Où je me tiens : « Les gens me disaient : comment vas-tu pouvoir jouer au football, tu es une fille ! »

Fathime Tibu, 26 ans, est la plus jeune entraîneuse de MTG United, la ligue de football pour Changer les règles du jeu (MTG) d’une organisation de développement basée à Kilifi, au Kenya. Elle a récemment partagé sa propre trajectoire avec ONU Femmes, en évoquant ses aspirations et en expliquant que le sport est un puissant outil d’autonomisation des filles.

Date : jeudi 8 août 2019

Fathime Tibu poses for a photo. Photo: UN Women/Ryan Brown
Fathime Tibu. Photo: ONU Femmes/Ryan Brown

Quote

J’avais seulement 12 ans lorsque je suis arrivée à Changer les règles du jeu. Mon amie avait l’habitude de jouer au football et m’a dit un jour : « Tibu, rejoignons MTG ». Je voulais devenir comme elle. Quand je vois une photo de moi de l’époque, je me demande si c’est vraiment moi. Je ne pouvais même pas botter le ballon de 5 mètres !

Dans un premier temps, quand j’ai commencé à jouer au football, les gens me disaient : « comment vas-tu pouvoir jouer au football, tu es une fille ! ». Ils disaient que c’était à l’encontre de notre religion, parce que nous devons porter des shorts.

J’avais l’habitude d’aller à la Madrasa le samedi, et c’était ce jour-là que je devais aller jouer au football. Trouver un équilibre a été très difficile. Parfois, je n’allais pas à la Madrasa pour pouvoir jouer au football. Quand je retournais à Madrasa, je me faisais battre, mais je m’en fichais. J’ai ensuite décidé que j’irai à la Madrasa un week-end sur deux.

Lire l’article complet en anglais►