ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

L’Ambassadrice de bonne volonté d’ONU Femmes Nicole Kidman, distinguée par un prix, reçoit un don en faveur de l’autonomisation économique des femmes

Error:

Date: 12 March 2012

L'Ambassadrice de bonne volonté d'ONU Femmes, Nicole Kidman, s'est vue décerner le Prix de l'aide humanitaire de la « Kuwait-America Foundation » pour le travail qu'elle a réalisé au nom des femmes autour du monde, ainsi qu'un don de 250.000 dollars. Ces fonds bénéficieront à une initiative menée par ONU Femmes dans l'une des régions rurales les plus pauvres de la Jordanie dans le but de promouvoir l'autonomisation économique des femmes.

UN Women Goodwill Ambassador Nicole Kidman with husband Keith Urban, Sheikh Salem Al-Sabah, Ambassador of Kuwait to the US and Sheikha Rima Al-Sabah at the Annual Gala of the Kuwait-America Foundation on 11 March 2012. (Vicky Pombo Photography)

UN Women Goodwill Ambassador Nicole Kidman with husband Keith Urban, Sheikh Salem Al-Sabah, Ambassador of Kuwait to the US and Sheikha Rima Al-Sabah at the Annual Gala of the Kuwait-America Foundation on 11 March 2012. (Vicky Pombo Photography)

« C'est avec gratitude que j'accepte ce Prix au nom d'un groupe relativement important de personnes : les femmes du monde. En tant qu'Ambassadrice de bonne volonté d'ONU Femmes, j'ai constaté qu'il n'y a pas de limite à ce que peuvent faire les femmes quand on leur en donne l'opportunité », a déclaré Nicole Kidman au cours du dîner de gala de bienfaisance organisé à Washington.
« Voici pourquoi ONU Femmes s'efforce de mettre l'accent sur la sécurité et la participation politique des femmes », a-t-elle ensuite ajouté. « Les femmes doivent être en mesure de prendre les décisions qui concernent leurs vies et leurs sociétés. L'autonomie économique passe par une plus grande indépendance dans tous les aspects de la vie : elle aide les femmes à nourrir leurs familles et à envoyer leurs enfants à l'école, de manière à ce qu'ils puissent obtenir une éducation appropriée et un meilleur avenir. Le fait d'avoir un revenu peut également permettre à une femme de quitter un foyer violent. Grce au travail effectué avec ONU Femmes, j'ai pu voir l'envergure terrifiante de la violence à l'égard des femmes dans le monde et son impact dévastateur ».
La contribution de la « Kuwait-America Fundation » permettra de soutenir le travail mené à bien par ONU Femmes dans le gouvernorat d'Al-Mafraq en Jordanie, afin d'aider les femmes à installer leurs petits commerces, en leur donnant notamment l'accès à un fonds renouvelable et en les aidant à développer de nouvelles qualifications qui leur permettront d'être mieux placées pour trouver un emploi.
Malgré d'importantes améliorations concernant l'accès des femmes à l'éducation, au statut social et à la citoyenneté, la participation économique des femmes demeure faible en Jordanie, demeurant dans les derniers parmi les pays ayant le même niveau socio-économique. Les statistiques de 2009 indiquent que seulement 14,9% de la population de femmes jordaniennes gées de plus de 15 ans sont économiquement actives, contre 64,8% des hommes.
Environ 20% des Jordaniens vivent dans des secteurs ruraux où la pauvreté est encore plus répandue que dans les zones urbaines. Certains groupes de femmes parmi les plus vulnérables sont exclus de la participation économique et vivent dans des secteurs classifiés par le gouvernement comme « poches de pauvreté ».
Al-Mafraq est l'un des gouvernorats les plus pauvres en Jordanie, comptant une population totale de 281.000 habitants et affichant un taux de pauvreté de 31,9%.
« Je sais que ces femmes feront changer les choses non seulement pour elles-mêmes, mais aussi pour leurs familles et pour leurs sociétés », a déclaré l'Ambassadrice de bonne volonté d'ONU Femmes, Nicole Kidman, en recevant l'aide financière. « Merci de rendre cela possible. »