les liens étroits entre l’égalité des sexes et l’inclusion des personnes handicapées. Ces questions sont transversales et essentielles pour un monde équitable. On estime qu’une femme sur cinq est en situation de handicap et qu’un milliard de personnes sont handicapées. Ces femmes sont parmi les plus grands exclus de notre société et les personnes les plus durement touchées par les multiples crises mondiales actuelles, y compris en termes de mortalité. Ces crises creusent les inégalités préexistantes, révèlent l’ampleur de l’exclusion et montrent à quel point il est nécessaire et urgent d’agir pour y remédier de manière globale.
Date:
En cette Journée mondiale du sida, j’appelle toutes les parties prenantes à accélérer leurs efforts pour atteindre l’Objectif de développement (ODD) 5 relatif à l’égalité des sexes et l’ODD 3 sur la santé et le bien-être. Les taux actuels d’infection par le VIH chez les jeunes femmes montrent à quel point ces deux objectifs sont interdépendants, et combien il est urgent de les atteindre tous les deux. J’exhorte en outre les parties prenantes à tenir les engagements pris lors du Forum Génération Égalité – notamment envers la Coalition d’action sur la liberté de disposer de son corps, la santé et les droits sexuels et reproductifs – et à investir dans les mouvements féministes et ceux dirigés par des jeunes contre le VIH.
Date:
La Journée internationale des défenseuses des droits humains est l’occasion de remercier ces femmes et ces filles qui militent sans relâche pour les droits humains, ainsi que les personnes de tous genres qui défendent les droits des femmes et les droits liés à l’égalité des sexes, et de leur rendre hommage. Partout dans le monde, les défenseuses des droits humains s’investissent sans compter pour bâtir un futur où tous les individus jouiront pleinement de l’égalité et de l’ensemble de leurs droits.
Date:
Les meurtres liés au genre (fémicide/féminicide) sont la manifestation la plus brutale et extrême d’un continuum de violence exercée contre les femmes et les filles, revêtant de nombreuses formes interconnectées se chevauchant. Dans le but de galvaniser l’action mondiale contre cette forme de criminalité trop répandue, conformément à la vision des Coalitions d’action du Forum Génération Égalité, l’ONUDC et ONU Femmes ont uni leurs forces afin de produire la deuxième édition d’un rapport sur les meurtres de femmes et de filles liés au genre. Cinq constatations clés se dégagent : 
Date:
Il y a cinq ans, le mouvement mondial #MeToo a ravivé un sentiment d’urgence face à l’ampleur de la violence à l’égard des femmes et des filles en lui donnant une nouvelle visibilité. Des millions de victimes sont venues de l’avant pour partager leur expérience. Elles ont obligé le monde entier à reconnaître une réalité qui nous fait collectivement honte. Leur courage et leur voix ont entraîné un puissant activisme collectif et un changement radical de conscience.
Date:
Une nouvelle étude publiée par ONUDC et ONU Femmes montre qu’en 2021, chaque heure en moyenne plus de cinq femmes ou filles ont été tuées par un membre de leur propre entourage. Ce rapport, qui paraît à l’approche de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes – commémorée le 25 novembre –, est un brutal rappel du fait que la violence à l’égard des femmes et des filles constitue l’une des atteintes les plus fréquentes aux droits de la personne dans le monde.
Date:
Mana Shooshtari est une activiste et mobilisatrice féministe irano-américaine dont le travail – qui couvre diverses questions telles que la réforme sur l’immigration, la prévention de la violence des armes à feu et la santé et les droits sexuels et reproductifs – se focalise sur la protection et la promotion des droits humains. Alors que des manifestations massives se multiplient à travers l’Iran, elle œuvre à l’amplification des voix des féministes iraniennes pour propulser le mouvement que dirigent ces femmes sur la scène internationale.
Date:
Libanaise de 26 ans, Salma* est mère de 3 filles. Elle avait 13 ans lorsqu’elle s’est enfuie avec son voisin de 16 ans. Cherchant à échapper à une belle-mère abusive, elle pensait que le mariage lui offrirait la liberté. Malheureusement, il a été la porte ouverte à d’autres abus et violences.
