Dans les propos de Nidhi Goyal : « Ces espaces appartiennent à tout le monde »

Date : mercredi 13 juin 2018

Nidhi Goyal, a feminist and disability rights activists at UN Women Headquarters in New York. Photo: UN Women/Susan Markisz.

Nidhi Goyal, âgée de 32 ans, est une féministe en situation de handicap d’Inde qui travaille aux droits liés au handicap et à l’égalité des sexes. Après avoir perdu la vue quand elle était adolescente, Mme Goyal s’est promis de changer la vie des personnes en situation de handicap, notamment celle des femmes et des filles. En tant que chercheuse, écrivaine, formatrice, humoriste et activiste, elle travaille à la sensibilisation sur l'intersection du mouvement des droits des personnes en situation de handicap et du mouvement des femmes. Elle est la fondatrice de l'organisation à but non lucratif Rising Flame et membre du Groupe consultatif de la société civile auprès de la Directrice exécutive d'ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka. Alors qu'elle était à New York pour la Conférence des États parties à la Convention relative aux droits des personnes handicapées, Mme Goyal a parlé à ONU Femmes de son travail.

Quote

 Plus je devenais aveugle et perdais la vue, plus je voyais clairement à quel point le monde est inaccessible et indifférent.

En tant qu’activiste, je suis tellement fière des personnes dans le monde, notamment celles en situant de handicap, les femmes en situation de handicap, qui se réveillent chaque matin sachant que le monde est inaccessible ; que le monde est hostile ; qu’elles devront faire face à de nombreux obstacles. Je suis fière de toutes les femmes qui se réveillent et se disent : OK, je ferai face à tous les risques car je dois vivre ma vie. »

Lire l’article complet en anglais>