Dans le tout premier centre One Stop Centre de Palestine, les femmes survivantes de violences se sentent en sécurité, protégées et autonomisées

Le One Stop Centre récemment mis en place à Ramallah dans le cadre d’un programme conjoint d’ONU Femmes, du PNUD et de l’UNICEF est unique en son genre. Cet établissement ouvert 24 heures sur 24 fournit sous un même toit un vaste éventail de services dont les survivantes de violences ont besoin : une assistance médicale, juridique, un logement temporaire et une protection policière. Depuis avril 2017, ce centre a déjà porté assistance à plus de 400 femmes et survivantes juvéniles.

Date : lundi 28 août 2017

Sana Ali, survivante de violences, compte recevoir un soutien psychosocial du One Stop Centre.  Photo : ONU Femmes/Eunjin Jeong
Sana Ali, survivante de violences, compte recevoir un soutien psychosocial du One Stop Centre.  Photo : ONU Femmes/Eunjin Jeong

« J’étais  enceinte de sept mois quand j’ai fui l’extrême violence de mon mari et suis arrivée à l’unité de protection de la famille », a déclaré Sana Ali*, une femme de 23 ans qui a récemment visité le premier One Stop Centre de Palestine pour les survivantes de violence, avec son fils âgé de deux ans et demi. Ali avait donné naissance à son fils au refuge de Bethléem, mis en place avec le soutien d’ONU Femmes (anciennement UNIFEM). Elle est restée un an au refuge avant de vivre avec sa famille.


Lisez le récit complet en anglais ►