Gouvernance et planification nationale : quelques faits et chiffres

Financement insuffisant

  • En 2006, le déficit de financement estimé pour les questions relatives à l'égalité des sexes en vue de réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement était estimé à 30 milliards de dollars américains. Il était prévu que ce montant s'élève à 83 milliards de dollars d'ici 2015 [1].
  • Les membres du Comité d'aide au développement (CAD) de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) se sont engagés à verser une moyenne annuelle de 23 milliards de dollars de 2007 à 2009. De ceux-ci, 24 pour cent ont été consacrés à la santé. L'éducation et la gouvernance ont reçu près de 20 pour cent chacune. Quant à l'aide à l'agriculture prenant en compte le genre, elle s'est élevée à 10 pour cent seulement de ce montant. L'agriculture constitue pourtant une source de moyens de subsistance essentielle pour les femmes de nombreuses régions [2].

Combler les lacunes

  • En 2009-2010, les 24 pays de l'OCDE-CAD ont rendu compte des références de politique générale en matière de suivi des affectations de l'aide publique au développement (APD) en faveur de l'égalité des sexes. Les informations qu'ils ont fournies représentaient 76 pour cent de toutes les aides attribuées par secteur de programme [3]. En 2005, seuls 9 pays du CAD avaient établi un compte rendu complet sur cette référence de politique générale, et seulement 20 pour cent de l'aide allouée à un secteur y avait été présentée [4].
  • Le financement apporté par l'APD du CAD avec une perspective de genre présenté pour 2009-2010 atteignait les 24,9 milliards de dollars, soit 35 pour cent du total ou une augmentation de 7 pour cent par rapport à la période 2008-2009. Néanmoins, seuls 4 pour cent du total ont été alloués à des programmes ayant pour objectif principal la réalisation de l'égalité des sexes, contre 31 pour cent alloués à des programmes pour lesquels l'égalité des sexes était un objectif important [5].
  • Par rapport à 2009, en 2010 11 pays ont augmenté la proportion de leur contribution de l'APD destinée à promouvoir l'égalité des sexes : l'Australie, le Canada, la Finlande, la Grèce, l'Irlande, les Pays-Bas, le Portugal, la République de Corée, l'Espagne, la Suède et la Suisse [6].
  • En 2011, ONU Femmes a appuyé des initiatives en faveur de la budgétisation tenant compte d’une perspective de genre dans 65 pays. Dans 27 pays, les documents de planification nationale incorporaient des priorités et des budgets relatifs à l'égalité des sexes et à l'autonomisation des femmes. Dans 18 pays, les mécanismes de dialogue auxquels participent le gouvernement et la société civile accompagnent la mise en œuvre d'une planification, d'une budgétisation et d'un suivi sensibles au genre. Neuf pays ont produit des analyses budgétaires en rapport avec le genre ou suivi les dépenses publiques en faveur de l’égalité des sexes.
  • En Équateur, un classement budgétaire élaboré par le ministère des Finances en collaboration avec le ministère de la Femme et ONU Femmes effectue le suivi de toutes les affectations de fonds publics par rapport au plan national d'égalité des chances. Les affectations à des politiques publiques sensibles au genre atteignent actuellement 1,3 milliard de dollars, soit 4,5 pour cent du budget national. Ces fonds contribuent à mettre fin à la violence envers les femmes, à promouvoir l'égalité d'accès à l'emploi et aux ressources financières, ainsi qu'à faire respecter les droits en matière de procréation et de sexualité [7].
  • Au sein du système des Nations Unies, cinq entités utilisent une référence relative à la politique d'égalité des sexes pour rassembler des données sur l'affectation des budgets : le Programme des Nations Unies pour le développement, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance, le Fonds des Nations Unies pour la population, l'Organisation internationale du travail et le Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix.
Notes

[1] Caren Grown, Chandrika Bahadur, Jessie Handbury et Diane Elson, 2006, « The Financial Requirements of Achieving Gender Equality and Women’s Empowerment » (« Les exigences financières de la réalisation de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes »), La Banque mondiale.

[2] Organisation de coopération et de développement économiques, « Aid in support of gender equality and women’s empowerment by DAC member and sector » (« L'aide en faveur de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes ventilée par membre du CAD et par secteur »).

[3] Organisation de coopération et de développement économiques, 2012, « Aid in Support of Gender Equality and Women’s Empowerment » (« L'aide en faveur de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes »).

[4] Commission de la condition de la femme des Nations Unies, 2012, « Follow the Money: Tracking Financing for Gender Equality » (« Suivez l'argent : la surveillance du financement de la promotion de l'égalité des sexes »), un document de travail aux fins de discussion par le Groupe 2.

[5] Organisation de coopération et de développement économiques, 2012, « Aid in Support of Gender Equality and Women’s Empowerment » (« L'aide en faveur de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes »).

[6] Ibidem

[7] Rapport 2012 du Conseil d'administration d'ONU Femmes.