Avis aux médias : Réunion historique appelant à un engagement politique aux plus hauts niveaux pour parvenir à l’égalité des sexes

Alors que l’on célèbre le 25e anniversaire de l’adoption du Programme d’action de Beijing, une réunion de haut niveau visant à accélérer les efforts de mise en œuvre de mesures pour faire progresser les droits des femmes va être organisée

Date : vendredi 25 septembre 2020

Contacts pour les médias :
ONU Femmes, Sharon Grobeisen, media.team@unwomen.org
Bureau du Président de l’Assemblée générale, Denise Kling, denise.kling@un.org
Département de la communication globale des Nations Unies, Sharon Birch-Jeffrey, birchs@un.org

L’année 2020 marque le 25e anniversaire de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes tenue à Beijing, en Chine, et de l’adoption de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing (1995), qui demeure la feuille de route la plus visionnaire et la plus complète en matière de promotion des droits des femmes au monde. L’année 2020 marque également une étape importante de cinq ans vers la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) et la réaffirmation de l’égalité des sexes comme étant inextricablement liée à l’atteinte du développement durable pour toutes et tous d’ici 2030.

Vingt-cinq ans après l’adoption du Programme d’action de Beijing, des progrès en faveur de l’égalité des sexes ont été accomplis. Au cours de la dernière décennie, 131 pays ont adopté des lois visant à soutenir l’égalité pour les femmes, notamment pour améliorer leur accès à des soins de santé et à une éducation de qualité, et pour promouvoir la participation et la représentation politiques des femmes ; un plus grand nombre de pays sont parvenus à l’égalité des sexes dans la fréquentation scolaire, et moins de femmes meurent pendant l’accouchement.

Malgré tout, les progrès ont été trop lents. Pas un seul pays n’a atteint l’égalité des sexes. La pandémie de COVID-19 a mis en évidence la dépendance de la société envers les femmes, tant celles se trouvant en première ligne dans la réponse que chez elles, alors que l’impact de la pandémie met en péril les acquis durement gagnés en faveur des droits des femmes. Les femmes et les filles sont confrontées à des impacts disproportionnés, avec des conséquences de grande portée dans tous les domaines, de la santé à l’économie, et de la sécurité à la protection sociale.

En raison de la pandémie, l’on estime qu’en 2021, 47 millions de femmes et de filles seront poussées vers l’extrême pauvreté, ce qui en portera le total de celles-ci à 435 millions. D’ici 2021, pour 100 hommes de 25 à 34 ans vivant dans l’extrême pauvreté, il y aura 118 femmes, un écart qui devrait passer à 121 femmes pour 100 hommes en 2030.

OCCASION : le 1er octobre 2020, sous le thème « Accélérer la réalisation de l’égalité hommes-femmes et l’avancement de toutes les femmes et les filles », l’Assemblée générale des Nations Unies va convoquer une réunion de haut niveau à l’occasion du 25e anniversaire de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes. Cette réunion de haut niveau offre aux États membres l’occasion de montrer la volonté politique et le leadership nécessaires pour assurer l’application pleine, efficace et accélérée du Programme d’action. À cette fin, les dirigeants du monde entier sont invités à présenter des mesures et des engagements concrets. La réunion comprendra une session d’ouverture, une session plénière et une de clôture.

QUAND : le 1er octobre 2020, de 9 h 00 à 19 h 00 HAE

Session d’ouverture

9 h 00 à 10 h 00 (heure de l’Est des États-Unis)

  • Volkan Bozkir, Président de la 75e session de l’Assemblée générale de l’ONU ;
  • António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies ;
  • Le représentant de la Chine, pays hôte de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes ;
  • Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU Femmes ;
  • Natalia Kanem, Directrice exécutive du FNUAP ;
  • Hilary Gbedemah, Présidente du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes ;
  • Elizabeth Broderick, Présidente du Groupe de travail du Conseil des droits de l’homme sur la discrimination contre les femmes en droit et dans la pratique ;
  • Dubravka Šimonovic, Rapporteuse spéciale du Conseil des droits de l’homme sur la violence contre les femmes, ses causes et ses conséquences ;
  • Sascha Gabizon, représentante de la société civile ;
  • Ixchel Adolfo, jeune femme dirigeante.

Session plénière

10 h 00 à 18 h 30 (HAE)

Les chefs d’État et de gouvernement et d’autres dirigeants présenteront des mesures concrètes et des engagements visant à accélérer la réalisation de l’égalité des sexes et l’autonomisation de toutes les femmes et les filles d’ici 2030, y compris pour soutenir le rôle des organisations de la société civile et de la jeunesse.

La liste des intervenants se trouve ici.

Session de clôture

18 h 30 à 19 h 00 (HAE)

Observations finales de Volkan Bozkir, Président de l’Assemblée générale des Nations Unies

LIEU : La réunion de haut niveau sera diffusée en direct sur le Web TV de l’ONU (site en anglais)

Pour obtenir de plus amples informations, du contenu rédactionnel et des ressources, visitez le site de l’AGNU :
https//www.un.org/pga/75/event/high-level-meeting-on-the-twenty-fifth-anniversary-of-the-fourth-world-conference-on-women/

Et celui d’ONU Femmes : https://www.unwomen.org/fr/news/in-focus/general-assembly

La réunion de haut niveau de l’Assemblée générale se tiendra dans le cadre de la campagne Génération Égalité. Le Forum Génération Égalité, prévu à l’origine de se tenir à Mexico et à Paris en 2020, a maintenant été repoussé à l’année prochaine. Il est en voie d’adaptation et de renforcement afin d’être en mesure de répondre au contexte actuel.

Joignez-vous aux échanges : suivez @UN_PGA et @UN_Women sur Twitter et partagez vos messages en utilisant le hashtag #GénérationÉgalité