Je suis de la Génération Égalité : Kiara Nirghin, scientifique et militante

Des milliards de personnes dans le monde se tiennent du bon côté de l’histoire tous les jours. Elles s’expriment ouvertement, font valoir leurs points de vue, se mobilisent et prennent des mesures, quelle que soit leur importance, pour faire avancer les droits des femmes. Elles appartiennent à la Génération Égalité.

Date : jeudi 6 février 2020

Je suis la Generation Egalite
Kiara Nirghin speaks at the official commemoration of International Women's Day at UN Headquarters in New York in March 2019. Photo: UN Women/Ryan Brown
Kiara Nirghin. Photo: ONU Femmes/Ryan Brown

Je suis de la Génération Égalité parce que...

Il y a trois choses que vous pouvez faire pour appartenir à la Génération Égalité, selon Kiara Nirghin :

  • Apportez votre soutien et partagez les récits des femmes leaders actuelles des STIM.
  • Motivez et encouragez les jeunes filles vivant dans les communautés à appréhender les domaines des STIM.
  • Icon- a girl raises her arm
  • Enseignez aux filles que non seulement elles peuvent parfaitement s’intégrer aux STIM, mais qu’elles peuvent devenir des pionnières en matière d’inventions.

Si vous soutenez la cause visant à rendre le jeu égal dans tous les domaines de la société pour tous les humains, alors vous êtes un(e) militant(e) de l’égalité des sexes.

J’ai compris que les autres jeunes filles ne se sentaient pas à l’aise dans l’entreprise d’études scientifiques, même si elles le souhaitaient. En Afrique du Sud surtout, de nombreuses jeunes filles n’osent pas poursuivre des études dans ces domaines, car [elles ne pensent pas qu’elles y seraient à leur place].

Je donne mon avis sur cette question, car l’idée que les jeunes filles ne puissent pas effectuer des études dans les matières qui les intéressent, comme le font leurs homologues masculins, est absurde.

Et pourtant, elle est très répandue. Une participation accrue des jeunes filles dans l’étude des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM) apporterait de la croissance aux secteurs d’activités liés aux innovations, et de nombreuses communautés pourraient en profiter.

Stimuler le changement par l’inspiration et l’éducation

La première étape dans les efforts à entreprendre pour faire advenir l’égalité des sexes consiste à comprendre que l’égalité des sexes dans sa dimension globale n’a pas encore été atteinte ; puis vient l’étape où nous nous éduquons sur les questions clés liées à l’égalité des sexes dans nos communautés respectives.

Aujourd’hui, pour les filles intéressées par l’étude des STIM, les possibilités d’y accéder se sont améliorées de manière significative. Cependant, une distinction importante doit être faite entre la participation des filles aux études des STIM et les perspectives pour elles de devenir des leaders et d’innover dans ces domaines. Nous devons continuer à sensibiliser l’opinion sur la sous-représentation des femmes à la tête des STIM.

SDG color stripe

« Ne pas écouter les jeunes aura pour conséquence le ralentissement de notre développement. »

SDG color stripe

Nous pouvons encourager davantage de femmes et de filles à se lancer dans une carrière dans les STIM en mettant en évidence des exemples positifs ainsi que des récits de réussite des femmes dans ces domaines.

Les exemples sont très importants, car ils prouvent aux jeunes filles et aux aspirantes scientifiques qu’elles aussi peuvent réaliser leurs rêves.

Écouter les jeunes pour un avenir meilleur

Il y a près de 2 milliards de jeunes dans le monde aujourd’hui. Ne faire aucun cas d’une si grande partie de notre population mondiale équivaudrait à ignorer les idées, les points de vue et les propositions venant de personnes qui auront la charge d’élaborer des politiques dans un proche avenir.

Ne pas écouter les jeunes aura pour conséquence le ralentissement de notre développement.



Kiara Nirghin, âgée de 19 ans, est une étudiante, une scientifique et une militante dans le domaine des STIM. En 2016, elle a remporté le prix du Google Science Fair pour ses travaux sur une méthode permettant d’accroître la sécurité alimentaire dans les régions touchées par la sécheresse.