Journée internationale de la fille

Déclaration de Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU Femmes, à l’occasion de la Journée internationale de la fille 2019

Une force impressionnante avec laquelle compter

Date : vendredi 11 octobre 2019

Il ne fait aucun doute que rien ne peut se mettre en travers de la volonté des jeunes femmes et jeunes filles d’aujourd’hui de défendre leurs droits et l’avenir auquel elles aspirent. Elles constituent une force impressionnante avec laquelle compter. Je vois les marches, j’entends leurs voix claires et je suis témoin de leur volonté impatiente de bousculer des systèmes et sociétés trop lents à agir sur des questions d’intérêt personnel et mondial. Qu’il s’agisse de résistance à la violence à l’égard des femmes, d’action pour le climat ou des droits des filles et des femmes de disposer de leur corps comme elles le souhaitent, ONU Femmes est à leurs côtés et s’emploie à amplifier leur pouvoir et leurs appels au changement.

Toutes les filles ne sont pas en mesure de faire entendre leur voix aussi fortement, ni de faire preuve d’une telle assurance. Pour certaines, la vie ne leur a pas apporté les connaissances nécessaires pour ouvrir les portes d’un avenir plus riche. Dans le monde, 15 millions de filles en âge d’aller à l’école primaire ne sont pas scolarisées et n’apprendront probablement jamais à lire et à écrire. Chaque année, 12 millions de filles sont mariées avant l’âge de 18 ans, soit près d’une toutes les deux secondes. Pour des millions de filles, la violence – et la crainte d’en être victime – est une menace et un danger de tous les instants, tant chez elles que dans les espaces publics. 

Nous travaillons avec des adolescentes issues de certaines des communautés les plus pauvres du monde, afin de renforcer leurs connaissances et leurs compétences par le biais de programmes qui tirent parti de leurs atouts. L’un de ces programmes concerne notre partenariat dans des pays d’Amérique latine avec le Comité international olympique. Ce partenariat, axé sur les filles et le sport, permet de renforcer les compétences de leadership des adolescentes par le biais de programmes sportifs et d’acquérir des informations essentielles qui ont une incidence sur leur vie à tous les niveaux.

À Rio de Janeiro, au Brésil, Marcelly Victória, 15 ans, a rejoint le programme sportif « Une victoire en entraîne une autre ». Elle affirme : « Je sais que, pour moi, le sport représente un moyen de conquérir d’autres choses dans la vie ». Les filles participant à ce programme pratiquent des sports d’équipe et découvrent comment utiliser leur voix sur le terrain et en dehors. Elles apprennent le leadership – 89 pour cent des filles ayant suivi la formation à Rio ont déclaré qu’elles étaient des leaders, contre 46 pour cent avant le programme ; 93 pour cent des filles savaient où signaler les actes de violence ; et 79 pour cent des filles avaient appris à prévenir une grossesse, contre 25 pour cent auparavant. Il s’agit là de compétences essentielles pour toutes les filles. À présent, Marcelly et son équipe connaissent leurs droits. Elle déclare : « J’espère que les filles de mon pays n’abandonneront pas leurs rêves à cause des opinions des autres ou des limitations imposées. Je veux qu’elles parviennent à leurs fins, en tant que femmes autonomes ».

Personne ne sait cela mieux que Marta, notre ambassadrice de bonne volonté, dont la trajectoire stellaire, depuis la rue où elle a commencé à jouer au football pieds nus jusqu’à l’arène internationale, est une inspiration pour toutes les filles. Elle affirme : « Le sport a complètement changé ma vie. Il m’a donné l’occasion d’aider ma famille, de rencontrer d’autres personnes, de voir d’autres pays et de connaître d’autres cultures. Le sport est un outil d’autonomisation des filles, car il vous permet de faire ce que vous voulez et d’apprendre à respecter les différences entre les personnes ».

Dans la génération des filles d’aujourd’hui, je vois des modèles puissants qui ont déjà trouvé leur voie et qui se propulsent sur la scène mondiale en vue d’exercer ce pouvoir en tant que nouvelles leaders. Mon souhait pour cette Journée internationale de la fille est que nous œuvrions de toute urgence en faveur d’une nouvelle Génération Égalité, afin de mettre un terme aux circonstances qui limitent actuellement les enfants les moins privilégiés du monde et d’appuyer pleinement les mouvements qui leur permettent à tous de s’épanouir.