Directrice exécutive en visite au Canada

Date : lundi 6 juin 2016

Du 6 au 8 juin 2016, la Directrice exécutive d’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, a entrepris sa première mission officielle au Canada, au cours de laquelle elle s’est rendue dans trois villes : Ottawa, Toronto et Waterloo. Consulter l’annonce.

8 juin 2016

UN Women Executive Director Phumzile Mlambo-Ngcuka addresses students and faculty at the University of Waterloo. Photo: UN Women/Erin Gell
La Directrice exécutive d’ONU Femmes, Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, s’adresse aux étudiants et à la faculté de l’Université de Waterloo. Photo : ONU Femmes/Erin Gell
Ms. Mlambo-Ngcuka poses with women STEM scholarship recipients at the University of Waterloo. Photo: UN Women/Erin Gell
Mme Mlambo-Ngcuka et le président et vice-recteur de l’Université de Waterloo, M. Feridun Hamdullahpur, posent en photo avec les étudiantes qui ont bénéficié de la bourse d’études STIM (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques). Photo : ONU Femmes/Erin Gell

Le dernier jour de sa mission officielle, la Directrice exécutive s’est rendue à l’Université de Waterloo. Mme Mlambo-Ngcuka s’est adressée aux étudiantes et étudiants, dont certaines étudient les sciences, les technologies, l’ingénierie et les mathématiques (STIM), des domaines où les femmes sont sous-représentées, et elle a participé à une séance de questions-réponses avec les étudiantes et la faculté. Mme Mlambo-Ngcuka a également rencontré le président et vice-recteur de l’Université de Waterloo, M. Feridun Hamdullahpur, qui est l’un des champions de l’initiative HeForShe 10X10X10. En vue d’augmenter le taux de participation des femmes aux programmes STIM à 33 pour cent d’ici 2020, M. Hamdullahpur a institué des bourses d’études pour les femmes qui suivent des cours STIM.


7 juin 2016

UN Women Executive Director Phumzile Mlambo-Ngcuka with Ontario Premier Kathleen Wynne. Photo: Ontario Liberal Caucus
La Directrice exécutive a participé à une discussion sur les femmes dans le monde des affaires, organisée par la Première ministre de la Province canadienne de l’Ontario, Mme Kathleen Wynne. Photo : Caucus libéral de l’Ontario.

Le deuxième jour de sa mission, Mme Mlambo-Ngcuka a pris la parole lors d’une discussion de groupe organisée par la Première ministre de l’Ontario Kathleen Wynn portant sur la représentation des femmes aux conseils d’administration, à la fois dans le secteur public et dans le secteur privé. La Première ministre Wynne a également annoncé qu’elle a accepté d’endosser le rôle de championne de la nouvelle coalition mondiale d’ONU Femmes « Salaire égal pour un travail de même valeur », dont elle est devenue la toute première membre. Au cours de l’événement, la Première ministre Wynne a annoncé les nouvelles cibles en faveur de la diversité des genres, qui visent à s’assurer que davantage de femmes ont la possibilité d’accéder à des postes de haute direction dans les agences provinciales et d’autres organisations gouvernementales. Consulter le communiqué de presse.

UN Women Executive Director Phumzile Mlambo-Ngcuka speaks at event in Ontario on 7 June.
La Directrice exécutive d’ONU Femmes, Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, prend la parole lors d’un événement à Toronto portant sur les femmes dans le monde des affaires et l’égalité des salaires, organisé le 7 juin 2016 par la Première ministre de l’Ontario. Photo : ONU Femmes/Erin Gell

Mme Mlambo-Ngcuka a souhaité la bienvenue à la Première ministre à la coalition : « Cette initiative permettra de réaliser des progrès urgents pour combler l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes, et elle profitera à des millions de femmes ainsi qu’aux personnes à leur charge. La promotion des femmes à des postes de direction au Canada constitue une démarche éclairée ; des études démontrent catégoriquement l’étendue des contributions que les femmes apportent à l’économie. Il ne s’agit pas simplement d’augmenter les salaires ; il faut renforcer les lois et les politiques relatives à l’égalité des salaires afin qu’elles intègrent également les tâches familiales et les travaux domestiques non rémunérés, et je sais que ces démarches sont en cours, ainsi que la prévision de quotas visant à renforcer la représentation des femmes à des postes hauts placés. La réalisation de tous ces objectifs transformerait véritablement la vie des femmes et des filles, et cela constituerait un exemple de leadership extraordinaire et remarquable dans le cadre de la lutte en faveur de l’égalité des sexes ».

Participants in the Global Compact breakfast on 7 June pose for a group photograph. Photo: UN Women
Les participants au petit-déjeuner dans le cadre du Pacte mondial, le 7 juin 2016, posent pour une photo de groupe. Photo : ONU Femmes

Plus tôt ce matin-là, la Directrice exécutive adjointe d’ONU Femmes, Lakshmi Puri, a également participé à un petit-déjeuner de travail organisé par le Pacte mondial des Nations Unies, une initiative qui vise à encourager les entreprises du monde entier à adopter des politiques durables et socialement responsables.


6 juin 2016

UN Women Deputy Executive Director Lakshmi Puri, Prime Minister Justin Trudeau and UN Women Executive Director Phumzile Mlambo-Ngcuka
Le Premier ministre canadien, M. Justin Trudeau (au centre), rencontre la Directrice exécutive et la Directrice exécutive adjointe d’ONU Femmes. Photo : Le cabinet du Premier ministre du Canada

Le 6 juin 2016, premier jour de sa mission, Mme Mlambo-Ngcuka et la Directrice exécutive adjointe d’ONU Femmes, Mme Lakshmi Puri, ont rencontré le Premier ministre canadien, Justin Trudeau (au centre), à Ottawa. Le Premier ministre a réitéré son engagement à défendre l’égalité des sexes et à soutenir la campagne HeForShe d’ONU Femmes, dont il est devenu un défenseur en mars 2016.


(From left to right) Minister of International Development and La Francophonie Marie-Claude Bibeau, Member of Parliament Anju Dhillon, UN Women Executive Director Phumzile Mlambo-Ngcuka, Minister of the Status of Women Patty Hajdu and UN Women Deputy Executive Director Lakshmi Puri at Parliament Hill in Ottawa. Photo: Global Affairs Canada
(De gauche à droite) Mme Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie, Mme Anju Dhillon, députée, Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU Femmes, Mme Patty Hajdu, ministre de la Condition de la femme, et Mme Lakshmi Puri, Directrice exécutive adjointe d’ONU Femmes, sur la Colline du Parlement à Ottawa. Photo : ministère canadien des Affaires mondiales

Dans l’après-midi, la Directrice exécutive et la Directrice exécutive adjointe ont rencontré la ministre canadienne du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, la ministre de la Condition de la femme, Patty Hajdu, ainsi que d’autres hauts fonctionnaires gouvernementaux au ministère fédéral des Affaires mondiales pour discuter de l’Agenda 2030 du développement durable, et de l’autonomisation économique et du leadership des femmes dans la paix et la sécurité.

UN Women Executive Director Phumzile Mlambo-Ngcuka, Deputy Executive Director Lakshmi Puri and Director of Policy Purna Sen meet with Canada’s Minister of International Development and La Francophonie Marie-Claude Bibeau, and Minister of the Status of Women Patty Hajdu. Photo: Global Affairs Canada
La Directrice exécutive d’ONU Femmes, Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, la Directrice exécutive adjointe, Mme Lakshmi Puri, et la directrice de la Division des politiques, Mme Purna Sen, ont rencontré la ministre canadienne du Développement international et de la Francophonie, Mme Marie-Claude Bibeau, ainsi que la ministre de la Condition de la femme, Mme Patty Hajdu. Photo : ministère canadien des Affaires mondiales

Les conversations ont notamment porté sur l’importance de l’implication des hommes et des garçons dans l’avancement de l’égalité des sexes, en particulier dans le cadre de la campagne HeforShe que mène ONU Femmes. Mme Mlambo-Ngcuka a également participé à un déjeuner de travail avec d’autres ministres et hauts fonctionnaires, et elle s’est engagée dans une consultation sur le panel de haut niveau concernant l’autonomisation économique des femmes, dont ONU Femmes est le secrétaire.

UN Women Executive Director Phumzile Mlambo-Ngcuka at a community broadcasters event in Ottawa. Photo: UN Women/Erin Gell
La Directrice exécutive d’ONU Femmes, Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, lors d’un événement d’organismes communautaires de radiodiffusion organisé à Ottawa. Photo : ONU Femmes/Erin Gell

Dans le cadre d’une discussion organique avec quatre membres de l’Association Nationale des Radios Étudiantes et Communautaires du Canada, qui s’est tenue aux studios de la radio CHUO à l’Université d’Ottawa avant la conférence annuelle de l’Association, la Directrice exécutive a répondu à des questions sur la violence à l’égard des femmes autochtones, la façon d’intégrer les transgenres dans la conversation sur les droits des femmes et la manière dont le Canada peut devenir un chef de file à l’échelle mondiale dans la lutte contre la discrimination. Elle a appelé les diffuseurs à exercer leur influence pour changer le monde et faire une différence.