International Womens Day

Puissant appel en faveur de la pleine participation des femmes dans le façonnement de l’avenir du monde

La célébration de la Journée internationale de la femme mobilise un soutien politique et citoyen d’un niveau très élevé en faveur du changement

Date : 07 March 2014

New York

Lors d’une réunion de haut niveau tenue aujourd’hui aux Nations Unies pour célébrer la Journée internationale de la femme, de hauts dirigeants internationaux ont lancé des appels en faveur de la réalisation et du plein exercice des droits des femmes au 21e siècle.

Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies : « À chaque fille née aujourd’hui, et à chaque femme et chaque fille vivant sur la planète, nous disons que l’atteinte des droits de la personne n’est pas un rêve. C’est un devoir qui nous est assigné, un objectif vers lequel nous devons tous œuvrer jusqu’à ce qu’il soit réalisé partout dans le monde ».

Hillary Clinton, ancien Secrétaire d’État des États-Unis : « Nous alignons nos efforts sur ceux d’ONU Femmes et de bien d’autres, et ceci nous permet de revenir en arrière et de jeter un coup d’œil sur la Conférence historique de Beijing, tenue il y a maintenant près de deux décennies, afin de comprendre ce que nous avons pu accomplir depuis par rapport à la plate-forme d’action qui y avait été adoptée, et de travailler étroitement les uns avec les autres à l’établissement d’un programme pour l’avenir ».

« Tout comme les droits des femmes sont des droits humains, le progrès de la condition féminine est un progrès humain. Et bien que beaucoup d’avancées aient été réalisées, ce progrès reste la grande entreprise inachevée du 21e siècle ».

John W. Ashe, Président de la 68e session de l’Assemblée générale des Nations Unies : « La voie vers la réalisation de l’égalité des sexes ne peut pas et ne doit pas être empruntée seulement par des femmes et des filles. Tout comme nous savons que nous ne pouvons pas parvenir au développement durable sans les femmes, nous savons que nous ne pouvons atteindre l’égalité des sexes sans le plein engagement des hommes et des garçons ».

Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU Femmes :
« La réponse dont nous avons besoin consiste à prendre des actions plus ambitieuses et audacieuses, afin que l’égalité des femmes puisse devenir un élément déterminant tant pour les femmes et les filles que pour l’humanité entière. Ensemble, nous pouvons choisir d’être des libérateurs ou prendre le risque de devenir des notes au bas de la page de l’Histoire. Cette action audacieuse consiste à ancrer les droits des femmes, l’autonomisation des femmes et l’égalité des sexes dans chaque chose que nous faisons, maintenant et au-delà de 2015, et à fournir les mesures et les modalités qui nous permettront d’obtenir un impact non seulement significatif, mais transformatif aussi ».

Andrea Nunez, Vice-présidente du conseil d’administration de l’Alliance mondiale des YWCA : « Consacrez-vous à l’avenir des jeunes femmes et des jeunes filles. Vous savez ce que nous avons à faire : fournir une éducation de qualité aux femmes et aux filles, afin qu’elles puissent trouver un emploi décent, et créer des occasions pour les jeunes femmes, afin qu’elles deviennent des décisionnaires qui apportent des idées innovantes dans l’affrontement des défis politiques et sociaux ».

Pour obtenir plus d’informations : http://www.unwomen.org/fr/news/in-focus/international-womens-day