Où je me tiens : Sita Shrestha

Date : mercredi 13 avril 2016

Sita Shrestha stands infront of community tab at Irkhu VDC-7 in Sindhupalchwok, Nepal. Photo: UN Women/N. Shrestha
Photo: UN Women/N. Shrestha

Quote

Aussi loin que remontent mes souvenirs, j’ai parcouru des kilomètres tous les matins pour aller chercher de l’eau pour ma famille avant d’aller à l’école. Beaucoup d’habitantes et d’habitants du village [Chilaune, près de Katmandou, la capitale du Népal] devaient marcher des heures pour aller chercher l’eau pour faire la cuisine et pour le bétail. La pénurie d’eau a toujours représenté un des plus importants problèmes dans mon village. Après le tremblement de terre, lorsque les sources d’eau ont mystérieusement commencé à s’assécher, il est devenu urgent de trouver une solution.

Après [avoir suivi] une formation de deux jours sur le leadership, je savais que je voulais trouver une solution au problème de pénurie d’eau dans notre village. Il y avait notamment une source d’eau naturelle que tout le monde utilisait, car les autres étaient asséchées. Mais la manière dont la communauté l’utilisait était chaotique ; la saleté était partout, le sol glissant et les gens devaient attendre leur tour pendant des heures.

Nous avons collecté des fonds dans le village, obtenu un petit prêt et acheté du ciment, du sable et du béton que nous avons transportés sur toute la distance depuis la route principale. Les tremblements de terre ayant détruit les sentiers pédestres, nous avons dû tout d’abord construire des sentiers d’accès pour transporter les chargements en toute sécurité. Nous avons même acheminé une citerne depuis la ville afin de stocker l’eau. Nous avons construit une petite canalisation afin que l’eau usée puisse être recyclée pour l’irrigation. Aujourd’hui, l’eau n’est plus gaspillée. Pour l’étape suivante, je veux construire quelques salles près du robinet pour que les villageoises et villageois puissent prendre un bain en toute intimité. Mais plus important encore, je veux que davantage de foyers dans le village soient approvisionnés en eau. Personne, surtout pas les femmes ni les enfants scolarisés, ne devrait marcher des heures pour aller chercher de l’eau. Nous avons la capacité d’acheminer l’eau vers davantage d’habitations et c’est notre prochaine étape.

La formation et ce projet ont été une expérience qui a changé ma vie. J’ai pris plus d’assurance, j’ai commencé à réfléchir aux différentes manières dont je peux aider ma communauté et planifier pour l’avenir. Je vais obtenir mon diplôme d’études secondaires cette année. Je veux faire des études dans le domaine social. C’est très gratifiant d’aider les autres, je veux être en mesure de continuer à le faire à l’avenir ».


SDG 6: Clean water and sanitation

Sita Shrestha, 19 ans, a participé à une formation de deux jours sur le leadership organisée par le groupe de femmes népalais SAATHI, appuyé par ONU Femmes, suite à quoi elle a contribué à la construction d’un robinet et à l’organisation des villageoises et villageois pour transformer une source d’eau naturelle en espace public qu’elles et ils pourraient partager. L’Objectif de développement durable n° 6 vise à assurer un accès universel et équitable à de l’eau potable salubre et bon marché pour toutes et tous.

Lisez plus d'histoires de la série éditoriale « Où je me tiens ».