Remettre en cause les stéréotypes de genre dans le sport en Égypte

Date : jeudi 17 janvier 2019

Photo courtesy of the Cairo Wolves.

Les normes et les stéréotypes de genre ont cours dans toute l’Égypte, même dans sa capitale animée, Le Caire. C’est là qu’un projet novateur, une équipe de football américain entièrement féminine, remet en question les normes de genre dans le sport.

Ziad Gaafar Mohammed, l’entraîneur de l’équipe féminine de football américain des SheWolves dans les quartiers de Dokki et de Mohandeseen au Caire, a parlé à ONU Femmes des difficultés rencontrées et des progrès remarquables de l’équipe.

« L’équipe des SheWolves a été créée en 2016. Mais ensuite, nous avons fini par jouer le premier match de football américain féminin en Afrique. Et nous avons remporté les championnats de la ligue en décembre 2016. »

« Au début, les gens de la communauté disaient que le football américain pour les femmes, ça ne marcherait pas. Ils se conforment à un état d’esprit traditionnel. De nos jours, les gens ont souvent des stéréotypes selon lesquels les femmes ne méritent que de rester à la maison et de faire la cuisine et la lessive. Ils ne sont pas habitués à voir les femmes réussir dans tous les domaines [comme les hommes]. Mais, dans les faits, [ces femmes] ont dompté le football américain. »

Lire l’article complet en anglais»