ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Femmes rurales

Les femmes rurales sont les piliers de la réalisation des profonds changements économiques, environnementaux et sociaux nécessaires au développement durable. Mais l'accès limité au crédit, aux soins de santé et à l'éducation est un des nombreux défis auxquels elles sont confrontées, encore aggravé par les crises économique et alimentaire mondiales et par les changements climatiques. Les femmes étant largement représentées dans la main-d'œuvre agricole dans le monde entier, leur autonomisation est essentielle non seulement au bien-être de personnes, de familles et de communautés rurales, mais également à la productivité économique générale.

Nos solutions

ONU Femmes soutient le leadership et la participation des femmes rurales à l'élaboration de lois, de stratégies, de politiques et de programmes concernant toutes les questions qui affectent leur existence, y compris l'amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et des moyens de subsistance en milieu rural. La formation les dote de compétences qui changeront leur vie et leur permettront d'adapter la technologie à leurs besoins.

En Inde, avec le soutien du Fonds pour l'égalité des sexes d'ONU Femmes, l'Initiative de responsabilisation aux moyens de subsistance des femmes dalits a aidé des femmes marginalisées par le système de castes à participer au programme Mahatma Gandhi National Rural Employment Guarantee Scheme (Plan national de garantie de l'emploi rural Mahatma Gandhi). Entre 2009 et 2011, dans huit districts, leur participation est passée de 2800 à plus de 14 000. De nombreuses femmes dalits possèdent maintenant un compte en banque à leur nom et sont syndiquées afin de défendre leurs droits.

Au Zimbabwe, le long de l'un des tronçons les plus pauvres du fleuve Zambèze, du matériel neuf et des formations offertes par ONU Femmes ont aidé les femmes du groupe ethnique tonga à se faire une place dans l'industrie de la pêche, jusque-là dominée par les hommes. Au lieu de vendre les poissons achetés aux bateaux des hommes, elles vendent dorénavant le fruit de leur propre pêche sur les marchés. Les ventes ont doublé et les femmes organisent des collectifs, sont présentes sur les marchés de plus grandes villes, et participent à un fonds renouvelable qui offre de petits prêts.

Les agricultrices ont généralement un moins bon accès aux techniques d'irrigation. Dans la région autonome chinoise de Ningxiz Hui, ONU Femmes a contribué à ce qu'un grand nombre d'agricultrices puissent apprendre, acquérir et entretenir des systèmes d'irrigation perfectionnés. Les changements climatiques ont rendu le cours des rivières locales, qui constituent la source d'eau traditionnelle, imprévisible. De nombreux hommes ont quitté leurs villages pour travailler en ville, laissant les femmes s'occuper des travaux agricoles. Afin de souligner de nouvelles façons de penser, des troupes de théâtre locales ont présenté des spectacles qui mettent en évidence l'importance de la participation des femmes à la gestion de l'eau. Des enquêtes ont montré que les femmes de la région, leur confiance renforcée par leurs nouvelles compétences et possibilités, sont devenues de plus en plus enclines à faire entendre leur avis concernant les affaires de leur village.

Des partenaires de qualité contribuent à notre travail avec les femmes rurales : l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture, le Fonds international de développement agricole et le Programme alimentaire mondial grâce au programme « Accélérer les progrès en faveur de l’autonomisation économique des femmes rurales ». Celui-ci vise à donner aux femmes rurales la possibilité de faire valoir leurs droits aux terres, au leadership, aux opportunités et au choix, et de participer à l'élaboration des lois, politiques et programmes. Il est prouvé que ces éléments stimulent la productivité, les gains et la croissance et améliorent les perspectives en matière de développement pour les générations actuelles et futures. Ce programme incite également les gouvernements à élaborer et à mettre en œuvre des lois et des politiques en faveur de l'égalité des chances, des droits et de la participation afin que les femmes rurales puissent bénéficier du commerce et de la finance, vendre leurs biens et contribuer sérieusement à une croissance économique inclusive.