ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Planification nationale inclusive

Les stratégies de développement national orientent la plupart des efforts en matière de développement, notamment ceux qui sont soutenus par des partenaires internationaux. Les plans sectoriels en font de même dans des domaines distincts tels que la santé, l'éducation et l'environnement. Ces deux types de programmes constituent des points de départ importants pour promouvoir l'égalité des sexes. Mais alors que la plupart des pays disposent actuellement de plans d'action séparés pour la promotion des femmes, beaucoup moins nombreux sont ceux qui ont complètement intégré les priorités des femmes dans les stratégies nationales et sectorielles.

Nos solutions

ONU Femmes fait profiter plus de 60 pays de sa longue expérience afin de soutenir l'intégration systématique des priorités d'égalité des sexes dans les documents de planification sectorielle, les budgets y relatifs et les mécanismes de responsabilisation.

Au Sénégal, la lenteur des progrès accomplis dans la promotion de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes a été attribuée en grande partie à l'absence d'engagements politiques dans une précédente stratégie nationale de réduction de la pauvreté. Lorsqu'est venu le moment d'élaborer une nouvelle stratégie, le Gouvernement sénégalais a utilisé une feuille de route mise au point par le mécanisme national de défense des droits des femmes par le biais de consultations de grande envergure appuyées par ONU Femmes et l'équipe de pays des Nations Unies. Cette feuille de route a favorisé l'inclusion de l'égalité des sexes dans l'ensemble de la stratégie, la plaçant au centre de toutes les politiques de développement. Cette stratégie établit des liens directs entre l'égalité des sexes, la bonne gouvernance, la croissance économique et le développement social, et établit des indicateurs de performance pour l'éducation, la santé, la participation politique et l'autonomisation économique. De nouvelles ressources substantielles destinées à la promotion de l'égalité des sexes financeront des priorités telles que des programmes visant à mettre fin à la violence basée sur le genre, et contribueront à la mise en œuvre de la stratégie nationale en matière d'égalité.

Grâce au partenariat d'ONU Femmes avec le ministère de la Planification et du Développement du Mozambique ainsi qu'avec son Institut public d'administration publique, la plupart des institutions nationales et locales y disposent actuellement d'outils leur permettant de formuler et d'exécuter des plans et des budgets sensibles au genre. Lorsque les travaux ont commencé en vue de l'élaboration de la dernière stratégie nationale de réduction de la pauvreté, ONU Femmes a permis d'intégrer les revendications des femmes, y compris celles des femmes rurales, dans le processus par le biais d'un groupe de défense de l'égalité des sexes. Cette stratégie a ensuite été adoptée. Elle reflète les préoccupations essentielles des femmes dans les zones rurales, telles que l'amélioration de l'accès aux titres fonciers, au soutien à l'extension agricole et aux services financiers.

Dans le cadre de la préparation de la nouvelle stratégie nationale du Viet Nam pour prévenir et contrôler le VIH/sida, ONU Femmes et ONUSIDA ont aidé le ministère de la Santé à consulter des membres de la société civile, y compris des groupes de femmes atteintes du VIH/sida. L'un des principes clés de cette stratégie tient au fait que la prévention et le contrôle doivent être ancrés dans un profond respect des droits de la personne, et tout particulièrement des femmes et autres groupes vulnérables.