ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Europe et Asie centrale


À une extrémité de cette région diversifiée, les pays d'Europe centrale et du Sud-Est souhaitent intégrer l'Union européenne. Les critères d'adhésion, dont ceux sur les droits des femmes et l'égalité des sexes, donnent un cadre de travail à ONU Femmes. À l'autre extrémité, les pays d'Asie centrale figurent parmi les plus pauvres de la région. Dans les deux cas, des inégalités entre les sexes persistent et s’illustrent par les écarts salariaux et la faible présence des femmes au sein des organes de décision. Les taux de violence basée sur le genre restent élevés, notamment en matière de violence conjugale.

Nos solutions

À partir d'une série de bureaux desservant un ou plusieurs pays, ONU Femmes met en œuvre des programmes alignés sur les objectifs de développement nationaux. Nous travaillons avec les femmes pour faire entendre leurs besoins et leurs priorités lors des processus législatifs, et nous dialoguons avec les institutions publiques pour renforcer leur capacité à mise en œuvre des engagements nationaux envers l'égalité des sexes.

Nos initiatives d'autonomisation économique aident les femmes à accéder aux biens de première nécessité et aux actifs économiques, comme les terres, pour leur permettre de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Dans un contexte où les filets de protection sociale ont tendance à s'effilocher, nous plaidons pour des politiques et des programmes répondant spécifiquement aux besoins des femmes, et notamment des groupes les plus vulnérables comme les minorités et les migrantes. La budgétisation basée sur l’analyse de genre utilisée pour identifier les stratégies et les ressources nécessaires à la correction des inégalités est devenue un outil essentiel dans un nombre croissant de pays. Elle trace les grandes lignes des initiatives touchant à des questions allant de l'emploi à la violence domestique.

ONU Femmes préconise des plans d'action nationaux et de réformes légales qui renforcent les mesures préventives et punitives pour mettre fin à la violence basée sur le genre. Nous lançons également des campagnes de sensibilisation et nous contribuons au développement de services pour que les lois soient respectées. Outre notre travail aux côtés de partenaires plus traditionnels au sein du gouvernement et de la société civile, nous aidons de nouveaux groupes à se mobiliser, notamment les jeunes et les hommes.

Nos efforts pour accroître la participation des femmes aux processus de paix et de sécurité régionaux et nationaux ont donné de la visibilité et des ressources aux femmes touchées par la guerre, parmi lesquelles des victimes de violence sexuelle liée aux conflits. Nous aidons également les pays à formuler et à effectuer le suivi de leurs plans d'action nationaux pour la mise en œuvre de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité.