Les femmes au Bangladesh soutiennent les efforts pour faire barrage à la montée de l'extrémisme

Date : lundi 19 février 2018

“Polli Shomaj Women” [community-based women’s group] assembled to discuss how to prevent violent extremism in their own communities. Photo: UN Women/Snigdha Zaman
Les « Polli Shomaj Women » [groupe de femmes communautaire] se sont réunies pour discuter de la façon de prévenir l'extrémisme violent au sein de leurs propres communautés. Photo : ONU Femmes / Snigdha Zaman

C'est mercredi matin à Dinajpur, un district rural dans la partie nord du Bangladesh. Un groupe de femmes de différents horizons, connu dans la communauté sous le nom de « Femmes de Polli Shomaj » [groupe de femmes communautaire], organise une réunion, convoquée par un nouveau programme intitulé « Femmes autonomisées, communautés pacifiques », soutenu par ONU Femmes et l’organisation BRAC.

Elles se sont réunies pour discuter de la façon de prévenir l'extrémisme violent dans leurs propres communautés. Lier l'autonomisation économique des femmes à la prévention de l'extrémisme violent est une idée nouvelle pour beaucoup. Shoko Ishikawa, Représentante d'ONU Femmes au Bangladesh, a déclaré : « Nous voulons donner aux femmes de la communauté les connaissances et les compétences nécessaires pour faire face aux cas d'extrémisme violent et leur permettre d’identifier les signes avant-coureurs. Nous voulons également aider les femmes à avoir davantage leur mot à dire dans leur communauté lorsque les choses vont mal. Les femmes économiquement autonomes sont mieux à même de revendiquer cet espace. »

Consulter l’article complet en anglais »