Aux Philippines, des lycéennes et lycéens peignent « les routes vers la sécurité des femmes et des filles »

Date : jeudi 19 juillet 2018

At the 17 June event, Student artists from Quezon City high schools show their painting skills on the roads leading to the main building of Quezon City Hall. Photo: UN Women/ Dominic Mananghaya

Lors d'une journée célébrant la libération des Philippines de la domination coloniale, 65 lycéennes et lycéens ont peint des images sur les routes de Quezon City Hall pour appeler à une autre forme de liberté : que les femmes et les filles puissent se rendre dans les espaces publics sans crainte de harcèlement sexuel.

Le gouvernement local de Quezon City a organisé le projet de peinture de street art le 17 juin, Jour de l'Indépendance, en partenariat avec le programme pour des villes plus sûres pour les femmes à Manille d'ONU Femmes. Dans des couleurs vives et audacieuses, les étudiants ont peint les routes de l'entrée du bâtiment principal de l'Hôtel de Ville de Quezon avec des mots et des images illustrant le problème du harcèlement et ont appelé tout le monde à construire des espaces publics sécurisés. « Stoppons la violence contre les femmes » faisait partie des appels peints.

Lire l’article complet en anglais sur le site régional d’ONU Femmes pour l’Asie et le Pacifique>