Mettre l’accent sur la prévention pour arrêter la violence

La violence envers les femmes et les filles trouve ses origines dans les stéréotypes, les normes sociales et la discrimination fondée sur le genre, qui la perpétuent. Étant donné l’effet dévastateur que la violence a sur les femmes, les efforts passés ont surtout porté sur les réponses et les services destinés aux rescapées. Cependant, l’approche la plus efficace pour éliminer la violence envers les femmes consiste à la prévenir avant même qu’elle n’éclate, en s’attaquant à ses racines et à ses causes structurelles.

Les efforts de prévention devraient commencer dès le plus jeune âge, à travers l’éducation des garçons et des filles pour leur inculquer le sens du respect et de l’égalité des sexes. La collaboration avec les jeunes est la manière la plus efficace d’assurer des progrès rapides et continus en faveur de la prévention et de l’élimination de la violence basée sur le genre. Alors que les politiques et les interventions publiques négligent souvent cette étape de la vie, la jeunesse constitue une période déterminante au cours de laquelle se forgent les valeurs et les normes sociales en rapport avec l’égalité des sexes.

La prévention implique la mise en œuvre des conclusions concertées de la 57e session de la Commission de la condition de la femme (CSW), qui mettent fortement l’accent sur la prévention par la promotion de l’égalité des sexes, de l’autonomisation des femmes et de l’exercice de leurs droits fondamentaux. Prévenir signifie aussi rendre le foyer et les espaces publics sûrs pour les femmes et les filles, assurer leur autonomie économique et leur sécurité, favoriser et accroître leur participation à la prise de décisions – dans la sphère privée comme dans la sphère publique et politique. La collaboration avec les hommes et les garçons permet d’accélérer les progrès en faveur de la prévention et de l’élimination de la violence envers les femmes et les filles. Avec leur contribution, il est possible de démanteler les normes sociales et les inégalités profondément ancrées qui perpétuent le contrôle et le pouvoir des hommes sur les femmes et renforcent ainsi une forme de tolérance envers la violence à l’égard des femmes.

La sensibilisation et la mobilisation communautaire, y compris par l’intermédiaire des médias traditionnels et des médias sociaux, jouent également un rôle important dans une stratégie de prévention efficace.

Nos solutions

Éduquer pour prévenir

En partenariat avec l’Association mondiale des guides et des éclaireuses (AMGE), ONU Femmes a élaboré un programme éducatif mondial non formel pour inciter les jeunes gens et les jeunes filles à participer aux actions de prévention et d’élimination de la violence envers les femmes et les filles.

Le programme « Des voix opposées à la violence », le premier du genre, est un programme éducatif mixte conçu pour divers groupes d’âge compris entre 5 et 25 ans. Il fournit aux jeunes des connaissances et des auxiliaires de compréhension des causes profondes de la violence dans leurs communautés, il les aide à éduquer leurs pairs et leurs communautés pour en faire des alliés dans la prévention de cette forme de violence, et il leur apprend où trouver un soutien s’ils sont victimes ou témoins de violences.

Le programme comprend un manuel destiné aux jeunes éducateurs qui les aidera à animer des séances et à organiser des activités éducatives non formelles adaptées à l’âge du public auquel ils s’adressent. Les animateurs pourront commencer par raconter des histoires aux groupes d’enfants les plus jeunes et par organiser des jeux qui les inciteront à réfléchir aux préjugés et aux stéréotypes sexistes. Les groupes d’aînés, quant à eux, pourront organiser des concours d’affiches, rendre visite à des refuges locaux pour femmes battues et leur proposer une aide bénévole, ou lancer des campagnes et des projets de proximité pour combattre des formes particulières de violence envers les femmes et les filles.

Le programme « Des voix opposées à la violence » est un outil destiné aux jeunes du monde entier. Il peut être adapté au contexte national, traduit dans les langues locales, et mis en place dans les écoles et les communautés en partenariat avec les mouvements de jeunesse, les partenaires de l’ONU et les gouvernements.

Êtes-vous prêts à prendre la route pour faire entendre « Des voix opposées à la violence » ? Téléchargez le manuel, les exemples d’activités, et les instructions pour présenter ce programme chez vous dans de bonnes conditions. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez recevoir de plus amples informations.

Collaborer avec les hommes et les garçons

Au niveau régional, ONU Femmes soutient « Partners for Prevention (P4P) » (Partenaires pour la prévention), un programme commun des Nations Unies pour l’Asie et le Pacifique qui apporte de nouvelles connaissances et une assistance technique en vue de prévenir la violence fondée sur le genre dans la région. L’objectif à long terme de ce programme consiste à réduire la prévalence de la violence fondée sur le genre dans la région à travers une modification des attitudes et des comportements des hommes et des garçons, le renforcement des capacités institutionnelles et l’appui à l’élaboration de politiques adéquates.

Au niveau national, ONU Femmes contribue à un éventail d’activités de prévention. Pour ce faire, elle apporte son soutien à des recherches visant à obtenir des données qualitatives sur la perception qu’ont les hommes, les jeunes gens et les garçons de diverses formes de violence, et sur leur comportement et leur attitude en rapport avec celles-ci. Elle favorise également le plaidoyer, la sensibilisation, les programmes éducatifs et de mobilisation communautaire, mais aussi des réformes d’ordre juridique et politique.