Je suis de la Génération Égalité : la capitaine Zoya Sapra Aggarwal, pilote et défenseuse de l'égalité des sexes

Chaque jour, partout dans le monde, des milliards de personnes choisissent le bon côté de l’histoire. Elles s’expriment ouvertement, font valoir leurs points de vue, se mobilisent et prennent des mesures, quelle que soit leur importance, pour faire avancer les droits des femmes. Elles appartiennent à la Génération Égalité.

Date : lundi 9 août 2021

Je suis la Generation Egalite
Captain Zoya Sapra Aggarwal. Photo: Air India/Daboo Ratnani
La capitaine Zoya Sapra Aggarwal. Photo: Air India/Daboo Ratnani

Je suis de la Génération Égalité parce que...

Trois façons de soutenir les filles dans la réalisation de leurs rêves

  • En tant que filles et femmes, croyez en vous-même
  • En tant que parents, permettez à vos filles de rêver et encouragez-les à réaliser leurs rêves
  • Icon- a girl raises her arm
  • En tant que pères, soyez un modèle pour vos fils, et traitez les femmes dans votre vie avec respect et amour

« Je pense que la possibilité d'acquérir l'égalité commence au moment de notre naissance. Nous sommes nés égaux, nous méritons tous et toutes le même amour, et nous méritons de bénéficier d'une égalité des droits et des chances qui se présentent.

Très tôt dans ma vie, on attendait de moi que je laisse mes parents me trouver un « bon » garçon à qui me marier et avec lequel avoir des enfants. Cependant, j'avais d'autres ambitions pour moi-même. Depuis l'âge de huit ans, je voulais faire voler des avions.

Je suis de la Génération Égalité, parce que je pense que toutes les filles partout dans le monde ont besoin d'alliés pour les aider à rêver et à découvrir le monde, non seulement pour ce qu'il est mais pour ce qu'il peut devenir.

En somme, briser le plafond de verre...

Une femme devenant pilote était considéré comme une option de carrière non traditionnelle au début des années 90. L'une des raisons pour lesquelles mes parents avaient tant d'hésitations sur mon compte [devenir pilote] était dû au fait qu'ils n'avaient jamais entendu parler d'une femme pilote auparavant. Lorsque je me suis jointe à Air India [en 2004], je n'étais que le cinquième pilote féminin que la compagnie aérienne n'avait jamais employée !

Il existait de nombreuses pressions sociales particulières auxquelles les femmes étaient confrontées dans ce secteur lorsque j'ai démarré. De nombreuses compagnies aériennes ne voulaient pas accorder des congés de maternité à leurs employées et craignaient que les femmes ne quittent leur effectifs après leur accouchement. Aujourd'hui, les femmes pilotes occupent 12,4 pour cent des postes du secteur de l'aviation commerciale en Inde, beaucoup plus que la moyenne mondiale de 5,4 pour cent. Malgré le fait que nous devons continuer à lutter pour l'égalité des sexes, il s'agit d'une grande victoire.

En fin de compte, l'avion ne connaît pas le genre, comme d'ailleurs la physique. La machine ignore si elle est pilotée par une femme ou un homme. Les vols aériens eux-mêmes sont une question de compétences, et non pas de genre. Mais la lutte reste ancrée dans l'élimination des notions archaïques portant sur ce que les femmes et les filles sont capables de faire ou de ne pas faire.

Dennis Miulenberg, le directeur général de Boeing, estime que la pénurie croissante de pilotes représente « l'un des plus grands défis » auxquels le secteur du transport aérien est confronté. Nous devons préparer nos filles, et nous devons commencer à le faire maintenant. Nous devons nous rendre dans les écoles et encourager nos enfants à être des commandantes de bord, des dirigeantes et des artisanes du changement. Nous devons promouvoir la formation aux STIM d'une manière intéressante et attrayante, [qui ne donne pas l'impression qu'ils ne sont destinés qu'aux garçons et aux hommes]. Nous devons montrer aux jeunes filles [avec des exemples] ce qu'elles peuvent devenir, et faire ressortir le point qu'elles sont capables de réaliser n'importe quel rêve. Donnez-leur des ailes et regardez-les voler.

En première ligne de la Covid-19

SDG color stripe

« Nous méritons de bénéficier d'une égalité des droits et des chances qui se présentent. »


SDG color stripe

La Covid-19 a apporté des dévastations de masse, mais elle a également constitué une importante source d’enseignement, car elle nous a enseigné à tous la valeur de la communauté.

Je me suis portée volontaire pour agir comme l'un des pilotes de la ligne de front responsables du retour des ressortissants indiens dans leur pays pendant la pandémie. Nous étions tous remplis de peur et d’angoisse.

Notre premier vol d'évacuation a eu lieu le jour de la fête des mère. J'étais la pilote aux commandes. Je me souviens combien ma mère était anxieuse, sachant que je volais au milieu d'une pandémie mondiale. C'est la pensée des personnes sur ce vol voyageant pour retrouver leurs familles qui m'ont fait tenir.

Dès que j'ai atterri à Mumbai, tous les passagers à bord de l'avion ont applaudi bruyamment.

Je me souviens avoir débarqué avec mon équipe voyant les gens pleurer et taper des mains. Lorsque votre travail a ce type d'impact sur les gens, vous êtes poussée à faire davantage. »



La capitaine Zoya Sapra Aggarwal, pilote de ligne, occupant le poste de commandante de bord chez Air India, est une conférencière TED et inspire les jeunes femmes et les filles en Inde et partout dans le monde. En 2013, elle est devenue la plus jeune femme au monde à piloter un Boeing-777. En janvier 2021, elle a franchi une nouvelle étape en commandant une équipe de pilotes entièrement féminine pour effectuer le plus long vol commercial sans escale d'Air India de San Francisco, aux États-Unis, à Bengaluru, en Inde. Elle a été félicitée par le Conseil consultatif mondial Aerotime, en reconnaissance de son rôle important dans le secteur de l'aviation. ONU Femmes s'est entretenue avec la capitaine Zoya à l'occasion de la Journée de la jeunesse 2021.