Dans les paroles de Dimitri Tskitishvili : « Une société traditionnelle peut être plus facilement convaincue quand un homme parle d’égalité des sexes »

Date : jeudi 8 février 2018

Dimitri Tskitishvili. Photo: Courtesy of Dimitri Tskitishvili
Dimitri Tskitishvili. Photo: Dimitri Tskitishvili

Depuis 18 ans, Dimitri Tskitishvili est impliqué dans la scène politique en Géorgie. Pour lui, la participation politique était un moyen de changer les choses, même quand il était président d’une organisation de jeunes et défendait l’égalité des sexes. Il est maintenant membre du Parlement en Géorgie, où il fait partie du Conseil pour l’égalité des sexes, dont la stratégie est constituée de quatre piliers : la recherche et les processus décisionnels, les processus législatifs, les campagnes de sensibilisation, et la communication. En octobre 2017, M. Tskitishvili est intervenu lors de la Conférence régionale « Parlementaires pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes », organisée par ONU Femmes, le PNUD, et le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme de l’OSCE, en partenariat avec le Parlement de la République de Moldavie, avec le soutien du Gouvernement suédois.

Quote

J’ai eu l’occasion de participer à à un panel intitulé « Les hommes peuvent-ils être féministes ? ». Pour le public, il s’agissait d’une simple question rhétorique. Mais en réalité, pourquoi les hommes ne peuvent-ils pas être féministes ? Après tout, le féminisme ne fait pas référence à des femmes qui luttent pour le droit des femmes. C’est la lutte pour l’égalité des sexes.

Je me considère féministe : Beaucoup de personnes pensent que je joue simplement un jeu politique. Mais œuvrer pour parvenir à l’égalité des sexes a une véritable valeur à mes yeux… »

Consulter l’article complet en anglais»