Où je me tiens : « Nous combattons les préjugés en élevant nos voix »

Alexandra Tomasevic, 25 ans, est une journaliste en herbe et étudiante en littérature à Belgrade, en Serbie. Elle souffre d’une paralysie cérébrale. Alexandra plaide en faveur des enfants et des jeunes en situation de handicap depuis son plus jeune âge et participe au programme de mentorat d’ONU Femmes.

Date : jeudi 8 août 2019

Alexandra Tomasevic poses for a photo. Photo: UN Women/Elif Gulec
Alexandra Tomasevic. Photo: ONU Femmes/Elif Gulec

Quote

Je suis l’une des dix mentors du programme de mentorat qui nous met en binôme avec d’autres femmes en situation de handicap. Notre travail consiste à soutenir nos mentorées et à les aider à donner vie à leurs idées, à améliorer leur qualité de vie, et à revendiquer leurs droits à l’éducation et à l’emploi. Si elles sont victimes de violences, nous les aidons à sortir de cette situation et leur donnons les moyens de mener une vie de façon autonome malgré tous les défis auxquels elles sont confrontées.

Nous les guidons au lieu de leur fournir des solutions spécifiques toutes faites, parce que nous voulons leur donner les moyens de se prendre en main. Telle est notre mission.

Il est important que les femmes en situation de handicap se rendent compte qu’elles ne sont pas seules. L’objectif de ce projet est l’autonomisation des femmes en situation de handicap par des femmes en situation de handicap comme moi. Nous voulons montrer à nos mentorées que les femmes en situation de handicap sont comme toutes les autres femmes, tout aussi fortes et capables d’atteindre leurs objectifs de quelque manière qu’elles le souhaitent.

Lire l’article complet en anglais►