Dans la mêlée avec les joueurs de rugby pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes en Géorgie

Date : 04 April 2012

Foyers d'hébergement, services d'écoute et d'assistance aux femmes victimes de violence … et rugby?

L'action menée en Géorgie pour s'attaquer à la violence à l'égard des femmes se déroule sur différents fronts. La violence à l'égard des femmes dans le pays est une véritable pandémie. Une femme mariée sur onze est victime de violence physique, plus du tiers de ces femmes ont été violemment battues et souvent par leurs maris pendant la période de la grossesse. Pourtant, une récente étude parrainée par le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) indique que 78,3 pour cent des femmes géorgiennes estiment que les problèmes de violence conjugale devraient se régler dans le cadre familial.

ONU Femmes appuie les efforts visant à s'attaquer à la violence fondée sur le genre à travers des campagnes de sensibilisation, améliorer les services pour les rescapées et renforcer les capacités des fournisseurs de services aux femmes victimes de violence.

Un partenariat entre ONU Femmes et la Fédération de rugby de Géorgie a récemment enflammé l'imagination nationale, et surtout celle des géorgiens amateurs de sports grce à une campagne de plaidoyer novatrice.

Au cours de l'année dernière, de grands joueurs nationaux de rugby ont accepté de servir de modèles dans ce pays pour parler de la « tolérance zéro » en matière de violence familiale dans des émissions-débats sur la télévision et pour passer des messages d'intérêt public à travers les médias locaux, des conférences de presse et des matches de rugby. Ils ont distribué des T-shirts frappés de l'inscription suivante: “Que les agresseurs de femmes viennent se frotter à nous!, et en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ils ont rendu visite et discuté de la violence fondée sur le genre avec de jeunes détenus dans un établissement correctionnel de Tbilissi.

L'idée consistait à transmettre des messages d'importance cruciale aux hommes et aux garçons sur les stéréotypes et la nécessité de mettre fin à la violence à l'égard des femmes, notamment grce à la participation de vedettes sportives pour lesquels ils vouent le plus grand respect. “Il ne peut y avoir de meilleure façon de promouvoir des changements de comportement chez les jeunes et les hommes que de recourir au sport et aux sportifs renommés en tant que modèles, a déclaré pendant la campagne Nodar Andguladze, un des joueurs de Lelo, l'équipe populaire de rugby. “Notre objectif principal est d'associer davantage d'hommes à cette lutte.

Jamie McGoldrick, Coordinateur résident de l'ONU en Géorgie, remet le prix spécial de la campagne UNiTE à

Jamie McGoldrick, Coordinateur résident de l'ONU en Géorgie, remet le prix spécial de la campagne UNiTE à

La question de la lute contre la violence à l'égard des femmes a été largement mise en exergue lors du Trophée mondial junior de rugby à Tbilissi. “Le rugby est un sport où l'on partage les valeurs de respect, de solidarité et de tolérance, a déclaré Philippe Bourdarias, directeur de tournoi du Conseil International de Rugby. “Les joueurs de rugby sont les mieux placés pour induire des changements dans les attitudes traditionnelles et stéréotypées au sein de la société. Pendant le tournoi, un joueur de chacune des équipes nationales de rugby participantes (Canada, Géorgie, Japon, Samoa, Russie, Uruguay, Etats-Unis d'Amérique et Zimbabwe) a signé une déclaration d'appui à UNiTE, la campagne du Secrétaire-Général des Nations Unies « Tous unis pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes ».

Ce sujet a attiré d'autres personnalités du monde du sport en Géorgie. A la fin du mois de mars la Fédération géorgienne de football a organisé un tournoi de football féminin ainsi qu'un match de la Coupe Européenne des Nations de Rugby entre la Géorgie et la Russie autour du thème de la lutte contre la violence à l'égard des femmes. “Je sais que c'est un match très important pour les supporters géorgiens … et j'aimerais saisir cette occasion pour m'adresser aux garçons et aux hommes, a dit Milton Heig, entraîneur principal de l'équipe nationale de Géorgie. “Nous, l'équipe nationale géorgienne de rugby, appelons tous les supporters de rugby et les hommes en général à s'engager à ne jamais tolérer ou garder le silence devant la violence à l'égard des femmes et des filles.

Au cours du match, les ramasseurs de balle et les supporters portaient des T-shirts de la campagne UNiTE et des banderoles étaient arborées de façon évidente à travers le terrain. Le gagnant du Prix de l'Homme du Match, Mamuka Gorgodze, s'est engagé à œuvrer en faveur du succès de la campagne dans son mot de remerciement. Il semble que le message de la masculinité positive a été convaincant. “Je veux devenir un joueur de rugby, a ainsi déclaré Sandro, un jeune garçon de 13 ans, lors de l'un des matches. “Tous mes amis rêvent de devenir des joueurs de rugby. Ils sont forts et gentils, comme de vrais hommes et je veux être comme eux.

Au cours des deux dernières années, ONU Femmes, avec l' appui de l'Agence suédoise d' aide au développement international (ASDI), a également contribué à la mise en place de deux nouveaux centres d'hébergement et d'un service d'écoute gratuit 24 heures sur 24 heures en Géorgie et a appuyé des programmes de formation en genre destinés à des professionnels dans ce domaine. Le service d'écoute a enregistré plus d'un millier d'appels de la part de femmes en détresse — qui demandent souvent conseil pour savoir où s'adresser ou à quels droits juridiques elles peuvent prétendre — et les foyers d'hébergement ont aidé plus de 110 femmes et enfants à se soustraire de situations de violence.

En mai 2011, le gouvernement a commencé à financer entièrement les projets de centres d'hébergement et de services d'écoute, ce qui a contribué à accroître de façon significative le budget public en faveur de la lutte contre la violence familiale.