Où je me tiens : Maruti Joshi

Date : jeudi 26 mai 2016

Maruti Joshi

Quote

Quand je suis entrée dans les forces de police indiennes en 1997, j’étais la première et unique femme policière parmi 35 hommes policiers. À l’époque, j’accomplissais un travail de routine. En 2011, j’ai eu la possibilité de participer à une nouvelle mission des Nations Unies au Soudan du Sud. Je suis allée à Juba pendant un an. En tant que membres de la police affectés aux opérations de maintien de la paix, nous étions chargés d’encadrer et de former la police sur place pour traiter les cas de violence. Mon unité s’occupait des femmes et des enfants ainsi que d’autres personnes vulnérables affectées par la violence. Nous étions confrontés à beaucoup de difficultés, car la résolution du conflit dans le pays était en cours. Je devais conduire seule et, parfois, très tard dans la nuit. On ne se sent pas en sécurité parce qu’on n’est pas armé — tout peut arriver.

Malgré ces difficultés, j’ai apprécié mon expérience à Juba, car il s’est produit une chose extraordinaire. À mon arrivée à la mission, il y avait quelques femmes Casques bleus, et nous avons créé un réseau exclusivement réservé aux femmes afin de partager nos expériences. Il est très difficile pour les membres des forces de maintien de la paix de quitter leurs familles. Ce ne sont pas seulement elles qui ont besoin de nous : ce sont aussi les autres femmes, pour lesquelles nous servons d’exemples. Les femmes jouent un rôle extrêmement important dans les situations de conflit, en particulier parce que ce sont les femmes et les enfants qui sont les plus touchés. Par le biais du réseau et de mon unité, nous avons également servi d’intermédiaires entre les femmes policières locales et leurs autorités, car certaines de ces femmes faisaient face à des difficultés et n’étaient pas toujours en sécurité.

Aujourd’hui, j’ai une fille d’un an, et j’ai donc choisi d’être affectée dans un bureau. J’occupe actuellement un poste de surintendante de police (de vigilance) au siège de la police de Jaipur. J’anime également des ateliers sur l’intégration et la budgétisation des questions liées au genre. J’ai passé la dernière année à travailler avec ONU Femmes dans le cadre d’un programme de formation initiale s’adressant aux femmes militaires destinées à être déployées dans des missions de maintien de la paix. Lorsque je suis partie en mission, je n’avais pas bénéficié d’une formation de pré-déploiement spécifique aux questions liées au genre. Nous formons [à présent] ces femmes militaires avant leur départ au traitement de la violence à l’égard des femmes dans des situations de conflit. Je suis très honorée et heureuse d’être en rapport avec des femmes qui travaillent [dans ce domaine]. C’est quelque chose qui me tient à cœur — une passion ! »


ODD 5 : Égalité entre les sexes
ODD 17 : Partenariats pour la réalisation des Objectifs

Maruti Joshi est une femme de 43 ans originaire de Jaipur en Inde. Elle a été policière pendant 18 ans et a servi dans les forces de maintien de la paix des Nations Unies au Soudan du Sud. Actuellement, Mme Joshi travaille avec ONU Femmes pour former des femmes Casque bleu en vue de résoudre les problèmes de violence sexuelle et basée sur le genre dans les situations de conflit. Son travail est lié aux Objectifs de développement durable (ODD), dont l’ODD n°5, qui prévoit l’élimination de toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles, et l’ODD n°16, qui vise à promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes à toutes et tous et à développer des institutions efficaces, responsables et ouverte àtoutes et tous, à tous les niveaux.

Lisez plus de récits de la série éditoriale « Où je me tiens... ».