Je suis de la Génération Égalité : Xiaoying Zhang, experte des médias, militante en faveur de l’égalité des sexes

Chaque jour, partout dans le monde, des milliards de personnes choisissent le bon côté de l’histoire. Elles s’expriment ouvertement, font valoir leurs points de vue, se mobilisent et prennent des mesures, quelle que soit leur importance, pour faire avancer les droits des femmes. Elles appartiennent à la Génération Égalité.

Date : vendredi 20 mars 2020

Je suis la Generation Egalite
Xioaying Zhang. Photo: DW/Steffen Heinze
Xiaoying Zhang. Photo: DW/Steffen Heinze

Je suis de la Génération Égalité parce que…

Trois actions à entreprendre pour faire partie de la Génération Égalité :

  • Commencez par de petits gestes dans votre famille, votre communauté et sur votre lieu de travail.
  • Tissez un réseau de personnes aux idées similaires tant dans votre sphère privée que professionnelle.
  • Icon- a girl raises her arm
  • Soyez consciente de l’impact des médias et utilisez-les non seulement pour vous informer, mais aussi pour changer les déséquilibres hommes-femmes de notre société.

Ma mère est née dans une famille d’agriculteurs démunis. Elle était la seule fille de cette famille de quatre enfants. Mais mes grands-parents ont veillé à ce qu’elle suive une formation universitaire en ingénierie civile dans les années 1960. Elle était l’une des rares étudiantes de l’université et est devenue l’une des rares femmes ingénieures de rang supérieur dans le secteur de la construction en Chine.

Mes parents ont perpétué cette tradition d’égalité entre les garçons et les filles. Ma sœur et moi avons eu la chance de naître dans une famille aussi émancipée. En grandissant, j’ai compris que des millions de filles n’avaient pas cette chance.

Dans le cadre de ma carrière de journaliste et désormais de responsable médiatique, j’ai compris que la discrimination et l’oppression étaient le triste sort d’innombrables femmes et filles dans le monde. Les droits des femmes sont des droits humains. Si la moitié de l’humanité est entravée, comment pouvons-nous œuvrer à un avenir radieux et durable ? Voilà pourquoi je me fais entendre en faveur des droits des femmes.

L’égalité des sexes dans les médias

Aujourd’hui, les médias du service public jouent un grand rôle dans la communication d’informations objectives et fiables. Deutsche Welle, un diffuseur international allemand et un partenaire du Pacte médiatique en faveur de l’égalité des sexes d’ONU Femmes, propose à son public international des informations gratuites en 30 langues à la télévision, à la radio, sur Internet et sur les réseaux sociaux.

Grâce à notre programmation, nous donnons de la visibilité aux femmes et aux filles et faisons entendre leur voix dans le monde. Ainsi, Fuerza Latina est une série en espagnol dépeignant des femmes courageuses d’Amérique latine ; DW Women est une page Facebook axée sur la couverture multimédiatique de sujets liés à l’égalité des sexes ; et Plus 90 est une chaîne YouTube gérée en collaboration avec d’autres diffuseurs internationaux qui cible les utilisateurs turcophones et présente des sujets sous le prisme de l’égalité des sexes.

La parité entre les sexes devrait trouver sa place dans la politique des médias relative aux entreprises : dans le processus de recrutement, le choix des sujets, les présentateurs et les personnes interrogées, et en employant des termes tenant compte du genre dans les communications d’entreprise et dans la couverture médiatique. Selon une étude de ProQuote Medien de 2018, DW ouvre la voie, avec 51,9 pour cent au classement des femmes dirigeantes dans le secteur du journalisme, parmi les radiodiffuseurs de service public en Allemagne. Toutefois, il y a encore beaucoup de travail à accomplir et nous œuvrons à la parité entre les sexes dans la programmation et dans la culture d’entreprise.

SDG color stripe

« La représentation des femmes à l’écran ne peut s’améliorer que si chacun est disposé à être artisan du changement. »


SDG color stripe

La représentation des femmes à l’écran ne peut s’améliorer que si chacun est disposé à être artisan du changement : en éliminant les stéréotypes, en racontant le parcours de femmes de divers horizons, en les encourageant à passer à l’écran comme présentatrices, journalistes et expertes, et en leur ménageant des lieux sûrs en ligne à l’abri des propos haineux et du harcèlement.

Aller de l’avant avec la nouvelle génération

Comme le dit un proverbe chinois, « Un voyage d’un millier de kilomètres commence par un petit pas. » Il n’est jamais trop tard pour s’engager en faveur de l’égalité des sexes. Faites le premier pas dans votre famille, avec vos amis, dans votre communauté, à l’école, et plus tard dans votre vie professionnelle.

Ensemble, nous sommes fortes ; mettez-vous en contact avec des personnes aux idées similaires, filles ou garçons, pour combiner les ressources, générer des synergies et accroître l’impact dans l’ensemble. Enfin, soyez curieuses et explorez de nouveaux domaines qui ne sont pas des professions « typiquement féminines », comme ingénieure du son ou camerawoman.

Il est également essentiel d’impliquer les hommes dès le début. Ainsi, quand on parle de l’équilibre vie privée-vie professionnelle, nous ne pensons pas uniquement aux femmes, mais aussi aux hommes qui souhaitent passer plus de temps avec leurs familles et leurs enfants.



Xiaoying Zhang est la responsable adjointe des Relations internationales et de la Diversité chez Deutsche Welle, un partenaire de longue date du Pacte médiatique d’ONU Femmes en faveur de l’égalité des sexes. Elle défend l’égalité des sexes dans les médias depuis des années et représente DW au Gender@International Bonn, un réseau professionnel pour la coopération au développement et l’égalité des sexes.