Résolutions pour la nouvelle année : s’engager en faveur de l’égalité des sexes en 2020

Date : lundi 13 janvier 2020

women in Guatemala sign a Generation Equality banner.
Photo: ONU Femmes/Luis Barrueto

Le titre d’un récent article publié dans le journal The Guardian lance une promesse : « Les droits des femmes occuperont le devant de la scène en 2020 ».

Que faudra-t-il pour que cette promesse se réalise ?

Pourquoi l’année 2020 est-elle importante pour l’égalité des sexes ?

L’année 2020 sera un jalon dans la lutte pour l’égalité des sexes et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elle marque le 25e anniversaire de la Déclaration et du programme d’action de Beijing, le plan directeur le plus progressiste en matière de droits des femmes, adopté à l’unanimité par 189 pays lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes tenue à Beijing, en Chine. Cinq ans se seront écoulés depuis l’adoption des Objectifs de développement durable. Ce sera le 20e anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité. ONU Femmes fêtera ses dix ans.

Le programme d’action de Beijing de 1995 définit 12 domaines d’action qu’il demeure urgent de poursuivre car encore d’actualité aujourd’hui, entre autres : l’élimination de la violence faite aux femmes, la garantie des droits des filles, l’égalité de rémunération à travail équivalent, la participation des femmes aux processus décisionnels et l’action en faveur du climat.

Le monde a fait de nombreux progrès depuis l’adoption du programme, mais nous n’avons pas encore réussi à atteindre la pleine égalité entre les hommes et les femmes. Le contrecoup des avancées si durement gagnées est brutal et de nouveaux défis sont apparus.

Les trois quarts des pays du globe ont maintenant adopté des lois sur la violence domestique ; pourtant les statistiques restent alarmantes : 137 femmes sont tuées par un membre de leur propre famille chaque jour dans le monde et une femme sur dix dans l’Union européenne déclare avoir été victime de cyberharcèlement depuis l’âge de 15 ans.

Néanmoins, un plus grand nombre de femmes et de filles ont accès à l’éducation, et les disparités entre les sexes en termes de participation des femmes au marché du travail se stabilisent. Mais partout dans le monde, les tâches de soins et le travail domestique non rémunérés restent largement supportés par les femmes, souvent au détriment d’un avancement dans leur carrière et de leur contribution à l’économie du ménage. Et si la pauvreté mondiale a diminué, elle reste très féminisée : les femmes âgées de 25 à 34 ans courent 25 pour cent plus de risque que les hommes de vivre dans l’extrême pauvreté.

Le Rapport mondial 2020 sur les disparités entre les sexes estime qu’il pourrait falloir près de 100 ans pour atteindre la parité entre les sexes.

Mais les choses pourraient être différentes. Le Rapport signale également des domaines d’action susceptibles de faire progresser l’égalité des sexes, par exemple : accroître la représentation politique des femmes ; fournir des infrastructures de soins abordables et permettre un partage équitable des tâches domestiques et de soins ; enseigner aux jeunes femmes et aux filles les compétences dont elles ont besoin pour réussir leur vie professionnelle.

Que pouvons-nous promettre de faire en 2020 ?

Au sein d’ONU Femmes, nous réfléchissons sérieusement aux bonnes résolutions à prendre cette année car nous sommes, en 2020, à l’aube d’une transformation générationnelle. Et c’est vous qui allez changer la donne pour faire de cette ambition une réalité.

Lorsque chacun d’entre nous aura décidé que l’égalité des sexes est une bonne chose pour tous, nous serons capables d’avancer à pas de géant pour y parvenir.

Le succès des bonnes résolutions pour l’année qui s’ouvre passera nécessairement par la fixation d’objectifs réalisables.

Pouvons-nous, par exemple, prendre la résolution de partager les tâches de soins et domestiques chacun chez soi ?

Pouvons-nous encadrer les femmes et les filles pour qu’elles puissent réussir dans leur carrière ?

Pouvons-nous promettre d’éviter les propos et commentaires sexistes qui normalisent la culture du viol et de ne jamais les tolérer ?

Protesterons-nous contre l’injustice si nous en sommes les témoins ?

Pouvons-nous apprendre à nos enfants à être inclusifs et parler avec eux de ce que signifie l’égalité des sexes ?

What are your New Years resolutions for gender equality? 1)I will not allow people around me to belittle women; 2) Creating an LGBTQIA friendly environment wherever I am.; 3) Remind my little girls everyday that STEM is for them too
What are your New Years Resolutions for Gender Equality? 1) Using gender neutral language; 2) Help establish a women's center at my university; 3) Talk about gender equality to young girls and boys

Get involved

Tell us about your 2020 gender equality resolutions using #GenerationEquality all through January!

Stay tuned for more information on how to join  the Generation Equality Forum happening in May and July, in Mexico and France.