Date:
Malgré son omniprésence, la violence à l’égard des femmes peut être évitée. Au cours des « 16 Jours d’activisme » en cours, nous mettons en avant les programmes et les initiatives qui font une différence dans la vie des femmes et des filles du monde entier. Ces exemples marquants prouvent qu’un avenir meilleur est non seulement possible, mais que son avènement a déjà débuté. Stratégie d’ONU Femmes pour un changement grâce aux données, Women Count (Les femmes comptent) – Ce programme cherche à provoquer un changement radical dans la façon dont les statistiques de genre sont produites, utilisées et rendues accessibles.
Date:
Marwa Azelmat est une experte des droits numériques et une activiste engagée dans des mouvements et des organisations de défense des droits des femmes à travers le monde. Au carrefour de toutes ces questions, Marwa Azelmat se heurte à un obstacle majeur barrant la route au progrès dans les deux cas : la violence en ligne à l’encontre des femmes et des filles.
Date:
Malgré son omniprésence, la violence à l’égard des femmes peut être évitée. À l’occasion de cette campagne « 16 Jours d’activisme », nous mettons bien en évidence les programmes et les initiatives qui font une différence dans la vie des femmes et des filles dans le monde. Ces récits d’impact prouvent qu’un avenir meilleur n’est pas seulement possible, mais qu’il est déjà en train d’advenir. Le Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes (Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies), créé en 1996 et géré par ONU Femmes pour le compte du système des Nations Unies est le seul mécanisme mondial d’allocation de subventions dédié à l’éradication de toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles.
Date:
Malgré son omniprésence, la violence à l’égard des femmes peut être évitée. Au cours de ces 16 jours, nous mettons en lumière les programmes et initiatives d’ONU Femmes et de ses partenaires qui font la différence dans la vie de femmes et de filles du monde entier. Ces histoires témoignant de notre impact prouvent que non seulement un avenir meilleur est possible, mais que sa construction a déjà commencé.
Date:
Malalay* est une activiste afghane qui œuvre pour soutenir et rétablir les droits des femmes et des filles touchées par la violence familiale et sociale en Afghanistan. Depuis la prise de contrôle par les talibans en août dernier, son travail est devenu nettement plus difficile – et plus dangereux.
Date:
Hanna Lemma est une défenseuse des droits des femmes et une chercheuse féministe éthiopienne. Elle est également la fondatrice et directrice d’Addis Powerhouse, une plateforme de production de connaissances féministes dirigée par de jeunes femmes qui mène des recherches sur les rapports entre les sexes et s’emploie à garantir une représentation significative des jeunes femmes dans la vie politique et la société éthiopiennes. Dans le sillage de la guerre civile, Hanna se bat avec acharnement pour éviter que les progrès accomplis en matière de droits des femmes ne s’évanouissent.
Date:
Hrystyna Kit est une avocate qui milite en faveur des droits des femmes ukrainiennes ; elle intervient également comme juriste et procureure. De plus, elle est cofondatrice de l’Association ukrainienne des femmes avocats JurFem, dont l’action est axée sur l’amélioration de la sensibilité au genre dans la communauté juridique et dans la législation ukrainienne, ainsi que sur l’amélioration de l’accès des survivantes à la justice. Alors que l’invasion de l’Ukraine par la Russie arrive à son neuvième mois, la progression de ce conflit s’accompagne d’une augmentation croissante de la violence basée sur le genre.
Date:
La violence à l’égard des femmes et des filles demeure la violation des droits humains la plus répandue au monde, touchant plus d’une femme sur trois – un chiffre qui est resté largement inchangé ces dix dernières années. L’élimination de la violence à l’égard des femmes est l’affaire de tous. Lors des 16 Jours d’activisme, affichez votre solidarité avec les mouvements et les activistes féministes du monde entier. Que vous soyez une activiste chevronnée ou que vous souhaitiez vous lancer, ci-dessous figurent dix moyens vous permettant d’agir dès maintenant pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles.