ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Mettons fin à la violence à l’égard des femmes 2012

Mettons fin à la violence à l’égard des femmes

La question | Déclarations & discours | Nouvelles | Événements |Articles| Vidéos | Passez à l’action | CSW

La question

La violence à l’égard des femmes et des filles constitue l’une des violations des droits humains les plus répandues. Dans certains pays, jusqu’à 7 femmes sur 10 sont battues, violées, maltraitées ou mutilées au cours de leur existence. La Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes (25 novembre), et les 16 Jours d’activisme contre la violence basée sur le genre  qui lui succèdent sont commémorés chaque année dans le monde. Ils visent à mobiliser l’attention sur le sujet et à déclencher des actions pour faire cesser ce phénomène mondial.

L’élimination de la violence à l’égard des femmes figure parmi les priorités d’ONU Femmes. ONU Femmes coordonne également la campagne Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes du Secrétaire général des Nations Unies, et appuie une large mobilisation sociale par le biais de sa plateforme Dites NON – Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes. ONU Femmes gère en outre le Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes qui célèbre son 16ème anniversaire en 2012.

Mettons fin à la violence à l’égard des femmesLe 25 novembre 2011, la Directrice exécutive d’ONU Femmes, Michelle Bachelet, a dévoilé un Agenda politique de 16 mesures. Cette année, Mme Bachelet lance « ENGAGEONS-NOUS », une nouvelle initiative mondiale qui appelle les dirigeants à travers le monde à tenir leurs promesses et à prendre position pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles. Cette initiative exposera les engagements nationaux concrets pour mettre un terme au fléau que représente une telle violence.

Mettre fin à la violence à l’égard des femmes sera le thème principal de la 57ème session de la Commission de la condition de la femme, organisée du 4 au 15 mars 2013 à New York. Au cours de cette réunion internationale, les pays présenteront des rapports sur les progrès accomplis en matière des droits des femmes et de l’égalité des sexes. La Commission mettra un accent particulier sur la prévention et les réponses multisectorielles à la violence à l’égard des femmes.

Déclarations et discours

Nouvelles

Événements

Le 28 novembre, la campagne du Secrétaire général des Nations Unies Tous UNiS a organisée à New York un événement, pour célébrer l’anniversaire de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Celui-ci avait été retransmit en direct sur le web. Pour visualiser la vidéo archivée de la webdiffusion cliquer ici ».

Webdiffusion archivée

Vidéos :

Une promesse est une promesse

« Une promesse est une promesse » est la vidéo officielle de la campagne Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes du Secrétaire général des Nations Unies. Elle est diffusée pour la première fois aujourd’hui, mercredi 28 novembre 2012, au cours de la commémoration officielle par les Nations Unies de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, célébrée à travers le monde le dimanche 25 novembre. Lancée en 2008 et coordonnée par ONU Femmes au nom du Système des Nations Unies, la campagne Tous UNiS du Secrétaire général Ban Ki-moon est un effort pluriannuel visant à prévenir et à éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles aux quatre coins de la planète. Tous UNiS appelle les gouvernements, la société civile, les organisations de femmes, les hommes, les jeunes, le secteur privé, les médias et l’ensemble du système des Nations Unies à unir leurs forces pour faire face à cette pandémie mondiale de violence à l’égard des femmes et des filles.

Journeée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre 2012, la Directrice exécutive d’ONU Femmes Michelle Bachelet appelle les Chefs d’État et de gouvernement à prendre de nouveaux engagements ainsi que des mesures nationales fermes en vue de protéger les femmes et les filles. La communauté mondiale a déjà fait beaucoup de chemin à cet égard, en adoptant des lois nationales et des traités internationaux ainsi qu’en promouvant une prise de conscience généralisée et accrue sur la fin de la violence à l’égard des femmes. Mais cela n’est pas suffisant. Les promesses gouvernementales doivent se traduire en actions concrètes, visant par exemple à assurer la mise à disposition de résidences protégées, de services d’assistance téléphoniques gratuits et d’une aide juridique et médicale gratuite aux rescapées. Le temps de la complaisance est terminé. Ensemble, il est possible de mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles.

Afrique du Sud – La victoire des victimes

En Afrique du Sud, – pays souvent considéré comme la capitale mondiale du crime et du viol – un groupe de femmes est particulièrement exposé aux risques : les lesbiennes. Ces dernières sont de plus en plus la cible de crimes particulièrement odieux : viols « curatifs » ou « correctifs », par lesquels les auteurs estiment pouvoir changer leur orientation sexuelle. Nous nous sommes rendus en Afrique du Sud pour rencontrer plusieurs rescapées, qui s’expriment pour dénoncer la violence et la discrimination sexistes.

Cambodge:Reprendre le cours de sa vie après une attaque à l’acide

Les attaques à l’acide le plus souvent perpétrées contre les femmes constituent une violation des droits de l’homme généralisée. Pourtant, de nombreuses victimes n’ont pas accès à un appui juridique, médical et psychologique. Grâce au soutien du Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes, l’organisation Acid Survivors Trust International (ASTI) prend des mesures pour prévenir de telles attaques, répondre aux besoins des victimes et traduire les auteurs de ces actes en justice. Le projet aide 2.000 femmes et leurs communautés au Cambodge, au Népal et en Ouganda (Production: ONU Femmes; Date de publication: novembre 2011)

Passez à l’action:

Participez sur les réseaux sociaux

  • Joignez-vous à la conversation sur Twitter [@SayNO_UNiTE et @UN_Women] et Facebook [Say NO – UNiTE et ONU Femmes], et faites-nous partager vos réflexions sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes au moyen des mots-clés #SayUcommit and #16Days.
  • Le 5 décembre à 9 heures, chatter en direct sur # AskUNWomen (Twitter) avec le Directeur exécutif adjoint d’ ONU Femmes John Hendra sur l’élimination de la violence sexiste.