ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Coordination régionale et nationale

Les États membres des Nations Unies ont appelé les organisations de l'ONU qui élaborent des programmes de développement national ou régional à coordonner et à harmoniser leurs efforts, notamment dans le but de soutenir la réalisation des priorités nationales en matière d'égalité des sexes.

Au niveau régional, ONU Femmes et les commissions régionales des Nations Unies soutiennent les efforts visant à faire respecter les règles adoptées en faveur de l'égalité des sexes, en collaboration avec les mécanismes de coordination régionale et les équipes de Directeurs régionaux des groupes des Nations Unies pour le développement. Au niveau national, ONU Femmes s'engage aux côtés d'autres entités des Nations Unies par le biais des équipes de pays des Nations Unies, des groupes thématiques sur les rapports hommes-femmes, de programmes communs et de la préparation de Plans-cadres des Nations Unies pour l'aide au développement.

Unis dans l’action

Les bureaux de huit pays pilotes des Nations Unies se sont « unis dans l'action » au travers d'opérations et de programmes communs. Les pays concernés sont les suivants : l'Albanie, le Cap-Vert, le Mozambique, le Pakistan, le Rwanda, la Tanzanie, l'Uruguay et le Viet Nam.

ONU Femmes joue un rôle de leader pour maintenir l'égalité des sexes au premier plan, que ce soit par l'intégration de mesures d'égalité des sexes dans les programmes, par la participation de défenseurs des femmes ou par l'adoption d'indicateurs de performance de l'égalité des sexes et de suivi des fonds qui lui sont alloués.

Nous avons contribué à apporter l'aide consolidée des Nations Unies aux mécanismes nationaux des femmes pour qu'ils puissent influencer les programmes de développement nationaux et pour coordonner les réponses apportées par différents ministères afin que celles-ci contribuent collectivement aux objectifs liés à l'égalité des sexes. Une évaluation indépendante a conclu en 2012 que le modèle du Programme unique adopté dans le cadre de la stratégie « Unis dans l'action » a permis au système des Nations Unies d'aborder la question de l'égalité des sexes avec une efficacité accrue.

En 2011, les bureaux nationaux des Nations Unies en Tanzanie ont lancé le premier plan de développement commun dans l'histoire des Nations Unies, couvrant l'ensemble de leurs activités. Grâce au plaidoyer d'ONU Femmes et d'autres champions de l'autonomisation des femmes au sein ou en dehors du système des Nations Unies, le plan a adopté le principe fondamental de l'égalité des sexes, par rapport auquel chaque action clé doit être évaluée. Il a instauré des activités et des résultats spécifiques pour les femmes et a subordonné la libération de 20 pour cent des fonds communs à l'existence de résultats concrets en matière d'égalité des sexes.

Programmes de développement conjoints

Les programmes de développement conjoints constituent une nouvelle voie pour la coordination des Nations Unies. En 2012, en partenariat avec d'autres entités des Nations Unies, ONU Femmes a mis en œuvre 104 programmes conjoints dans le monde. En Éthiopie, l'un de ces programmes nous a associés au Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), au Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), à l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et à l'Organisation internationale du travail (OIT).

Ce programme, qui repose sur le soutien au plan national gouvernemental pour le développement, vise en priorité l'éducation et l'autonomisation économique des femmes et des filles, et comprend des mesures de lutte contre la violence basée sur le genre. En 2011, grâce à ce programme, 6 000 femmes ont été formées au management et au développement d'entreprises et 8 000 autres ont eu accès au crédit et à l'épargne pour démarrer ou étendre leurs activités professionnelles.

Groupes thématiques sur l'égalité des sexes

En 2012, dans 106 pays, les groupes thématiques sur les femmes avaient devenues des forums pour que les organisations de l'ONU et les homologues gouvernementaux puissent planifier et organiser des initiatives en matière d'égalité entre les sexes. Au Cap-Vert, par exemple, l'évaluation réalisée par le groupe thématique sur l'égalité des sexes a mis en évidence la nécessité de mieux définir les priorités communes des Nations Unies en matière de genre et de plaidoyer et d'améliorer la coordination de leur mise en œuvre. Une stratégie conjointe des Nations Unies en matière de genre est en cours d'élaboration afin de régler ces questions.

La participation des membres du groupe thématique sur l'égalité des sexes à la préparation du dernier Plan-cadre des Nations Unies pour l'aide au développement au Sénégal a permis l'intégration complète d'engagements forts envers l'égalité des sexes, dont un nouveau programme conjoint de lutte contre la violence basée sur le genre.